26-12-2018 08:54 - Mauritanie : la loi sur le genre de nouveau rejetée par le parlement

Mauritanie : la loi sur le genre de nouveau rejetée par le parlement

Sahara Médias - La commission d’orientation islamique, des ressources humaines et des affaires culturelles issue de l’assemblée nationale mauritanienne a rejeté mardi la loi sur la violence sur le genre et a décidé son renvoi au gouvernement pour le retirer, selon les sources de Sahara Medias recueillies auprès de parlementaires.

Le député Mohamed Bouya O. Cheikh Mohamed Vadel s’est félicité de cette décision, dans un Tweet publié sur sa page Facebook. La commission avait suivi un exposé présenté par le ministre mauritanien de la justice Dia Mokhtar Malal au cours duquel il a détaillé les différents articles de la loi controversée.

Cette loi qui vise à pénaliser la violence basée sur le genre avait déjà été présentée à l’ancienne assemblée nationale qui l’avait rejeté considérant que certains articles étaient contraires à la religion musulmane.

L’ancien parlement avait demandé la révision de 7 articles de la loi, considérant qu’ils étaient contraires à la religion musulmane, notamment l’article 19 qui prévoit une peine d’un an à deux ans de prison pour tout époux qui empêcherait sa femme de s’adonner à ses libertés générales.

Les activistes des droits de l’homme en Mauritanie estiment que cette loi va combler le vide juridique dont souffre le système judiciaire dans le pays et qu’elle devra alléger les souffrances des victimes des violences. Ces organisations s’étaient exprimées auparavant à travers des communiqués et avaient demandé l’application de cette loi sur le terrain.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 3014

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)