11-01-2019 15:51 - Mauritanie : Une journée nationale de lutte contre les pratiques discriminatoires à l’horizon

Mauritanie : Une journée nationale de lutte contre les pratiques discriminatoires à l’horizon

Tawary - Le gouvernement mauritanien a lors de la réunion du conseil des ministres du jeudi 9 janvier a examiné un projet de décret instituant une journée nationale de lutte contre les pratiques discriminatoires.

Et au cours du traditionnel point au cours duquel, des ministres viennent commenter les décisions prises, le ministre de la justice a déclaré avoir présenté devant le conseil des ministres un projet de décret instituant une journée nationale de lutte contre les pratiques discriminatoires, notant que la Constitution de la République Islamique de Mauritanie stipule dans son article premier que la République garantit à tous les citoyens l’égalité devant la loi, sans aucune distinction fondée sur l’origine, l’ethnie et le sexe ou autre.

Mr Dia Moctar Malal a ajouté que le pays a adopté en 2018 une loi portant sur la lutte contre la discrimination et qu’elle est jusqu’ici peu connue par le public, bien que nul n’est censé ignorer la loi, appelant les médias à vulgariser cette loi et à expliquer son contenu.

Il a enfin précisé que l’institution de cette journée vient compléter cette loi et lutter contre les pratiques discriminatoires sur l’ensemble du territoire national.

Et selon une source de presse, le procureur de la République a rendu un communiqué demandant l’application stricte de la loi sanctionnant les pratiques discriminatoires. Ce document a été transmis à tous les tribunaux sur toute l’étendue du territoire national, ajoute notre source.

Cette mesure a été abordée vingt quatre heures après la marche citoyenne suivie d’un gigantesque meeting populaire dénonçant le discours de haine et l’extrémisme.

Nous signalons que le président M. Mohamed Ould Abdel Aziz a appelé les citoyens à se dresser contre les discours discriminatoires et leurs auteurs.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1143

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • PalabreNktt (H) 11/01/2019 16:42 X

    Une marche contre la haine et une loi contre les pratiques discriminatoires, je reste un peu dubitatif, parce que la pratique discriminatoire est de mise depuis 1989 juste avec les évènements, si c’est maintenant qu’il faut mettre en œuvre cette loi, je me demande à quoi cela peut servir. Messieurs les politiques dites-nous ce qui se cache derrière cette marche. Il y’a l’aspect AGOA qu’il faut mettre en ligne et les sanctions américaines.