08-12-2018 21:45 - La situation en Mauritanie peut devenir explosive, comme c’est le cas en France, dit Ould Maouloud

La situation en Mauritanie peut devenir  explosive, comme c’est le cas en France, dit Ould Maouloud

Alakhbar – La situation en Mauritanie peut devenir explosive, comme c’est le cas actuellement en France, a affirmé samedi 8 décembre courant à Nouakchott, le Président de l'Union des Forces du Progrès (UFP), au cours d’un colloque politique, organisé par la Jeunesse du parti Tawassoul.

« Le pouvoir de l’actuel Président Mohamed Ould Abdel Aziz a montré son incapacité de trouver des solutions aux revendications pressantes du peuple mauritanien, qu'il s'agisse des questions de l’emploi ou de l’accès aux services », a-t-il dit.

"La situation actuelle du pays doit décanter et trouver une issue, afin d’éviter son explosion et son aggravation au point de devenir incontrôlable", a-t-il ajouté. « Le régime en place a montré qu’il n’est pas un pouvoir politique et qu’il ne dispose pas d’un projet politique ou économique », a-t-il poursuivi.

« En vérité, l’état des lieux se résume dans l’exploitation d’un individu de sa fonction pour satisfaire ses caprices personnels », a-t-il dit.

« L’année prochaine sera une année difficile en Mauritanie, eu égard à la détérioration de la situation économique et au cumul des crises dans le pays, au moment où le peuple est impatient du changement et que les conditions actuelles sont favorables pour cela », a-t-il conclu.

Traduit de l’Arabe par Cridem

https://www.alakhbar.info/?q=node/14663



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 10
Lus : 3984

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (10)

  • mystere1 (F) 12/12/2018 10:29 X

    Bien d'accord avec @nemeeur-neemeur comme tu l'as bien dit @netali !tu as bien écrit le mot "PEU PLE" exact cette séparation de ce mot (peuple) va en adéquation avec nos caractères et mentalités différents comme je l'ai bien décrite dans notre désunion sur tous les plans !

  • mystere1 (F) 12/12/2018 10:21 X

    Mr l'opposant, on n'y arrivera pas comme la France, car on est pas pareil ! ce sont deux pays différents comme le jour et la nuit ou bien le soleil et la lune, de par leurs peuples opposés en caractères et mentalités ! oui la France sait dire non ! mais nous ici, c'est la traîtrise totale mélangée d'une hypocrisie, lâcheté totale ! personne n'a confiance en l'autre à cause de nos divergence, désunion, et abscence de solidarité, donc cette mauritanie n'arrivera pas au stade de dire "non" ou "stop" à part quelques exceptions de braves concitoyens braves, malheureusement, nous le reste du peuple nous nous sommes pas joint à ce petit groupe défendeurs des droits de l'H !à cause de notre lâcheté, nifagh, égoîsme etc....ainsi comment pouvant nous être soudés et unis afin de défendre nos droits, non jamais si nous continuons dans cette voie, donc mr ould Maouloud, ne gaspillez pas votre énergie en ayant des pensées si hauts, car nous et la France, c'est djaama et niélawma ! tant que nous ne serons pas unis, soudés dans la sincérité, tous debout comme un et un seul peuple, rien n'ira !ne vous faites pas d'illusions mr l'opposant.

  • synthetiseur (H) 09/12/2018 13:15 X

    Le paradoxe des mauritaniens : ils cassent tout sur leur passage après la victoire des Mourabitounes sur le Botsawana dans le cadre des éliminatoires de la CAN, en revanche ils sont stoiques voire indifférents et insouciants sur leur situation qui se précarise de jour en jour. Cela devrait mériter explication de la part de nos objecteurs de conscience nationaux qui dans ce cas ont donc échoué dans leur role. Ou alors le pouvoir a raison, Mohamed Ould Abdel Aziz a raison LA SITUATION DU PAYS EST NICKEL......Vaste programme.

