08-10-2018 20:30 - Déclaration. Plusieurs blessés graves parmi les militants d’IRA-Mauritanie [PhotoReportage]

Déclaration. Plusieurs blessés graves parmi les militants d’IRA-Mauritanie [PhotoReportage]

IRA-Mauritanie - Ce lundi 08 octobre, à l’ouverture de la première session de l’assemblée nationale mauritanienne, des militants d’IRA – Mauritanie sont venus nombreux protester contre la poursuite de la détention du président Biram Dah Abeid, élu député alors qu’il était en détention.

En effet, depuis le 07 août 2018, Biram Dah Abeid croupit en prison sur la base de poursuites fallacieuses suite à la plainte d’un pseudo journaliste, une taupe de la police politique du dictateur Mohamed ould Abdelaziz.

Les unités de la police, armées jusqu’aux dents, venues à la rencontre des militants, n’y sont pas allés de main morte. Plusieurs militants, dont l’épouse du président Biram, se trouvent aux urgences de l’hôpital national ; il s’agit de :

- El Hadj El Id,

- Leila Ahmed,

- Abdellahi Abou Diop,

- Abdellahi Hamedi,

- Zouber M’Bareck,

- Mouna Malick,

- Khayri M’razkhi,

- Malick Sy.

- Souleymane Yoro

IRA – Mauritanie, fidèle à son engagement en faveur des Droits humains :

- Proteste vigoureusement contre la barbarie dont ont été victimes les militants d’IRA – Mauritanie en sit-in pacifique,

- Exige l’ouverture d’une enquête indépendante pour situer les responsabilités de cette violence aveugle que rien ne peut justifier,

- Appelle l’ensemble des militants à rester mobiliser pour la Mauritanie et pour le droit,

- Réitère son exigence de libération du président Biram Dah Abeid et ce, sans condition aucune,

- Et souhaite aux blessés un prompt rétablissement.

Fait à Nouakchott, le 08 octobre 2018

La Commission de communication

-------


Avec Cridem, comme si vous y étiez...


































Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : IRA-Mauritanie
Commentaires : 2
Lus : 8115

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • foutatoro (H) 08/10/2018 21:43 X

    Tôt ou tard le système moribond va céder. Si l'apartheid a cédé malgré tout le soutien de l'occident ce n'est pas celui-ci qui resistera au temps. Président de la république...beidane. premier ministre...Président de l'assemblée....chef d'État major. Les trois walis de nouakchott.... en fait tout. Le systeme ne fait meme plus dans la demi mesure. Mais cette boulimie du pouvoir fortement ethnicisé se dirige vers une tragédie pour ce pays en faillite.

  • kangourou (H) 08/10/2018 21:29 X

    Rien ne peut justifier une telle brutalité, la concentration de tous les pouvoirs entre les main d'un seul homme, une seule famille, une seule ethnie ne peut aboutir qu'à une violence aveugle. Attendons nous au pire. Il faut que les gens sachent que ce combat est celui de de tous les mauritaniens. Voir ce spectacle de personnes maltraitées provoque l'indignation et appelle à la révolte.