05-08-2019 16:07 - Oualata: Ibrahima Moctar Sarr répond à Oumar Ould Beibacar

Oualata: Ibrahima Moctar Sarr répond à Oumar Ould Beibacar

RMI-Info - Quelques précisions sur la dernière sortie du Colonel Ould Beïbacar. Je ne voudrais pas être long, juste une mise au point.

(1), je ne me rapelle pas avoir dit en tant que musulman convaincu, une telle énormité : à savoir que je pourrais pas vivre sans mon “grisgris”. J’avoue que le Colonel m’en avait déjà parlé et il avait promis de l’écrire.

Mais j’avais mis tout cela sous le compte d’une blague.

(2), le port de gris-gris ne fait pas de nous des animistes.

(3), par rapport au manifeste de 1986, tous les Flamistes présumés en ont revendiqués la paternité au tribunal qui les a condamnés.

Si des réserves ont été émises ça est la sur la mouture finale, c’est resté un débat interne aux Flam.

Par contre les RG Mauritaniens ont produit un autre manifeste en arabe qui serait selon eux la traduction du document original, où ils ont ajouté toutes les mauvaises choses que le Colonel a citées.

(4), concernant les problèmes internes aux Flam, le Colonel s’est invité sur un terrain qu’ il ne maitrise pas ou qu’il a mal compris les informations qu’il aurait reçu à ce sujet.

Par exemple: moi Ibrahima Moctar Sarr, je n’ai jamais écrit une lettre de démission aux Flam.

Il y’a que les camarades qui étaient sortis qui ont fait un congrès au Sénégal pour reconstituer le mouvement, moi étant à l’intérieur je ne me sentais pas concerné et j’ai milité dans d’autres organisations.

Enfin le Colonel sait que j’ai toujours reconnu le rôle positif qu’il avait joué à Oualata et j’appréciais jusqu’ici ses positions par rapport à notre combat.

Mais en parlant de Youssouf Gueye en évoquant certains détails, j’ai eu l’impression qu’il était entrain de ternir l’image de marque des anciens locataires de Oualata aux yeux de je ne sais qui, et pour quel objectif.

Je souhaite que cela demeure une impression, il n’avait pas besoin de relever ces détails car aucune information n’est neutre.

Ibrahima Moctar Sarr



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 5
Lus : 16046

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (5)

  • serranus (H) 06/08/2019 10:11 X

    De quoi ce soit disant blanc s'était il noirci pour chercher à se blanchir?

  • pyranha (H) 06/08/2019 09:52 X

    J'aurai aimé que cette loi d'amnistie des criminels qui fut parrainée par d'irresponsables et maudites créatures soit déclassifiée, car beaucoup de choses restent à éclaircir.Reconnaissons tout de même le mérite de ce colonel quels qu'en soient ses mobiles d'avoir osé ouvrir ce débat.J'aurai aimé également que ces actuels ou anciens compagnons de l'armée rejoignent ce forum pour se déculpabiliser ou nous rafraichir la mémoire.j'estime que si ce colonel avait géré la prison d'Inal on ne se serait pas permis de prendre 28 innocents et les pendre pour fêter un anniversaire d’indépendance,car cette extrême sauvagerie et ce laisser ne pouvait être toléré par ce colonel.Il n'y a que des ignorants et des bêtes immondes qui ont eu l'aval d'exterminer leur semblable sans retenue.Ce débat est passionnant malheureusement que les vrais acteurs soient silencieux. Remercions Dieu que les auteurs des 2 bestseller l'ENFER d'INAL et J’ÉTAIS à OUALATA aient survécu car leurs témoignages glaçant d'horreur auraient même pu tétaniser chéitane et ibliss.J'ai été stupéfait qu'à la lecture de ces deux ouvrages on puisse amnistier de tels criminels surtout qu'on se réclame pompeusement de musulmans ;quel dommage pour ce pays détesté par DIEU pour qu'on puisse afficher de telles postures.

  • cheikhyouba (H) 05/08/2019 19:05 X

    Il est persuadé de sa fable, notre Oumar national, ainsi sont les illuminés dans leur monde de chimères ! Laissez passer, Mr SARR, c’est sans la moindre importance, passé les moments de délires, il redescendra sur terre en attendant les prochaines visions. Priez plutôt pour lui !

  • Buwuelm (H) 05/08/2019 17:06 X

    M.Sarr, vous avez tort de mettre tout cela, sous le compte d'une blague. Il y a des moments où, blaguer devient une aberration.

  • leguignolm (H) 05/08/2019 16:36 X

    Mais non, il ne fallait pas surtout répondre à ce héros raté ! Il est tout sauf ce qu’il s’est croit être.