21-03-2019 08:12 - Rencontres Aziz - Moulaye Mohamed Laghdaf: Que mijotent-ils ?

Rencontres Aziz - Moulaye Mohamed Laghdaf: Que mijotent-ils ?

Le Calame - Depuis le dernier festival des villes anciennes à Oualata et la fête du 28 novembre à Néma, le président Aziz a renoué avec son ancien premier ministre, Moulaye Ould Mohamed Laghdaf dont il s’était débarrassé au profit de son rival, Ould Hademine.

Après Oualata, les deux hommes ont effectué une escapade en brousse avant de se retrouver à Néma. Ould Mohamed Laghdaf avait organisé à l’occasion un grand diner pour son ex-patron. Diverses sources concordantes signalent que les deux hommes se sont rencontrés au moins deux fois dont l’avant dernière se serait déroulée, il y a quelques jours, après le retour de l’ex PM de voyage à l’étranger.

Des rencontres remarquées et qui n’ont pas fait que des heureux du côté du palais et qui laissent perplexes les observateurs. Alors, que mijotent les deux hommes, s’interrogent-ils.

Moulaye, qui avait été cité parmi les potentiels dauphins d’Ould Abdel Aziz nourrirait-il des ambitions présidentielles après le choix porté sur Ghazwani? Dans ce cas de figure, solliciterait-il le soutien du président Aziz, suspecté de traîner les pieds dans le soutien de Ghazwani ? Ou bien, Ould Abdel Aziz chercherait à dissuader son ancien PM qui se serait décidé à aller jusqu’au bout ? Selon nos confrères du site alakhbarmedia.net, Moulaye, pour les intimes a pris la décision de se lancer dans la course.

L’objectif serait, semble-t-il, de se retrouver derrière Ould Ghazwani et partant, occuper, éventuellement, une place de choix après la présidentielle. Mais sa candidature ne pourrait-elle pas affaiblir celle du candidat de la majorité ?

Mais certains observateurs ne croient ni à l’une ou l’autre des deux hypothèses. Pour eux, il s’agit d’un jeu entre le candidat Ghazwani et son ami Ould Abdel Aziz. Une espèce de diversion, pensent certains. Des rumeurs racontent qu’Ould Mohamed Laghdaf qui, signalons-le au passage ; continue à bénéficier de tous les avantages liés à sa fonction d’ancien PM rencontrerait, en privé, le candidat Ghazwani. Mystère !





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 6
Lus : 5234

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (6)

  • Bertrand (H) 21/03/2019 20:42 X

    Boubacar ex PM de Taya et bi-rames homme de main d’israel ne sont pas des choux viables. MOULAYE est un homme calme diplôme posé respectueux des autres et respectable. Il a refusé de cautionner les dernières médication constitutionnelle d’après ce qui se raconte, ce qui lui a coûté d’être mis en quarantaine six ans durant. C’est un civil qui ferait mieux que d’autres.

  • Salem Vall (H) 21/03/2019 16:31 X

    Guazwani sera disqualifié et sa candidature rejetée. On essaiera de faire passer Lagdaf ou autre énergumène pour un scénario Sidi Ould Cheikh Abdellahi bis repetita. Entre temps, Ould Abdel Aziz nommera même aux postes subalternes tous les individus qu’il pense être à sa solde et Ainsi, au moment voulu, la rue sera occupée par ces mercenaires qui exigeraient le maintien de, vous l’avez compris, Ould Abdel Aziz. Cher peuple, reveillez-vous, ne vous dispersez pas. Veuillez à l’essentiel: une nouvelle équipe qui rendra à ce peuple fier toute sa dignité. Ould Boubacar, Ould Abeid...ou tout fils digne

  • bleil (H) 21/03/2019 14:48 X

    La Mauritanie n’est pas une démocratie, au sens moderne du terme avec l'alternance politique et la bonne gouvernance ... c'est une dictature militaire habillée par Ould Taya qui a confectionné sa "constitution" et dont l'actuel Chef assure une passation avec son copain d'armes ! ni plus ni moins et on est loin d'avoir une élection normalisée dont les résultats ne sont pas connus d'avance ... détrompez vous mais les militaires veulent bien se remplacer à tour de role à la tête de l’état, et donc nous sommes bel et bien dans de la merde !

  • Autopsie (H) 21/03/2019 11:33 X

    Ce qu’ils mijotent tout le monde le sait, tout le monde sait qu’Aziz a un plan caché sur les présidentielles, il n’a pas dit son dernier mot surtout en ce qui concerne son vrai candidat, Lagdaf peut être le vrai candidat d’Aziz et normalement nous demandons une alternance avec un président civil et que la cas Sidi Ould Cheikh Abdallahi ne se répète pas, la Mauritanie n’est pas une dictature, ni une monarchie militaire et loin d’être le pays d’Hitler, si les militaires doivent se remplacer à la tête de l’état, nous pouvons considéré que ce pays n’est pas démocratique ni libre. Donc Ghazwani ne devrait pas présenter sa candidature en tant qu’ancien militaire, même à la retraite, il faut savoir que plusieurs généraux attendent leur tour avec leur famille et tribu, donc il faut redonner le pouvoir au civil.

  • bleil (H) 21/03/2019 09:17 X

    la COMBINE ... couple ignorant et rustre de la fable qui se gaussent des faiblesses de leurs concurrents tout en espérant remporter le scrutin ... Mais quand on ne sait pas rêver les yeux ouverts on ne réussit que de petites combines vouées à l'échec à court terme !

  • habouss (H) 21/03/2019 09:16 X

    Pauvres de nous autres, des hommes sans envergure qui nous prennent ainsi en otage malgré le résultat décevant de 10 ans de leur gouvernance ! Sommes nous condamnés à rester des dindons de la farce ?