  • netali (H) 09/12/2018 10:29 X

    Vraiment Nemeeur-nemeeur vous avez tout dis rien a ajouter franchement. Le probléme aussi en Mauritanie c'est qu'il n'ya pas d'opposant mais des mécontents il suffit seulement que l'uns des ces soit disant opposants soit nommé pour qu'il oublie le peuple. Parlant de peuple je me demande parfois aussi s'il est nécessaire d'utiliser ce mot en mauritanie car j'ai l'impression que le "PEU PLE " n'existe pas en mauritanie tout ce qu'on peut faire de bon ou de mauvais le pouvoir n'a pas à s'inquiéter il n'y aura pas de manifestation grave un peu de bruit quelques gaz lacrymogène et c'est fini. Ne vous vous fatigué pas Monsieur Maouloud vous ne pouvez rien à ça c'est le "PEU PLE" mauritanien même qui n'aime pas le changement ils veulent rester comme ainsi c'est comme le "Moutons de purge"

  • kadimapur (H) 09/12/2018 10:28 X

    En effet il s'agit d'une très grande bombe à retardement et afin d'éviter une crise majeure, les pouvoirs publics doivent effectivement être extrêmement sensibles plus particulièrement aux questions de l'emploi en arrêtant les licenciements et autres départs dits volontaires qui sont en cours et en trouvant des formules comme des contrats à durée déterminée pour recruter les jeunes cadres sortants dont la liste de chômeurs s'allonge chaque année davantage dans le désintérêt total des autorités concernées ...

  • lass77 (H) 09/12/2018 09:12 X

    C'est lâche de ne soulever que maintenant que la situation peut devenir explosive, elle doit l'etre dépuis plusieurs décennies mais le peuple Mauritanien est à l'image des souffrances qu'il subit. Biram Abeid n'a rien à faire en prison mais qui manifeste pour lui ? Où sont les Trois millions qui s'accommodent avec ces injustices flagrantes commises dans une terre d'islam,en l'occurrence la Mauritanie.Certes l'islam nous recommande de patienter devant un dirigeant injuste, mais cela a des limites s'il continue à s’entêter. Les Gilets Jaunes en France, c'est autre chose qu'une simple manifestation, c'est un esprit historique, le peuple Français est le seul à avoir coupé la tète du roi lors d'une révolution en 1789.

  • kalidou gueye (H) 09/12/2018 00:59 X

    Nous avons supporté pendant 10 ans, donc il est plus facile encore de patienter pour 6 mois et les dégager d ici. Après Aziz ce pays sera Inchaallah un pays où un savane.

  • maestro (H) 09/12/2018 00:35 X

    Nous apprecions bien les sorties de Ould Maaouloud et Samba Thiam. En tout cas devant le prix du gazoil, du lait, de la viande, du Riz le peuple a l'unisson porte en silence coupable un gilet bien rouge.

  • Nouvelle-Mauritanie (H) 09/12/2018 00:26 X

    Une Mauritanie unies-forte-démocratique-libre , est entraine de se construire et se réalisée ; restons patients et unies.

  • Nemeeur-nemeeur (H) 08/12/2018 22:42 X

    Monsieur le président, la Mauritanie ne sera jamais comme la France dans sa population revendicative et objective, en France et dans les autres pays du monde, les populations savent dire NON et ils n’acceptent jamais le fait accompli, ce qui n’est pas le cas en Mauritanie, où on crève de faim et de soif en silence dans l’injustice. Avec tout ce qui se passe dans ce pays, le seul homme qui a osé dire NON se trouve en prison, pour des accusations fallacieuses et monter de toute pièce contre le leader d’IRA Biram Dah Abeïd, avant lui, le Sénateur Ould Ghadda a fait les frais de son opposition au système bien huilée, il est où maintenant, il fait quoi, est ce que les mauritaniens sont sortie pour soutenir la cause de ses gens, vous vous attendez à quoi, à ressembler à la France om un quartier de la France, nous ne serons même pas une poigné de français et toute l’opposition réunie. Donc l’opposition n’a pas d’homme à s’opposer, celui qui conduisait cette opposition vers le changement est mort froidement à la frontière du Sahara, les conditions de sa mort sont restés mystérieuses et sans suite, donc monsieur le président, les mauritaniens ne sont pas prêt à lever le plus petit doigt pour revendiquer ou réclamer leur droit, après Aziz son successeur fera pire que lui et rien ne va se passer, mais je vous laisse le temps de nous montrer le contraire.