11-04-2019 14:30 - Caravane pour la protection de l’enfance en mobilité : Aioun, dernière étape des wilayas de l’intérieur

Caravane pour la protection de l’enfance en mobilité : Aioun, dernière étape des wilayas de l’intérieur

Le Quotidien de Nouakchott - Après Nouadhibou, Rosso, Kaédi, Aleg, Boghé et Sélibabi, la caravane pour la protection de l’enfance en mobilité a séjourné à Aioun du 02 au 06 avril.

Cette caravane de sensibilisation est une des activités du projet AFIA financé par l’Union Européenne et exécuté par Save the Children-Mauritanie, en partenariat avec le ministère mauritanien des affaires sociales, de l’enfance et de la famille (MASEF).

Dans la capitale de Hodh El Gharbi (Aioun), située à environ 800 kilomètres de Nouakchott, pendant quatre jours, des équipes de sensibilisation de l’ONG APIF (partenaire de Save the Children-Mauritanie), ont sillonné quartiers, marchés, domiciles…pour échanger, faire passer des messages sur la nécessité de protéger les enfants en situation de mobilité.

Ainsi, devant de nombreux habitants des quartiers Khweindi, Bagdad, Addalah, Dakhou, Carrefour… des vidéos sur les différents profils de mobilité, les risques liées à cette mobilité ont été projetées.

Des projections suivies d’échanges entre les animateurs et les populations. Les vidéos projetées se terminent souvent par une orientation de l’enfant en mobilité exploité vers un centre d’accueil. Mais à Aioun, il n’existe pas encore de structures destinées à l’accueil des enfants victimes d’exploitations, d’abandons et autres abus. Cette ville, située à un peu plus de 100 kilomètres de la frontière malienne accueille pourtant de nombreux enfants (filles et garçons) migrants.

Certains sont en transit, d’autres y travaillent comme domestiques à plein temps ou journaliers.

A Aioun, comme dans beaucoup de centres urbains en Mauritanie, on rencontre aussi de petits talibés mendiants dans les rues.

Le Quotidien de Nouakchott

----


Avec Cridem, comme si vous y étiez...
































Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1267

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)