06-04-2019 21:45 - Libye : les ministres du G7 appellent le maréchal Haftar à stopper son offensive vers Tripoli

Libye : les ministres du G7 appellent le maréchal Haftar à stopper son offensive vers Tripoli

Francetvinfo - L'Armée nationale libyenne du maréchal Haftar a entrepris de marcher vers la capitale pour affronter le gouvernement d'union nationale, reconnu par la communauté internationale.

La communauté internationale craint un nouvel embrasement en Libye. Vendredi 5 avril, les ministres des Affaires étrangères des sept pays les plus industrialisés, réunis en France à l'occasion du G7, ont multiplié les appels à Khalifa Haftar pour que ses forces cessent leur offensive vers Tripoli. Un appel qui intervient alors que des combats sont en cours au sud de la capitale libyenne avec les forces du gouvernement de Fayez Al-Sarraj.

Les ministres ont "exhorté" tous les acteurs à stopper "immédiatement" tous "les mouvements militaires vers Tripoli, qui entravent les perspectives du processus politique mené par les Nations unies".

"Il n'y a pas de solution militaire au conflit libyen", ont souligné les chefs de la diplomatie des Etats-Unis, du Canada, de la France, de l'Allemagne, du Royaume-Uni, de l'Italie et du Japon.

Le même jour, le Conseil de sécurité de l'ONU, convoqué en urgence, a appelé plus directement l'Armée nationale libyenne du maréchal Haftar "à interrompre tous les mouvements militaires", selon l'ambassadeur allemand Christoph Heusgen.

Un "accrochage" vendredi

Depuis la chute en 2011 du régime Kadhafi, cet Etat pétrolier d'Afrique du Nord est plongé dans le chaos avec la présence de nombreuses milices ainsi que deux autorités rivales qui se disputent le pouvoir : le gouvernement d'union nationale (GNA) dans l'Ouest, reconnu par la communauté internationale, et l'ANL de Khalifa Haftar dans l'Est.

Jeudi, ce dernier a ordonné à ses forces d'"avancer" en direction de Tripoli. La force de protection de Tripoli, une coalition de milices fidèles au GNA, a aussitôt annoncé une contre-offensive et de puissants groupes armés de la ville occidentale de Misrata se sont dits "prêts à stopper l'avancée maudite" des pro-Haftar. Vendredi avant l'aube, ces derniers ont été chassés après un "court accrochage" à un barrage à 27 km à l'ouest de Tripoli, selon une source de sécurité.

Franceinfo avec AFP



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Francetvinfo
Commentaires : 0
Lus : 719

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)