15-01-2019 14:38 - Le Président de la République appelle à stopper toutes les initiatives visant la révision de la Constitution

Le Président de la République appelle à stopper toutes les initiatives visant la révision de la Constitution

AMI - Le Président de la République appelle à stopper toutes les initiatives visant la révision de la constitution. Le Président de la République Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz a appelé à mettre fin à toutes les initiatives visant la révision de la constitution.

Il a rappelé dans ce cadre, dans un communiqué rendu public mardi par la Présidence de la République, sa position constante déclinée à plusieurs occasions, de respect de la Constitution du pays et de refus de toute révision touchant ses articles 26, 28 et 99.

Voici le texte intégral de ce communiqué :

« Bismillahi Rahmani Rahimi

La scène nationale a connu récemment une forte dynamique visant à réaffirmer l’attachement à son Excellence le Président de la République comme dirigeant du pays et à son style pertinent dans la gestion des affaires de l’Etat. En effet, un certain nombre de cadres, d’élus, de personnalités de référence et de personnalités politiques, issus des différentes régions du pays, ont lancé des initiatives exprimant leur souci de préserver les acquis et leur attachement à ce que son Excellence poursuive la direction de la marche de construction et de développement.

Un large groupe de parlementaires ont également commencé une coordination pour collecter les signatures de leurs collègues députés dans le but de modifier les articles de la Constitution relatifs aux mandats de manière à ouvrir devant son Excellence le Président de la République la possibilité de présenter sa candidature aux prochaines échéances présidentielles.

Son Excellence le Président de la République exprime ses sincères remerciements à tous ceux qui ont exprimé, ou comptent le faire, leur attachement à sa personne et au style qu’il a instauré.

Le Président de la République est convaincu que leur mobilisation n’est mue que par une bonne foi et une intention sincère de voir le pays poursuivre son progrès et son développement ininterrompus, dans un climat de sécurité et de stabilité.

Son Excellence a réitéré, à maintes reprises, que la réalisation de cet objectif requiert la préservation du style suivi actuellement dans la gestion de la chose publique ; style qui a démontré son efficacité et qui a été adopté par l’écrasante majorité du peuple mauritanien. Un style qui doit se poursuivre comme référence première de l’Etat, sans égard aux personnes chargées par le peuple de diriger le pays, parmi ceux qui y sont attachés.

Son Excellence le Président de la République rappelle sa position constante qu’il avait déclinée dans de nombreuses occasions, en l’occurrence sa détermination à respecter la Constitution du pays et son rejet de tout amendement constitutionnel portant atteinte aux articles 26, 28 et 99 de la Constitution.

De ce fait, Son Excellence le Président de la République appelle à mettre fin à toutes les initiatives relatives à la révision des articles de la Constitution susmentionnés.

Aussi, invite-t-il les auteurs des initiatives et tous les Mauritaniens convaincus du style qu’il a instauré, jaloux pour leur patrie et conscients de l’ampleur du développement que le pays a connu, à renforcer leur système démocratique, à consolider les institutions de l’Etat, à resserrer les rangs pour faire face aux ennemis de la patrie et aux adeptes de la division, de la haine, de la violence et de l’extrémisme et à orienter leurs énergies exclusivement vers la suppression des obstacles qui entravent notre marche, réussie avec l’aide d’Allah, vers davantage de progrès, de prospérité et d’ancrage de l’unité, de la sécurité et de la stabilité ».





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 8
Lus : 3710

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (8)

  • Mohamedene (H) 15/01/2019 18:23 X

    Ce n'est pas suffisant, nous voulons qu'il envoie ces gens devant la justice, avec la même célérité qu'il fait preuve pour envoyer les militants des droits de l'homme en prison. Ces dépités députés sont des pêcheurs devant l'Eternel SWAT et devant les hommes.

  • NouadhibouRim (H) 15/01/2019 17:23 X

    Le Régime de Med Abdel Aziz est fondé sur le pillage sauvage des ressources de l’Etat, la fraude électorale, la manipulation et le mensonge. Si ce monsieur était soucieux du respect de la loi et de l’intérêt national, les députés signataires de la Motion de changement constitutionnel devrait être traduit en justice conformément aux stipulations de la loi. Les actions entreprises par les députés relèvent du pénal.

  • Salem Vall (H) 15/01/2019 16:15 X

    Merci excellence Monsieur le Président pour cette noble et juste décision malgré ce qu'elle peut engendrer. Je m’en vais vous demander d’aider encore à la construction de ce pays, en faisant le plus difficile. Comme vous le savez, le probleme majeur de la Mauritanie n’est ni la pauvreté, ni l’ignorance mais surtout une partie parasite de son peuple qui applaudit à tout vent tous les princes du moment et calomnie les précédents dans le seul but d’entrer dans les faveurs des chefs. Pour être succinct, je vous prie d’ecarter définitivement le maximum de ces virus. Avec tous mes respects

  • leguignolm (H) 15/01/2019 16:13 X

    Mais je m'adresse à ces constitutionnalistes s'il est obligatoire à Mohamed Ould Abdel Aziz de se présenter après avoir ce nombre ou même que tous les députés signent. Ils ont une obligation sur Ould Abdel Aziz et qu'il ne pourrait pas leur refuser?? Est ce qu'il est obligé???

  • bouniya (H) 15/01/2019 16:12 X

    C'est à travers cette page de Cridem que j'ai l'habitude de vous interpeler Mr Le Président de RIM Mohamed Ould Abdel Aziz. Ma grande satisfaction de votre sage décision d'appeler à stopper tout ce mouvement qui vous interpelle pour modifier la Constitution afin de vous permettre de briguer un 3e mandat. Nous peuple respecteront votre choix et attendrons la satisfaction des juristes pour votre retour Inchaa Allah aux affaires. Cette récréation vous permettra de murir beaucoup d'idées et de corriger les erreurs du passé.

  • dykrim (H) 15/01/2019 15:48 X

    Le problème ce n’est pas ça, les jours passés lorsque certains ministres ont commencé à appeler le Général AàZ par son nom ‘’hey’’ comme si ils s’adressaient à un vulgaire anonyme, parce qu’ils savaient qu’il allait partir dans quelques mois de présidence, alors là, le comportement de ces ministre n’a pas plu au Raïs et c’est en ce moment même qu’il a commencé, à soudoyer certains député pour qu’ils fassent passé le bruit de 3em mandat, pour mettre enfin le pendule à heure dans les têtes de ces ministres. Donc arrêter de minimiser le Général AàZ et surtout si l’ont se rappel ‘’il n’est pas fait pour perdre’’ sinon il est capable de faire volte-face, car le graisse et aussi un experte en putsch.

  • mdmdlemine (H) 15/01/2019 15:21 X

    Saluons ce revirement spéctaculaire Le président s'est trompé, c'est le lieu de le critiquer objectivement; le président a cette fois raison, c'est l'occasion pour le féliciter même s'il peut faire mieux Le Président vient de donner indirectement raison à l'élan hostile au changement de la Constitution d'où le devoir relatif des opposants de publier des communiqués pour dire que cette décision va dans le bon sens et qu'elle doit être encore et entretenue pour le reste du feuilleton présidentiel qui pourrait toujours se voir secouer par des parlementaires peu scrupuleux et mercantiles

  • El Houssein (H) 15/01/2019 14:46 X

    Voici une réaction sage qui mettra fin à ces incitations de violation de la constitution et aux risques d'instabilité du pays; Nous félicitons le Président et l'encourageons dans son œuvre d'achever son mandat en réalisant des élections transparentes. Et, que l'intérêt de la Nation prime sur toutes les autres considérations.