15-03-2019 17:46 - Ghazwani : "Je voulais un troisième mandat mais Aziz a refusé"

Ghazwani :

Le Calame - Le ministre de la défense et candidat de la majorité Mohamed Ould Ghazwani a déclaré qu'il refusait de postuler au poste de président de la République et avait la conviction de la nécessité de la continuité du président Aziz au pouvoir.

Selon Ghazwani, celui-ci aurait refusé catégoriquement et "son dernier communiqué nous a mis devant le fait accompli". Ould Ghazwani a déclaré aux ministres au cours de leur dernier conseil du jeudi 14 mars qu'il est lié par Ould Abdel Aziz par une amitié vieille de 40 ans au cours de laquelle "nous avons planifié pour toutes les étapes et partagé les points de vue."

Et Ghazwani de poursuivre: "j'ai soutenu le dernier acte des députés pour un troisième mandat mais le président a refusé, a tenu à quitter le fauteuil et ne m'a laissé que le choix de prendre la responsabilité et de candidater pour poursuivre le travail qu'on a commencé il y a des décennies. C'est un système qui va continuer quels que soient les probables changements au sommet de l'Etat".

Ould Ghazwani a parlé abondamment de sa vie et de sa relation avec son compagnon et son ami personnel Mohamed Ould Abdel Aziz avant et après son arrivée au pouvoir. Avant de remercier les ministres et de tirer sa révérence du gouvernement.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 20
Lus : 8352

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (20)

  • mystere1 (F) 20/03/2019 09:16 X

    après tout monsieurs les généraux, vous être plus proches complices amis-frères, donc personne de doit s'y mêler entre eux et croire à leurs "faire semblant de faire comme si ils étaient rivaux, c'est de la comédie ou poudre aux yeux" afin que ghazwani gagne la confiance du peuple et nous démontrer que lui est different de son ami-frère, citoyens, ne soyez pas dupes, car c'est la politique ! or en politique on n'a pas d'amis, mais parlant de ses relations privées ou personnelles avec le presi MOAZ, là aussi c'est autre chose, évidemment nous croyons à ghazwani quand il dit que son ami lui a refusé cette faveur" car c'est la politique, et y'a pas de sentiment en l'art de la politique.

  • moukhabarat (F) 17/03/2019 16:33 X

    faites confiance au marabout...

  • KANTAKI (H) 17/03/2019 15:31 X

    Bravo Ghazouani et merci pour cette profession de foi... Continuer Mohamed Abdel AZiz c'est garder la Mauritanie sur le bon chemin et dans la ligne tracée par un homme visionnaire, persévérant t digné !

  • insoumis (H) 17/03/2019 10:20 X

    Ce sont les hommes les plus malhonnêtes, les plus corrompus, les plus injustes, de ce pays. Honnêtement, se rejoindre à UPR est la pire des idées politiques faites. Ils ont réduit toute la Mauritanie à la pauvreté, au favoritisme, au racisme. Les mauritaniens ne méritent des dirigeants hypocrites.

  • foutatoro (H) 16/03/2019 13:17 X

    Moi je parie pour une ruse d'un quelqu'un qui veut être calife à la place d'un calife tellement imprévisible et tellement nerveux. Un peu la ruse de l'hyènne qui dit à l'agneau...Je ne mange plus de la viande alors approche ! Dès que ce général aura le pouvoir il va dégommer tout ce qui rappellerai son prédécesseur. C'est connu. Le pouvoir suprême ne se partage pas. Bouhamatou l'a appris à ses dépends. Cela lui a coûté 8 ans d'exil forcé.

  • kangourou (H) 16/03/2019 10:20 X

    Quelles que soient les conditions et les circonstances de cet interview, cela doit plomber la candidature de ghazwani. Ces déclarations sont mauvaises et stupides. Mettre en avant l'amitié et la fidélité à un homme avant l'intérêt du peuple et de la nation une une forfaiture impardonnable. Si le peuple mauritanien a une once d'intelligence et du respect de lui-même Ghazwani retourne dans sa zawiaa et dont ne sera jamais président. La malediction de ce pays ce sont ses militaires.

