16-03-2019 07:29 - Il n y aura pas un deuxième tour | Par Abdoulaye Doro SOW

Il n y aura pas un deuxième tour | Par Abdoulaye Doro SOW

Abdoulaye Doro SOW - Il y a à peine un mois Tijane BAL affirmait dans l’un de ses écrits que le candidat du pourvoir serait très « probablement le futur président de la République ». S’agissait-il d’une affirmation prémonitoire ou le constat d’une extrême lucidité. Toujours est il que les fait sont là et ils sont têtus.

Le parti politique est un instrument de conquête du pourvoir et tout homme politique désire conquérir et conserver le pourvoir politique. C’est dire que toute une génération d’hommes politique sera définitivement enterrée par les prochaines élections présidentielles.

Machiavel affirme qu’en matière d’analyse et de comportement politique, il faut tenir compte de « la vérité effective » c'est-à-dire de la réalité telle qu’elle est non telle qu’on aurait souhaitée ou rêvée qu’elle soit. Lénine nous invitait à faire « une analyse concrète d’une situation concrète » c’est à dire partir des faits concrets et tenir compte des rapports de force sur le champ politique.

L’Opposition ne parvient pas à s’entendre et se satisfait du report des voix lors du second tour. Le coup KO de Macky SALL aurait pu alerter tous les leaders de l’opposition. Ce serait très facile de dire que le professeur vieillissant devient pessimiste mais les faits là. Le candidat du pouvoir bénéfice de toute machine ÉLECTORALE qu’il sera très difficile de contrer.

Il n y a rien de plus stressant et d’angoissant de voir des hommes politiques s’enfermer dans des illusions. Nous allons comme toujours dénoncer les fraudes mais le gagnant va s’installer et la vie va continuer. J’invite à la lucidité et espère que quelqu’un par une analyse non lyrique mais objective puisse me faire retrouver un peu d’espoir car ce ne sont pas les propos incendiaires qui vont régler cette épineuse QUESTION.

Abdoulaye Doro SOW

Enseignant-chercheur en sciences sociales

Président du Comité Scientifique de l’Equipe de Recherches sur les Mutilations Génitales Féminines (ERMGF)

Coordinateur du Centre Interdisciplinaire sur les Droits Culturels (CIDC)

Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, Université de Nouakchott





"Libre Expression" est une rubrique où nos lecteurs peuvent s'exprimer en toute liberté dans le respect de la CHARTE affichée.

Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.


Commentaires : 4
Lus : 2844

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • ndiagadiouf (H) 16/03/2019 22:46 X

    L’opposition démocratique a coutume de chipoter sur des détails inconséquents, au lieu de se focaliser en temps et en lieux, sur l'essentiel de la campagne à mener et dont la « phase informelle » a déjà largement démarré. On ne peut gagner une course dans laquelle on ne s’est pas engagé. Méditons sur l'analyse de M. Abdoulaye Doro Sow.

  • ndiagadiouf (H) 16/03/2019 22:44 X

    Sans nécessairement nous inspirer de sagesses allochtones, la simple lucidité de votre analyse nous inspire profondément. Vous êtes sans hypocrisie et sans illusionnisme. Quelques effrontés pathologiques, voudront peut-être vous clouer au poteau. Mais votre augure qui ne tient que par la réalité des choses, ne manquera pas de se vérifier. (à suivre)

  • maestro (H) 16/03/2019 14:24 X

    Mes respects Mr Sow, en tout cas je t en conjure que maintenant c est une nouvelle ère. Notre argent est vole pour pour les emirats, pandant qu on meurt vraiment de faim de maladie dérisoires bref de pauvreté très très amer. Je rappell ce n est point une question de racismes ou d'ethnies mais seulement. Le peuple contre l'etat voleur...

  • mdmdlemine (H) 16/03/2019 12:03 X

    un constat trés lucide et trés objectif. En effet, ce qui s'est produit au Sénégal risque d'arriver en Mauritanie, avec une opposition partie en rang dispersé et un système mobilisé par l'instinct de survie