06-04-2019 18:00 - Enquêtes sur les projets : la Gendarmerie a perquisitionné au ministère des Travaux publics et des Transports

Enquêtes sur les projets : la Gendarmerie a perquisitionné au ministère des Travaux publics et des Transports

TSA Algérie - La chute de Bouteflika ouvre la voie à une nouvelle campagne « mains propres ». Selon nos informations, les services de la gendarmerie enquêtent sur les conditions d’attribution de contrats dans le BTPH (bâtiment, travaux publics et hydraulique).

Les hommes d’affaires réputés proches du clan Bouteflika sont particulièrement visés. Selon nos sources, les enquêteurs de la gendarmerie se sont rendus au ministère des Travaux publics et des transports mardi 2 avril, le jour de la démission de Bouteflika.

Ils ont saisi plusieurs dossiers relatifs à l’octroi de gros contrats. Ils ont également emporté avec eux des détails non écrits fournis par des cadres de ce département ministériel, sur la manière avec laquelle les contrats étaient attribués aux protégés du système, dans des conditions jugées douteuses.

Parmi les dossiers que les enquêteurs de la gendarmerie ont pris avec eux figurent ceux de l’autoroute est-ouest, dont le scandale de corruption n’a pas encore révélé tous ses secrets, les marchés du Viaduc Trans-Rhummel de Constantine, le grand Port de Cherchell, l’autoroute Jijel-Sétif et les autres bretelles autoroutières, les stations de péage de l’autoroute est-ouest et le paiement des factures de réalisation du tronçon de l’autoroute est-ouest entre Bordj Bou Arreridj et El Tarf, qui a été attribué au groupe japonais Cojaal.

Ces gros contrats ont la particularité d’avoir été attribués dans des conditions jugées douteuses à des entreprises étrangères notamment chinoises ou à des entrepreneurs proches du cercle présidentiel. Ils se distinguent aussi par des surcoûts exorbitants et des malfaçons flagrantes dans la réalisation.

Par exemple, le viaduc Trans-Rhummel de Constantine a été construit sur un terrain glissant, et menace aujourd’hui d’effondrement.

Inauguré en décembre 2014, ce viaduc a été réalisé par le groupement brésilien Andrade-Gutierrez pour un montant de 18,7 milliards de dinars, selon les chiffres officiels.

Si le scandale de l’autoroute Est-Ouest est connu de tous, d’autres dossiers couvent depuis plusieurs années, dans les terroirs des ministères en charge de la gestion des gros contrats pour la réalisation des infrastructures de base : les Travaux publics, les Transports, les Ressources en eau et l’Habitat.

Par le jeu de petites combines, en établissant des cahiers de charges sur mesure, avec la complicité de l’administration, volontairement ou sur injonction politique, les hommes d’affaires proches du clan présidentiel, décrochaient des contrats juteux, souvent avec des montants beaucoup plus que les coûts nécessaires à la réalisation de ces projets, tous financés sur le budget de l’État.

Ali Idir




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : TSA-Algérie
Commentaires : 0
Lus : 1266

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)