  • Sidi16 (H) 15/03/2019 21:54 X

    Ceci veut dire que Ghazouani est toujours fidèle à ses principes, il ne vendra jamais ses amis. Il se voit également que notre Patrie la Mauritanie est très chère à Mr le Candidat, car il a dit qu'il ne peut la laisser qu'à une une main digne garantissant son sécurité son développement comme le président de la République. et lorsque le Président de la République a tenu de respecter la constitution et a mis la règle d'alternance démocratique devant. Là le copain, le candidat de la Majorité voit qu'il est de son devoir de s'occuper du sort de son pays durant les cinq années à venir afin de continuer ce qui a été battit par son coéquipier de 40 ans; le Président de la République.

  • rimois (H) 15/03/2019 21:12 X

    Il veux quitter le fauteuil par respect au peuple et à la constitution et un entourage pas encore rassasié veux le pousser quel qu'en soient les risques à un forcing. Tous ceux qui ont soutenu un 3ème mandat doivent avoir l'humilité de s'excuser auprès du peuple

  • La Brute et le Cinglé (H) 15/03/2019 20:44 X

    Cette déclaration est la plus mauvaise jamais dite par un homme d’état, Ghazwani vient de trahir sa déclaration à la candidature, nous venons de voir clairement qu’il y’aura pas de rupture quoi qu’on dise quoi qu’on fasse, les populations avaient souhaité entendre la rupture, l’égalité entre les mauritaniens et justice pour tous, ghazwani à trahit ses idées ou il est trahit par le comportement peut sûr d’Aziz vis-à-vis de sa candidature, Aziz n’est plus sur de se faire couvrir par son et frère d’arme. Ghazwani n’est pas l’homme d’Aziz

  • La Brute et le Cinglé (H) 15/03/2019 20:43 X

    Un militaire remplace un militaire, ce dernier doit supporter ou faire supporter aux populations les charges endogènes et exogènes de son prédécesseur, jamais dans l’histoire des coups d’état militaires, un militaire n’a sauver son ami après son départ, les hommes n’acceptent pas de couvrir le mal fait par l’autre, surtout dans le domaine économique, le cas de Thomas et de Blaise rappel les mauvais souvenirs. Ghazwani est parti du gouvernement avec un manque d’assurance de son retour à la présidence, cette amitié de surface pour faire le mal aux populations est valable mais quand il faut se partager le pouvoir là ?.

  • La Brute et le Cinglé (H) 15/03/2019 20:40 X

    L’homme dans son discours pour dire revoir les uns (adieu pour les autres) du gouvernement fait un peu pitié, et moins sûr de lui, il s’accroche sur l’amitié et non le devoir et la responsabilité, il met l’amitié vécu ensemble et l’état rien, nous avons fait tout ensemble de bon et mauvais, donc c’est la continuité de l’axe du mal et la suppression de nos ennemis physique ou morale, l’inégalité, l’injustice, la tribu et tout pour moi rien pour les autres va continuer et ceux qui sont pas d’accord devront payés comme ce que tu faisais, par la pression ou la privation, vive Aziz, vive Ghazwani et en bas le peuple.

  • La Brute et le Cinglé (H) 15/03/2019 20:39 X

    Aziz joue encore la prudence entre lui et son mentor déclarer à la présidence, Aziz sait très bien que Ghazwani n’est pas son homme de confiance et il ne lui fera aucun cadeau parce qu’il ne se laissera pas manipuler, par ce dernier qui a fini ses deux mandats et qui a mis le pays à genou dans tous les domaines, ghazwani n’est pas sûr de lui jusqu’à présent du soutien d’Aziz qui n’a pas encore dit son DERNIER MOT. Si Ghazwani devenait président de la Mauritanie demain, Aziz pourrait tout simplement dire à DIEU sur son retour au pouvoir, les militaires ne lui donneront plus cette chance et lui il le sait d’avance, parce que les militaires l’ont poussé à renoncer au 3ème mandat, il devra régler ce problème avec le départ de Ghazwani du ministère de la défense, pour qui connait Aziz dans son orgueil. L’histoire se résumera entre le bon, la brute et le cinglé.

