12-05-2018 02:00 - Condamnée pour avoir tué son mari

Condamnée pour avoir tué son mari

BBC Afrique - Au Soudan, un tribunal a condamné à mort une femme de 19 ans pour avoir tué son mari après que celui-ci l'a violé. Le juge du tribunal d'Omdurman a confirmé la peine de mort après que la famille du mari a refusé toute possibilité d'une compensation financière.

Nourra Hussein a été mariée de force par sa famille alors qu'elle avait 16 ans. Elle était si malheureuse qu'elle s'est réfugiée chez sa tante. Mais trois ans plus tard, elle a été victime d'une supercherie de sa propre famille qui l'a ramené de force à son mari.

Six jours après son arrivée au domicile conjugal, le mari de Nourra Hussein mobilise ses cousins qui la tenaient pendant qu'il la violait.

Quand il a essayé de faire la même chose le lendemain, elle l'a poignardé à mort.

Elle est ensuite allée se réfugier en famille mais les siens l'ont livrée à la police.

Lors de son procès, le juge a offert à la famille du mari la possibilité de pardonner à Nourra mais ils ont choisi l'exécution.

La toile se mobilise

Le cas de la jeune adolescente a attiré l'attention de l'opinion et suscité une mobilisation sur les médias sociaux où une campagne a été lancée autour du hashtag #JusticeforNoura.

Les avocats de Nourra Hussein demandent une peine moindre de meurtre au deuxième degré.

La sentence pourrait alors passer de la peine de mort à la condamnation à vie.

Par ailleurs, un groupe de défense des droits de l'homme, a annoncé qu'il écrirait également au président soudanais, Omar al-Bashir, pour demander sa clémence.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : BBC Afrique
Commentaires : 0
Lus : 1954

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)