29-07-2018 07:45 - Grogne des dockers sur fond de répression

Grogne des dockers sur fond de répression

Le Calame - Les forces de l’ordre ont réprimé vendredi 27 juillet, à coups de matraques et de bombes assourdissantes, les différentes processions de dockers qui observent un mouvement de grève générale faisant suite à un préavis.

Venant du Carrefour Madrid, de la polyclinique, du marché marocain et celui de la capitale, ils projetaient de rallier le centre-ville pour se faire davantage entendre. Ils seront stoppés par les forces de l’ordre (garde et police) armées jusqu’aux dents. Plusieurs arrestations ont été opérées dans les rangs des dockers.

A l’origine de cette grogne la non satisfaction des doléances maintes fois formulées et restées lettre mortes après des fermes engagements des autorités. En début de semaine, les dockers avaient de nouveau tiré une sonnette d’alarme sur leurs difficiles conditions de travail et exigé l’augmentation de leurs indemnités tombée dans les oreilles de sourds.

La plateforme revendicative des frondeurs tourne autour de l’augmentation des prix du chargement à la tonne, disponibilité d’un point de santé et d’une ambulance, allocation d’une assurance médicale, une compensation pour la libération des conteneurs, versement d’une allocation pour les retraites et refus catégorique de coopérer avec les bureaux d’emploi existants au niveau du Port.

Comme à leur habitude, les autorités se sont murées dans un silence de cathédrale sommant les grévistes à mettre fin à leur débrayage avant toute tenue de négociations. N’ayant pu rencontrer le ministre de l’emploi qui s’est débiné après les avoir convoqués, les délégués des grévistes maintiennent le mouvement de protestation.

Ils entendent d’ailleurs passer à la vitesse supérieure si les autorités n’entrouvrent pas la porte des négociations.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1616

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)