13-05-2018 11:54 - Nouakchott : des voyous déguisés en femmes agressent et déplument

Nouakchott : des voyous déguisés en femmes agressent et déplument

Le Calame - Des voyous déguisés en femmes agressent et déplument

Gaffe à vous, promeneurs et Casanova nocturnes de l’Est de Nouakchott ! Des dizaines de jeunes hommes ont passé un mauvais quart d’heure, le mois passé, à Mellah, Tarhil, Toujounine et Arafat. S.O.M., vingt-deux ans, raconte : « j’ai rencontré, la nuit, une jeune fille au visage voilé. Nous avons convenu d’aller passer un moment ensemble, sur une dune obscure, pour 3000 UM.

Arrivée sur place, elle me demande de lui passer la somme, en se couchant par terre. Je les lui donne. Lorsque je me suis approché d’elle, elle m’a lancé un violent coup de pied, dans les parties génitales, qui m’a mis KO. Lorsque je suis revenu à moi, elle avait disparu… »


Plusieurs autres jeunes ont porté plainte à la police, pour des affaires similaires. L’enquête a conclu que les agresseurs sont des voyous déguisés en femme, pour déplumer les amateurs de chair fraiche.

Abdou, un délinquant connu pour des antécédents de ce type, est recherché. Arrêté et écroué, pour ce genre de délits à Teyaret, il y a deux ans, il a été relâché il y a peu.

Brahim « Bazin » en liberté

L’Est de Nouakchott est « traditionnellement » classée zone rouge de la criminalité et de la délinquance. Les quartiers de Ten Soueïlim, Bouhdida, Toujounine, Leegeïla, Doubaï, Tenweïch, etc. sont des zones à haut risque ou la délinquance pustule au quotidien.

Des bandes de malfaiteurs connus et inconnus y sévissent, malgré la présence sécuritaire et les patrouilles continues. De grands délinquants tristement célèbres dans l’opinion fréquentent ces zones périphériques. Brahim Ould Ali, alias Brahim « Bazin », est de ceux-là.

Élancé et fort physiquement, Brahim est craint de la plupart des malfaiteurs du coin. Il a connu les violons de plusieurs commissariats de police et les cellules de quelques prisons du pays.

Son sobriquet lui vient de ces débuts en délinquance. Il avait une devise : à moi tout boubou de bazin à ma vue. Qui le porte doit le lui remettre aussitôt, sinon, gare !

Brahim a fini par devenir un baron de la pègre, dirigeant une grande bande, forte de plusieurs récidivistes comme lui. Sous sa houlette, ces complices cambriolent, volent, braquent, agressent et violent sans inquiétude. Il a été relâché tout dernièrement de prison. Il passe désormais son temps à circuler entre Mellah, Toujounine et Tarhil.

Le soum-soum est partout

Comme nous l’avons souligné à maintes reprises, l’alcool africain, appelé soum-soum, noie tous les quartiers de Sebkha, El Mina et les médinas de Nouakchott. Un alcool de piètre qualité, introduit chez nous par des ressortissants de divers pays ouest-africains, au début des années 90. On le fabrique à partir, notamment, de savon et d’eau de Cologne.

C’est le recours des ivrognes aux bourses dégarnies car il se vend à bas prix. Plusieurs filières clandestines le distillent et le distribuent, notamment les réseaux ghanéen, nigérian et bissau-guinéen.

Deux baronnes de ce dernier pays s’en disputent le leadership : Antoinette Jakindi et Rose. La police ne semble plus intéressée à sa distribution qui se fait désormais au grand jour : dans les marchés, les rues, voire maisons dont certaines jouxtent même les commissariats. Les ivrognes sont partout à Sebkha et El Mina, sans que la police n’en rafle plus un seul.

Mosy



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 3000

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)