21-01-2019 12:12 - Mauritanie: la SFI soutient l'amélioration du climat des affaires

Mauritanie: la SFI soutient l'amélioration du climat des affaires

Le360 Afrique - La Société financière internationale (SFI), une entité du groupe de la Banque mondiale (BM) dédiée au financement et à la promotion du secteur privé, va soutenir les Petites et moyennes entreprises (PME/PMI), en vue de contribuer à l’amélioration du climat des affaires en Mauritanie.

C’est dans cette perspective que le ministre mauritanien de l’Economie et des finances, Moktar Ould Diaye, et le directeur Afrique de l’ouest et centrale de la SFI, Aliou Maiga, ont signé mardi soir un accord de coopération relatif «à un appui technique et financier de l’institution» au profit de la Mauritanie.

Ainsi, la SFI va dégager une enveloppe de 52 millions de N-UM, soit 1,4 million de dollars, destinée «à soutenir la mise en œuvre d’une série de réformes portant sur le climat des affaires, stimuler le dynamisme du secteur des Petites et moyennes entreprises (PME/PMI) et développer les Partenariats publics et privés (PPP)», selon une information rapportée mercredi par l’Agence mauritanienne d’information (AMI), un organe officiel.

Expliquant l’importance de la convention, le ministre mauritanien de l’Economie et des finances a affirmé, dans une allocution prononcée lors de la cérémonie de signature, que l’appui de la SFI «va contribuer à jeter les bases de réformes majeures dont l’objectif est l’amélioration de la justice commerciale et du droit de propriété, ainsi que la modernisation du Registre de commerce (RC)».

Pour sa part, le responsable régional de la SFI a mis l’accent sur les progrès accomplis par la Mauritanie «qui a amélioré de manière significative sa position au classement Doing Business de la Banque mondiale (BM), en remontant de 28 points en 4 ans, pour occuper actuellement le 148e rang sur un total de 190 pays classés.

Une nouvelle dynamique qui justifie l’engagement de la SFI à accompagner le gouvernement et les acteurs de l’écosystème entreprenariat, afin de faciliter une participation toujours plus dynamique du secteur privé au développement».


Par notre correspondant à Nouakchott
Cheikh Sidya




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 857

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)