18-01-2019 14:51 - Le procureur de la République de la wilaya du Trarza : Les crimes relatifs au racisme et à la discrimination ne sont pas prescrits

Le procureur de la République de la wilaya du Trarza : Les crimes relatifs au racisme et à la discrimination ne sont pas prescrits

AMI - La Mauritanie a approuvé la loi 023/2018 relative à l’incrimination du racisme qui été publiée au journal officiel le 15 aout 2018.

Pour mettre la lumière sur les contours de cette loi, le procureur de la République de la wilaya du Trarza, le cadi, Sidi Mohamed Ould Deye Ould Moulaye a indiqué, dans une déclaration à l’AMI, qu’ALLAH a honoré la personne et l’a préféré à toutes ses créatures. Il ajouté cette loi est divisée en 29 Chapitres dont certains portent sur sa définition, les mesures fondamentales, le racisme et la discrimination.

Le procureur a ajouté que le discours de la haine concerné par cette loi est relatif aux déclarations qui menacent, offensent et abaissent l’individu. Il a souligné que cette loi incrimine aussi toutes les formes basées sur l’appartenance à l’ethnie ou la langue avant d'ajouter qu’elle assure également le respect de ce principe.

Le procureur a enfin précisé que la loi incrimine tous les discours religieux qui incitent contre le rite de la Mauritanie et qui provoquent le racisme, la haine et la violence sur les individus ou les collectivités selon leurs origines, leurs ethnies.

Retrouvez la Loi n°2018-023 portant incrimination de la discrimination



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1443

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • lass77 (H) 18/01/2019 18:59 X

    C'est de l'enfumage total. Que du folklore. Si les faits ne sont pas prescrits et évidemment si cette est rétroactive des milliers de mauritaniens peuvent poursuivre alors en justice l'Etat Mauritanien pour racisme et discrimination massive. Il suffit d'étudier les raisons de l'exclusion des negromauritaniens qui relèvent à vrai dire que de la discrimination et du racisme. Je ne crois pas à ce tapage.