22-08-2019 21:00 - Sauvons la palmeraie de Nouakchott

Sauvons la palmeraie de Nouakchott

ONG BiodiverCités - Nous, signataires de la présente pétition, exhortons le nouveau gouvernement de la République Islamique de Mauritanie à traiter en priorité le dossier de la Palmeraie de Sebkha pendant depuis près de trois décennies.

Créé à l’indépendance de notre pays et à la naissance de sa capitale, cet espace vert, unique en son genre à Nouakchott, d’une superficie de près de 50 hectares, alimentait le marché local en fruits, légumes et dattes, tout en offrant un revenu stable à plus de 3.000 familles (700 exploitants et 2.000 employés).

Victime des appétits de véreux spéculateurs immobiliers, la palmeraie de Nouakchott est le théâtre d’un véritable drame humain, d’un désastre écologique, social, économique et sanitaire … une tâche sombre dans notre chère Capitale.

Une série noire d’injustices et de sabotages qui commence en 1990 par une lâche descente musclée de l’administration pour faire déguerpir les cultivateurs, propriétaires des lieux et titulaires de titres fonciers, qui n’ont pas voulu troquer leur terres contre des terres à Toujounine et Dar Naïm.

Devant leur résistance et refus d’abandonner leurs propriétés (leurs seuls biens), TOUT a été mis en œuvre pour rendre la zone insalubre et inexploitable et rendre leur vie infernale : contamination du réseau d’alimentation en eau, embargo sur leurs produits, interdiction de production, privation de tout service public (eau, assainissement, éclairage public, sécurité,).

PIRE ! ils ont été transformés en décharges publiques et sont régulièrement arrosés par les eaux brutes de fosses septiques collectées par les citernes de l’ONAS.

….et le bras de fer continue toujours entre une communauté de vieux paysans-cultivateurs démunis, faibles et une administration qui ne démord pas et qui espère les avoir à l’usure !

En attendant, la belle palmeraie d’antan - asphyxiée, polluée, défigurée calomniée, régulièrement l’objet d’incendies criminelles et foyer de banditisme – meurt lentement mais sûrement.

Aujourd’hui, nous appelons au sens de la responsabilité et de JUSTICE, à l’ENGAGEMENT du Nouveau Président de la République et de son Gouvernement pour rétablir ces Citoyens dans leurs Droits et Dignités par la réhabilitation de ce patrimoine culturel et naturel ! Ce projet social, économique et environnemental ô combien nécessaire pour une ville qui manque crucialement de poumons verts et d’espaces pour respirer et qui importe l’essentiel de ses besoins en légumes et dattes.

Pour réhabiliter la Palmeraie de Sebkha, il faudrait impérativement :

- cesser de vouloir faire déguerpir à tout prix les cultivateurs propriétaires depuis l’indépendance

- annuler toutes les ventes de terrains illégalement effectuée depuis 30 années à des particuliers (le domaine est un domaine agricole)

- réhabiliter le centre d’épuration qui alimentait la palmeraie et remettre en fonction le système d’irrigation

- arrêter de déverser les citernes d’eau de l’ONAS dans le réseau d’alimentation de la palmeraie (première source de contamination et de salinisation des sols)

- redonner aux cultivateurs, propriétaires des lieux, un environnement serein de travail et leur créer un crédit agricole adapté pour les accompagner

- réhabiliter les voies de circulation de la palmeraie et créer un réseau de lampadaires dans toute la palmeraie

- créer des espaces verts tout autour de la palmeraie et dans les concessions abandonnées.

Les initiateurs de cette pétition citoyenne constitués en amis « TOUS POUR LES JARDINS DE SEBKHA» individus et associations de la société civile s’engagent à appuyer le Gouvernement dans la réflexion et la mise en œuvre d’un plan de réhabilitation juste et durable !

Lien de la pétition :

https://secure.avaaz.org/fr/community_petitions/S.E.M._le_Pr_SAUVEZ_la_Palmeraie_de_SEBKHA/sign/




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 5
Lus : 2741

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (5)

  • mintebladi (F) 25/08/2019 23:39 X

    @unitéRIM (H) Ce soir j'étais invitée sur un plateau TV pour parler de notre pétition. Et la présentatrice du Journal me raconte cette histoire émouvante : "Ma grand-mère, qui n'est plus, avait un potager à la palmeraie de Sebkha qui produisait des légumes qu'elle vendait. Elle y allait tous les jours, avec ses amies qui étaient comme elle, cultivatrices. Elles vendaient leur production au marché et c'est bien grâce à ce travail qu'elles ont élevé leurs enfants. Je me souviens encore des tomates qu'elle ramenait à la maison. Un jour elle est rentrée en disant qu'il y avait de l'acide dans l'eau qui alimentait les jardins et que toutes les plantes étaient détruites. Pendant longtemps elle se plaignait des sabotages que le jardin subissait et se souvient que les femmes étaient aller voir Maouiya pour se plaindre. Après sa mort, ses héritiers ont voulu vendre (comme le cas de plusieurs propriétaires) et c'est l'un de ses fils qui a racheté le terrain qui était devenu improductif à cause des sabotages. Il le garde toujours sans savoir quelle sera la fin de l'histoire."

  • mintebladi (F) 23/08/2019 12:46 X

    @hayerim Merci ! Vous pouvez signer la pétition et la faire signer ici : https://secure.avaaz.org/fr/community_petitions/S.E.M._le_Pr_SAUVEZ_la_Palmeraie_de_SEBKHA/?cSbCkdb&utm_source=sharetools&utm_medium=copy&utm_campaign=petition-774141-SAUVEZ_la_Palmeraie_de_SEBKHA&utm_term=SbCkdb%2Bfr

  • mintebladi (F) 23/08/2019 12:43 X

    @unitéRIM Vous avez peut être raison, mais l'information que vous avez cité a été recoupée avec 3 usagers, 1 technicien du centre d'épuration et 1 chimiste. Vous pouvez d'ailleurs les entendre dans le reportage suivant : https://www.youtube.com/watch?v=JAfTUr4xARY Merci pour votre intérêt.

  • unitéRIM (H) 23/08/2019 07:59 X

    cette initiative est très bonne malgré l'inexactitude de certaines informations contenues dans cet article (par exemple : le fait que le site a été contaminé pour déranger ces cultivateurs et les pousser à le quitter). EL MOUHIM : ce site est important pour la ville et surtout pour les pauvres qui l'exploitent et je pense qu'il faut le sauvegarder et le rendre sécuritaire si l'Etat n'a pas d'importants projets à y construire.

  • hayerim (H) 22/08/2019 21:50 X

    Excellente initiative d'utilité publique de première importance et qui, je l'espère sera soutenue par le concerné, qui à son tour, instruira le ou les ministres technos qu'il a sous la main et qu'il s'est choisis comme étant la crème des crèmes nationales. Pourquoi ne pas lancer une pétition pour 2 millions de signataires pour obliger ce gvt dit de 'techno' à saisir la perche et montrer que c'est vraiment un gouvernement tecghnocrate parce que la tecghno rime avec compétence et esprit d'initiative pour sauver ce qui peut l'être en mettant son chef devant des propositions concrètes utiles et motivées...techniquement Comme on dit 'Qui vivra verra!'