14-10-2018 14:30 - Vidéo. Mauritanie: sit-in devant la présidence pour la libération de Bouhaida ould Bekaye

Vidéo. Mauritanie: sit-in devant la présidence pour la libération de Bouhaida ould Bekaye

Le360 - Plusieurs dizaines de proches de Bahaida ould Bekaye, arrêté en 2014 dans une affaire de détournement au sein du Trésor public, ont manifesté devant les grilles du palais présidentiel. Ils réclament un procès rapide et sa libération et dénoncent celle de ceux à l'origine de cette affaire.

Plusieurs dizaines de personnes étaient en sit-in devant le palais présidentiel à Nouakchott, il y a deux jours, mercredi 10 octobre, pour réclamer la libération de Bahaida ould Bekaye, un ressortissant de Nouadhibou, arrêté dans le cadre d’un vaste coup de filet ayant touché treize personnes pour les besoins d’une enquête relative à une affaire de détournement présumé dans différents services et perception du Trésor en 2014.

Cette affaire, qui a défrayé la chronique pendant plusieurs mois, était progressivement tombée dans l’oubli.

Seulement, si la quasi-totalité des individus incriminés dans cette histoire ont retrouvé la liberté, Bahaida ould Bekaye, reste détenu, sans procès depuis 2014. Une injustice pour ses parents et amis qui organisent désormais, tous les mercredis, un sit-in devant la présidence de la République pour réclamer sa libération.

Bekaye Ould Cheikh, un parent du prisonnier, exprime la colère de tous les proches et exige, soit une libération immédiate du prisonnier, soit un procès rapide et équitable.

Le discours est identique chez MBarka Vall mint Mohamed, une proche de Bahaida ould Bekaye, qui dénonce la libération des principaux cerveaux du détournement et le maintien en détention de Bahaida.

Par notre correspondant à Nouakchott
Cheikh Sidya








Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Le360 (Maroc)
Commentaires : 0
Lus : 2106

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)