05-01-2019 23:00 - Hôpital National : Le nouveau Dg secoue le mammouth !

Hôpital National : Le nouveau Dg secoue le mammouth !

Le Calame - Le nouveau directeur de l’hôpital national n’est pas allé du dos de la cuillère.

Après avoir pris service, le médecin du président a indiqué au personnel de l’établissement de quel bois il se chauffe. Désormais, les responsables des services doivent pointer à 07H 30, faute de quoi, ils seront convoqués par le boss pour justifier leur retard ou absence. Le directeur donne l’exemple, il est sur les lieux à 7H.

Pour ceux qui fréquentent l’établissement gangrené par le laxisme, les retards, l’absentéisme, le clientélisme, des présences flash de certains responsables, des médecins qui ne montent qu’une seule journée sur 5, et pour seulement quelques petites heures, des médecins qui passent le plus clair de leurs temps dans le petit restaurant de l’hôpital où ils prennent leur petit déjeuner, pendant que des patients, parfois dans des situations critiques poireautent devant des salles de consultations ou attendent des visites matinales, les choses commencent à évoluer.

La ponctualité est désormais de rigueur. Des chefs de services qui ne mettent pieds dans leurs bureaux que pour quelques petites heures, voire quelques minutes, commencent à revenir.

Qui de mieux pour s’attaquer à ces mauvaises habitudes du personnel de cet établissement que le médecin personnel du Rais qui aurait reçu carte blanche pour mettre de l’ordre dans cet établissement dont les urgences sont les plus décriées de la République ? Mais selon nos sources, le nouveau directeur n’a pas tardé à se heurter aux absentéistes dont certains, rappelés à l’ordre, n’ont pas hésité à le qualifier d’ « arrogant ».

Espérons tout de même qu’il saura redonner au premier établissement hospitalier de la capitale ses lettres de noblesse, et permettre aux patients de le fréquenter de nouveau. Pour cela, il doit régler le problème des médecins dont la majorité passent le plus clair de leur temps dans leurs cliniques privées, y orientent des patients, souvent sans moyens. En Mauritanie, le privé a fini de tuer le public, hélas !





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 6
Lus : 5211

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (6)

  • Idywelle (H) 12/01/2019 10:24 X

    ¨Le Rwanda est mieux que mon pays la Mauritanie¨ car laba le service public existe toujours contrairement à la Mauritanie ou tout est payant plus de service public ou la gratuité ne se conjugue qu'au passé. C'est inadmissible.

  • leguignolm (H) 06/01/2019 15:10 X

    Le feu a commencé d'abord comment il est arrivé ici???

  • thialido (H) 06/01/2019 10:18 X

    Tout le texte se résume par ta dernière phrase qui pourrait selon moi se terminer par une interrogation. "En Mauritanie le privé à fini de tuer le public. ..Hélas. ..MAIS POURQUOI? ????????????"

  • medabdul (H) 06/01/2019 10:17 X

    DONNEZ NOUS SON NOM.......au moins.

  • Adiekodda (H) 06/01/2019 02:55 X

    Médecin du president ou pas ; il a pris une très bonne initiative . Personne ne doit gagner un salaire sans avoir mérité.

  • laagnal (H) 05/01/2019 23:17 X

    Le Legendaire parti pris de journaleux Le desordre est partout dans tous les services de l'etat on n'a pas besoin d'etre analyste pour comprendre que Le desordre vient d'un haut C'est vous meme qui Le dites Dans un pays normal un president ne nomme pas des directeur Alors vous voulez nous dire tout simplement que Le directeur sortant n'a aucun merite De route facon CHN ne se portera pas mieux a cause du clientelisme de nos dirigeant