18-03-2019 19:16 - Hommage : Baba Sangaré, un gardien de but de classe

Hommage : Baba Sangaré, un gardien de but de classe

Rimsport - Baba Sangaré dit Baba a marqué de son empreinte le football national et sous régional durant sa carrière, ô combien remplie, en se révélant comme un gardien de but de classe. Portier des Mourabitoune d’août 1980 à 1988, Baba Sangaré totalise 64 sélections dans les cages de l’équipe nationale.

Il est impossible de parler de la génération de 1980 sans parler de Baba Sangaré, intellectuel et humaniste. Baba est d’abord un homme sympathique, humble, protecteur des faibles. "Petit de taille, grand dans les camps", disait de lui un confrère sénégalais. Joe, comme on le surnommait, est né le16 décembre 1960 à M’Bout (sa ville natale).

Comme tous les jeunes épris de football, il ne pouvait résister à l’appel du ballon rond.Il débute comme avant centre dans le "Black panthère" en 1969 une équipe de quartier. Bon dribbleur et buteur émérite, il est la terreur des goal-keeper du championnat scolaire de Nouakchott.

Mais le destin lui refusera ce poste qui l’aurait laissé peut –être dans l’anonymat. Le goal de l’équipe se blesse au cours d’une partie "chaude", il n’y a personne pour le remplacer sur le banc de touche, et l’équipe n’avait plus de remplacements. Pas même un des joueurs sur le terrain n’est à même d’être goal. Baba se souvient alors qu’enfant, il avait tenté quelquefois de se faire passer pour Gordon Banks, le grand portier anglais.

Prenant son courage à deux mains, il se place dans les "bois "au grand soulagement des adversaires qui croient n’en faire qu’une bouchée. Erreur. Baba plonge, s’étire, intercepte toutes les balles « vicieuses »sous le regard étonné de ses coéquipiers, du public et même de ses adversaires. Plus efficace que le goal en titre, il acceptera finalement ce poste après mûre réflexion. A Nouakchott, il est déjà une nouvelle vedette que l’on pointe du doigt. Commence alors l’ascension vers le sommet du jeune Baba. Ce garçon est un « acrobate et un chat », dit-on de lui.

Baba a été tour à tour gardien de but de l’ASAC Concorde (de 1978 à 1982 et de 1991 à 1992) et du Wharf (de 1982 à 1990). Il dispose d’un riche palmarès, étoffé de titres et de consécration.

Multitude de titres et de trophées

Dés son jeune âge alors qu’il était élève, Baba fut vainqueur en 1972 de la Coupe scolaire avec l’école 8 de Nouakchott. En 1977, il s’adjugera ce même trophée avec le lycée-Collège technique de la capitale. L’ASAC Concorde de Nouakchott lui propose son maillot avec l’équipe cadette qu’il accepte sans se faire prier. La même saison, il remporte la Coupe nationale cadet de Mauritanie sans encaisser le moindre but en 1977/78.Une génération de jeunes footballeurs est née pour la relève.

International Junior 1977/78, surclassé en équipe senior la même année. Il va gagner une multitude de titres et e trophées avec l’ASAC Concorde (sous l’ombre du grand Faye Madické qu’il lui a appris beaucoup de choses). En février 1982, il va rentrer en cours de match contre le Stade Malien en coupe UFOA, en remplacement de son ami Faye et restera dans les buts jusqu’à la fin de la saison. Baba Sangaré sera en 1978 vainqueur de la Coupe nationale de Mauritanie cadets et en 1979, le trophée du meilleur gardien de but, respectivement en catégorie cadette et junior avec la formation de la Concorde.

Sacré vice champion national senior en 1980 et 1981 avec l’ASAC Concorde mais aussi en 1984 et 1986 avec le Wharf, Baba sera vainqueur de la Coupe du Croissant Rouge Mauritanien en 1982 avec la Concorde. Avec la prestigieuse équipe de la Concorde, Baba Sangaré fut finaliste de la Coupe de Mauritanie seniors en 1981 et mettra le titre de champion national senior en 1981 dans son escarcelle. Il en fera de même en 1987 avec cette fois-ci le Wharf après avoir battu en finale les Imraguens 5 buts à 0.Avec toujours la Concorde, l’ancien portier sera demi-finaliste de la Coupe nationale en 1982.Demi-finaliste de la Coupe de Mauritanie seniors avec l’ASC Wharf en 1983, 1985,1987 et en 1983, avec l’équipe nationale à Nouakchott en Coupe Amilcar Cabral.

