01-05-2019 15:13 - L’Après juin 2019: Aziz Premier ministre avec des pouvoirs renforcés en attendant un 3e mandat indirect impossible à réaliser

L’Après juin 2019: Aziz Premier ministre avec des pouvoirs renforcés en attendant un 3e mandat indirect impossible à réaliser

Taqadoum - L’agence "Taqadoum" de communication a rapporté auprès de sources généralement bien informées, l’existence d’un engagement écrit établi par le candidat à l’élection présidentielle de 2019, Ould Ghazouani, pour le compte du Président sortant Mohamed Ould Abdel Aziz, dans lequel il promet, une fois élu en juin prochain à la Magistrature, de le nommer aussitôt au poste de Premier ministre avec des pouvoirs renforcés et complets, pendant les cinq années de son premier mandat présidentiel.

Ould Abdel Aziz planifie en toute discrétion un 3e mandat indirect, dont il semble ignorer ou ne pas avoir compris l'impossibilité juridique, dés lors où l’un des articles de la Constitution stipule explicitement l’impossibilité pour tout ancien Président ayant fait deux mandats à la tête du pays de postuler, soit directement ou indirectement, à un 3e mandat.

Ces supputations et spéculations sont d’autant plus sérieuses, qu’elles ont nourri depuis des mois les colonnes des médias étrangers les plus lus et les réputés, selon lesquels, même si Ould Abdel Aziz ne briguera pas sa propre succession en 2019, nul doute qu’il choisira avec soin son successeur. À l’instar d’un certain Vladimir Poutine.

A ce propos, le célèbre magazine Jeune Afirique écrit :

« L’épisode est loin d’être anecdotique. Depuis qu’il s’est engagé à ne pas ­modifier la Constitution pour pouvoir ­briguer un troisième mandat en 2019 (bien qu’il ­n’exclue pas de se représenter en 2024), et qu’il a annoncé à JA qu’il soutiendrait un candidat, Mohamed Ould Abdelaziz veut faire passer plusieurs messages. Aux Mauritaniens qui en doutaient encore, Aziz tient à rappeler qu’il reste le seul chef et qu’il contrôle tout. « C’est très clair : il n’y a qu’un président, pas deux », souligne l’un de ses amis. À ses collaborateurs, il démontre ­qu’aucun scénario n’est écrit. Aucun responsable, aussi proche soit-il, n’est à l’abri d’une mise à l’écart, provisoire ou non. « Lui seul sait ce qu’il a en tête, il ne s’en est ouvert à personne », résume l’un de ceux qui ont l’oreille du raïs ».

http://taqadoum.mr/node/6509



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 10
Lus : 8066

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (10)

  • Hamady Barry (H) 07/05/2019 18:21 X

    Rien d'impossible en Mauritanie (RIM).

  • Colombe (H) 05/05/2019 10:42 X

    Aucune loi ne peut empêcher Ghazwani, une foi élu de nommer Aziz Premier Ministre avec plus de prérogatives. Nous n'avons encore assez de ses apports car tout le monde reconnait le talent de cet HOMME. S'il vous plait, respectons les règles du jeu démocratique et évitons de tordre les textes législatifs.

  • Mohamedene (H) 02/05/2019 02:01 X

    InchallaAllah Ghazouini est un croyant pour ne jamais accepter ce deal après l'échec des 10 années de gâchis.

  • Ahmedabdallah (H) 01/05/2019 17:13 X

    Corrigé: il faut lire plutôt: "Et sans état d'âme aucun ils l'affichent et le montrent dans leurs faits et gestes de tous les jours depuis leur entrée par effraction dans les rouages de l'état au grand préjudice d'une unité nationale mauritanienne qui attendra encore très longtemps hélas"!

  • Ahmedabdallah (H) 01/05/2019 16:56 X

    Ce que nous, nous détestons chez ces deux généraux putschistes de pacotille, c'est leur racisme anti-noir assez visible et assez aigu! Et sans état d'âme aucun il l'affichent et le montrent dans leurs faits et gestes de tous les gestes depuis leur entrée par effraction dans les rouages de l'état au grand préjudice d'une unité nationale mauritanienne qui attendra encore très longtemps hélas: car ils useront de la fraude massive habituelle pour se maintenir au pouvoir au grand dam du peuple mauritanien spectateur impuissant et médusé!

  • Salem Vall (H) 01/05/2019 16:51 X

    C’est certain que Ould Abdel Aziz ne voudra pas lâcher sa vache à lait. Mais celle-ci va le lâcher. Les mauritaniens ont faim, les mauritaniens souffrent le martyre. L’educ, quels programme, la santé, un mirage. Le peu que certains possédaient leur a été pris: quelques lopins de terre même en milieu urbain, les espaces publics n’existent plus, le patrimoine de l’Etat, terme qui ne signifie plus rien ...etc Mr. Ould Abd Abdel Aziz, n’écoutez pas les flagorneurs, ils vous mèneront droit à votre perte. Ils l’ont fait à Ben Ali, Housni Moubarak, Kaddafi, Blaise Compaore, Yahya Djameh...et tout récemment au Soudan et Algérie. Ça n’arrive pas qu’aux autres

  • medabdul (H) 01/05/2019 16:33 X

    bof; c'est plausible et pas interdit a partir du moment ou ce monsieur est d'une intelligence très aiguë et futé ;faut lui reconnaître sa percussion même si sincèrement son salaire est élevé pour un pays africain pauvre et surendette.

  • El Houssein (H) 01/05/2019 16:19 X

    Ce scénario est très plausible, car il lui préservera ses acquis politiques et économiques. Aussi, c'un un troisième mandat indirect. Si la constitution n'est pas très Claire et précise sur son empêchement.

  • bleil (H) 01/05/2019 15:41 X

    Les idiots n'ont pas encore compris que le pouvoir militaire faisant la pluie et le beau temps ... touche à sa fin et au choix du châtelain du moment ! laquelle des fins voudrait-il ? une transition pacifique vers la bonne gouvernance ou la cassure plus ou moins violent et parfois dramatique ...

  • elhousseinou (H) 01/05/2019 15:24 X

    Laissez Aziz tranquille Il a tenu son engagement Redresser le pays et respecter la Constitution C'est un citoyen comme tous il peut occuper n'importe quel poste de responsabilité