  • Salem Vall (H) 15/03/2019 19:47 X

    C’est dommage et très grave qu’un candidat à la présidentielle s’en fout à ce point de la constitution de ce pays et ne pense qu’aux intérêts égoïstes et individuels (son ami, lui, lui, son ami). Qu’est ce qui a été fait à ce peuple misérable. Son eduction, le système de santé, l’etat civil...les nominations des amis de sa progéniture et les proches de son épouse. Lui, il n’en aurait pas. Il hait tout ce peuple et il n’a pas tort. Un peuple,à majorité, de minables et menteurs. Le bilan de Ould Abdel Aziz est une catastrophe et vivement qu’il dégage.

  • mine-you (H) 15/03/2019 19:38 X

    L'aveu est terrible. Ceux qui voulaient voir en Ghazouni un homme nouveau se rende compte de l'évidence. C'est très grave comme aveu. En réalité c'est un homme faible et même très faible qui est sous domination de Ould Abdel Aziz.

  • mdmdlemine (H) 15/03/2019 18:59 X

    ".C'est un système qui va continuer quels que soient les probables changements au sommet de l'Etat"! Ce type d'affirmations bloque toute alternance au pouvoir et semble inapproprié au profil de Ghazouani décrypté jusqu'à hier. C'est un volte-face qui crédite la thèse selon laquelle, la Mauritanie continue de tourner en rond autour du pouvoir vérrouillé par les deux inséparables frères d'armes et leur idylle politique convenu depuis bonne lurrette Ce sont là des propos antidémocratiques et n'augurent pas des élections présidnetielles transparentres dés lors où tout a été déjà joué et qu'il s'agit d'une mise en scène pour se rendre compte du fait accompli

  • koccboundaw (H) 15/03/2019 18:53 X

    Si c'est la position de ghazwani nous sommes mal barrés nous mauritaniens. Un candidat qui pense comme ça risque de s'éterniser une fois qu'il a goûté. Pauvres mauritaniens

  • jepense (H) 15/03/2019 18:27 X

    Un plan planifié pendant des décennies doit être fiable

  • jepense (H) 15/03/2019 18:24 X

    Pensez vous qu un esprit républicain devrait pensez à outrepasser la constitution pour forcer un troisième mandat ? Je ne sais quoi penser des députés et politiciens qui voulaient forcer un 3ème mandat

  • jepense (H) 15/03/2019 18:21 X

    Donc c'est un travail planifié depuis des décennies ? S'il a décidé de respecter la constitution en ne briguant pas un 3eme mandat que devrions nous penser de celui qui essai de le convaincre à outrepasser la constitution ? Je commence à douter.

  • Ahmedabdallah (H) 15/03/2019 18:09 X

    "...C'est un système qui va continuer quels que soient les probables changements au sommet de l'Etat"! Cette phrase est ce qu'on appelle paradoxe dangereux et une extrême mauvaise communication! Dans ce genre de formulation, l'adjectif "probables" est utilisé à mauvais escient et n'a aucunement sa place! Puisque le mauvais communicant GHAZOUANI, dans cette composée seulement d'une dizaine de mots, a fait déjà tomber le couperet et prononcé le verdict irrévocable (en décidant que le système va continuer)! Donc nul besoin de "changements probables" après un tel couperet! A moins que! A moins que cette phrase ne traduise un certain manque d'assurance et de peur d'un lendemain toujours incertain avec le putschiste AZIZ! Nous sentons que quelque chose ne tourne pas rond: AZIZ pourrait trahir GHAZOUANI dans les prochaines semaines!!!