02-04-2019 08:29 - Mauritanie, une forte mobilisation en faveur des deux blogueurs emprisonnés

Mauritanie, une forte mobilisation en faveur des deux blogueurs emprisonnés

Mondafrique - Aussi bien à Nouakchott où la population manifeste qu’au sein des ONG internationales, la mobilisation s’organise pour demander la libération des deux blogueursAbderrahmane O. Weddady et Cheikh O. Jiddou.

Le procureur de la république de Nouakchott ouest a déféré à la prison deux blogueurs coupables d’avoir dénoncé un vaste scandale foncier où l’on voit 8000 familles spoliées de leurs droits élémentaires par un proche du président Aziz.

Cette mesure judiciaire est intervenue alors que des informations pour l’instant non vérifiées évoquaient le gel de deux milliards de dollars appartenant à des mauritaniens dans des banques émiraties à la demande des renseignements américains.

Ce 1er avril dans la matinée, une manifestation a eu lieu à Nouakchott pour demander la libération des deux lanceurs d’alerte emprisonnés.

Des réponses dilatoires

Le ministre, lors du traditionnel point de presse tenu après le conseil des ministres, a évoqué la question des blogueurs déférés à la prison, accusés d’avoir publié des informations relatives à des fonds gelés qui appartiendraient au président mauritanien.

Le porte-parole du gouvernement a déclaré que le gouvernement n’avait rien à voir avec cette affaire. Il a ajouté de façon plus qu’énigmatique que «les enquêtes sont une arme à deux tranchants qui peut pencher en ta faveur ou se dresser contre toi».

Comprenne qui pourra la langue de bois du régime mauritanien !

https://mondafrique.com/mauritanie-deux-bloggeurs-emprisonnes-apres-avoir-denonce-la-corruption/



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Mondafrique
Commentaires : 0
Lus : 1143

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)