23-12-2018 15:46 - Mauritanie: un député anti-esclavagiste renvoyé devant un tribunal correctionnel

Mauritanie: un député anti-esclavagiste renvoyé devant un tribunal correctionnel

RFI - En Mauritanie, la cour d’appel de Nouakchott a rejeté vendredi soir l’ordonnance de renvoi devant les assises du député et leader antiesclavagiste Biram Dah Abeïd.

Ce dernier est finalement renvoyé devant un simple tribunal correctionnel. Biram Dah Abeïd est incarcéré depuis le 7 août 2018 suite à une plainte d’un journaliste qui l’accuse de l’avoir menacé. Ses partisans dénoncent un harcèlement pour discréditer son combat contre le racisme et l’esclavage.

Devenu parlementaire à l’issue des élections législatives de septembre 2018 alors qu’il était en prison, le président du mouvement abolitionniste Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste (IRA) a été déféré le 14 août et inculpé d’atteinte à l'intégrité d'autrui et menace d'usage de la violence.

La semaine dernière, le juge en charge du dossier l’a transféré à la cour criminelle. Ses avocats ont fait appel et l’ordonnance a été annulée par la chambre d’accusation de la cour d’appel. Biram Dah Abeïd a finalement été renvoyé devant le tribunal correctionnel.

Maître Ahmed Ely, membre du collectif de la défense espère une libération du député : « Nous attendions une libération pure et simple à l’issue des quatre mois de détention préventive, mais comme cela n’a pas eu lieu, maintenant nous comptons sur le tribunal correctionnel pour attendre une décision de libération de Biram Dah Abeïd, et son acquittement pur et simple ».

Interrogé jeudi après le Conseil des ministres sur les poursuites engagées contre Biram Dah Abeïd, le porte-parole du gouvernement mauritanien, Sidi Mohamed Ould Maham, a affirmé que le pouvoir n’est pas concerné par ce dossier et qu’il ne souhaite pas commenter une décision de justice.

Par RFI



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : RFI
Commentaires : 2
Lus : 1954

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • morelam (F) 23/12/2018 17:49 X

    Un accueil triomphale doit être organiser a sa sortie pour commencer le premier meeting de la campagne 2019

  • dykrim (H) 23/12/2018 16:42 X

    Question pour un champion : Un militant des droits de l’homme élu député de son pays mais derrière les barreaux. Qui est le député qui a prouvé au monde entier que la campagne avant élection ne signifie en rien.