15-12-2018 16:35 - À Yopougon, un Mauritanien présumé violeur d'une fillette de 11 ans, l'affaire prend une autre tournure

À Yopougon, un Mauritanien présumé violeur d'une fillette de 11 ans, l'affaire prend une autre tournure

KOACI - Samedi 15 décembre 2018 - L’affaire fait beaucoup de bruit dans la commune populaire de Yopougon depuis quelques jours. Dans le quartier de Niangon Sud Azito, un mauritanien accusé d’avoir violé une fillette de 11 ans.

Depuis le dimanche dernier l’on assiste dans ladite commune à un bras de fer entre forces de l’ordre, famille de la fillette et les services de l’ambassade de la Mauritanie en Côte d’Ivoire.

Chotory Mohamed, un boutiquier à Yopougon Niangon à en croire certains riverains du quartier a sexuellement abusé de Félicité Tchintinga, une jeune fille de 11 ans.

Cette affaire qui selon nos informations était dissimulée par la fillette va prendre une autre tournure quand, à la suite d’une vérification des parties intimes de la petite fille, mal en point, n’arrivant pas à marcher le mardi dernier, la tante va découvrir des déchirures et des traces de sang autour du sexe de la jeune Félicité.

Sur des interrogations corsées de la tante la fillette va avouer : «Quand je suis allé acheter du savon à la boutique avant-hier soir (dimanche dernier Ndlr) le tonton Mauritanien là m’a attrapé, il a fermé ma bouche et il a enlevé mon caleçon », affirme la fille de 11 ans.

Sur plainte de la famille de la fillette de 11 ans, déposée au commissariat du 17è arrondissement de Yopougon sur la base d’un certificat médical délivré de la clinique Esdras dont KOACI dispose une copie attestant que Félicité a été victime de violences sexuelles, le mauritanien va être mis aux arrêts.

Selon nos informations suite à l’arrestation du présumé violeur, l’ambassade de la Mauritanie en Côte d’Ivoire a commis un avocat pour défendre leur ressortissant.

Se confiant à KOACI, la famille de la jeune fille violée dénonce une tentative de l’ambassade de la Mauritanie d'user de tous les moyens pour étouffer l’affaire qui fait, depuis pratiquement une semaine, débat dans la commune de Yopougon.

KOACI apprend de sources judiciaires que Chotory Mohamed, le présumé violeur a été déféré dans la journée du vendredi 14 décembre 2018 à la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca) et sera présenté lundi 17 décembre devant un juge.

Jean Chrésus



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 6455

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • lass77 (H) 17/12/2018 08:08 X

    Chotory, d'où vient ce nom de famille en Mauritanie ?

  • overview (H) 16/12/2018 10:38 X

    Un violeur reste un violeur, enfermez-le.