La gloire sportive

Tour à tour, Baba Sangaré remporta la Coupe des Martyrs en 1983 avec le Wharf,la Coupe Famo-Mauritanie en 1983 et 1984 avec le Wharf ; la Coupe de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale(CNSS) en 1984 avec le Wharf. Mais aussi la Coupe du port en 1984 et1985 avec le Wharf. Lors du tournoi des ports d’Afrique organisé en 1987, le Wharf prendra le meilleur, en finale, sur la sélection du port du Maroc, par 5 buts à 3.

Titulaire inamovible en 1981/82 à ce poste, Baba est le portier incontestable de l’ASC Wharf de Nouakchott. Camarade et rival éternel de feu Mamadou N’Daw dit Elève, Baba est resté avec celui-ci et Faye Madiké l’un des héros du football mauritanien. Simple et intelligent, on l’appelait Monsieur 70 %, roi dans ses 18 mètres, il s’aventurait même en dehors de ses limites pour suppléer le numéro cinq.Il dégage son camp avec un brin de dribble sur l’attaquant adverse (« faire de belles relances précises avec un dégagement du pied »).

Baba reste jusqu’à ce jour un des meilleurs goals du pays et classé numéro un. En outre, le trophée du meilleur gardien de but du Maghreb arabe lui sera attribué en 1988 à Tunis.Il devait même garder les buts de la sélection du Maghreb arabe en décembre 1988 à Riyad(Arabie Saoudite). Une blessure(ligament cassé et ménisque interne du genou) viendra stopper sa carrière sportive un soir du 19 février 1988 au stade d’El Menzah de Tunis,lors d’une rencontre contre le Club Africain.Il subira deux interventions chirurgicales en France.

Au cours de cette année, plusieurs clubs avaient demandé ses services, Baba s’orienta alors vers la carrière d’entraineur. Entraineur de premier degré de la CAF en1994 et de deuxième degré en 1996,Baba effectuera un stage avec la Solidarité Olympique en 1989 et le stage académique I de la FIFA en 1990un second de haut niveau avec la FIFA, puis des stages de Futuro I et II en 2000.

L’ancien gardien de but est titulaire d’un brevet d’Etat d’éducateur de football que la Fédération française de football lui a décerné en 1989. La fédération Allemande de Football (DFB) lui avait octroyé une attestation de haut niveau en 1989-1990.

Records inégalés

Deuxième au niveau du record absolu de sélections en équipe nationale de Mauritanie, après l’autre monument du football national feu Mamadou N’Daw dit Elève, détenteur du record avec 69 caps, Baba est également second meilleur gardien de but de la Mauritanie de tous les temps : des recors inégalés jusqu’à présent.

Après une carrière sportive bien remplie, Moussa Sangaré deviendra entraineur adjoint des Mourabitoune A en 2001 et 2002, des Juniors 2011 et de l’ASAC Concorde, en charge des gardiens. Avec lui, c’était une nouvelle révolution qui s’est opérée en 2001 et 2002 au sein du onze national. N’ayant jamais bénéficié exclusivement d’un entraineur des gardiens, Housseynou Marega, Cheikh Tidjane Sarr et Ishag Djibril, les trois portiers avaient travaillé d’arrache-pied en 2001.Ils en ont profité énormément de la richesse et de l’expérience de cet homme aux potentialités énormes.

La dernière apparition de Baba Sangaré, en tant que joueur date du 20 juillet 2001, lors de son jubilé au stade olympique de Nouakchott où il a rangé ses gants. Moussa Sangaré fera ses adieux au football et au public en présence d’anciennes stars du ballon rond de la sous région.Ce jubilé avait été une réussite tant au niveau de l’organisation que de l’affluence du public.

Mamadou N’Daw et Baba Sangaré, les deux grosses pointures du sport national. A eux d’eux, ils étaient une source de fierté pour la Mauritanie, deux perles rares du football que tous les clubs se disputaient. Des talents qui ont marqué et marqueront toujours le football mauritanien. Leur talent a largement dépassé les frontières.

Reposez en paix, champions!!!

THIAM Mamadou


Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1913

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)