17-04-2019 11:11 - Le Mali vers la famine : Alioune Tine interpelle les chefs d'État Africains

Le Mali vers la famine : Alioune Tine interpelle les chefs d'État Africains

Dakar Actu - Abominable ! Telle est la situation qui sévit au Mali et décrite par Alioune Tine.

Réunis, ce mardi, au centre de Bopp par le biais du comité de solidarité et d'action pour la paix au Mali et dans la sous-région (Compam/sr), le défenseur des droits de l'homme soutient que le problème du Mali relève d'un "cocktail explosif de groupes armés." À en croire M. Tine, le Mali tend vers la famine. Aussi il invite les Africains et leurs chefs d'État à venir en aide à ce pays.

Selon M. Tine, la menace qui pèse sur le Mali est une menace collective. D'où la nécessité de trouver "une solution sous-régionale. Ce que nous demandons c'est un sommet extraordinaire de l'Union Africaine, de la Cedeao sur le conflit inter communautaire au Mali".







Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 1086

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • medabdul (H) 17/04/2019 12:07 X

    alioune tine cesse de faire le fumier et la langue de bois;il faut interpeller uniquement le pdt malien IBK sur sa male gouvernance son racisme vis avis des touaregs et des peuls.

  • mystere1 (F) 17/04/2019 11:46 X

    Très bonne sensibilisation pour cette alerte de ce chaos que vit notre pays voisin du sahel, c'est regrettable, pour ce pays et ancien grand empire du manding, ah si on pouvait remonter dans le temps et faire réapparaître des grands héros de dirigeants comme Soundjata keîta, qui a bâtissé ce Mali en déroutant bravement ses ennemis redoutables et esclavagistes qui ont emporté en pillant tant de ressources naturelles et humaines comme des esclaves destinés à vivre dans les pays du moyen orient et de l’Afrique du nord, oui ces genres dirigeants eux seuls pouvaient faire bâtir l’Afrique en richesse sur toutes ses formes et paix, et non ces dirigeants actuels qui ne cherchent que l'intérêt des leurs personnels, Alioune tine a bien sensibilisé ces chefs d'états, il a gaspillé son langage pour rien, car il n'y a rien à tirer de ces derniers, souhaitons que Le Mali s'en sort en paix, par l'Aide Divine par le biais de certains héros sauveurs, mais le combat ne sera pas de repos avec ces démons humains appelés terroristes et faux djihadistes !quant à ce président IBK, ce pauvre ne peut rien faire, très impuissant, le moindre faux pas, il sera en danger ! le pire c'est qu'il ne peut rien faire lui seul car il a comme les mains et pieds liés, ou un président pris en otage dans son propre pays ! "la famine", ce fléau qui n'arrange guère les gens, que Dieu nous en Garde ! et Alioune Tine , en tant que Directeur d'Amnesty International d'Afrique, a fait son devoir d'alerter en urgence pour le cas du Mali, or réagir en aidant ses voisins dans le chaos de la famine en particulier, ça c'est la moindre des choses que nos dirigeants passifs, et inneficaces peuvent faire pour apporter à leur confrère du sahel, de l'aide.