14-02-2020 11:33 - Mauritanie: la CVE dénonce l’exclusion des Noirs et appelle à une marche en avril

Mauritanie: la CVE dénonce l’exclusion des Noirs et appelle à une marche en avril

Le360 Afrique - Les régimes se succèdent et, malheureusement, se ressemblent pour les communautés noires mauritaniennes, qu'il s'agisse des négro-mauritaniens (communautés non arabes de la Mauritanie composées de Peuls, Soninkés et Wolofs) ou des haratines.

Les recrutements au sein de l’administration publique, des différents corps des forces armées, les admissions au sein des écoles d’excellence et militaires presque réservées à une seule communauté, l’enrôlement discriminatoire,.., sont autant de facteurs d’exclusion que ces communautés ne cessent de dénoncer au cours de ces dernières années.

Une situation d’exclusion qui s’est fortement renforcée durant la dernière décennie de la présidence de Mohamed ould Abdel Aziz et qui, malheureusement, ne semble point connaître de fléchissement. Du coup, les dénonciations de l’exclusion de ces communautés deviennent récurrentes.

Nouvelle illustration ce jeudi, avec un communiqué de la Coalition Vivre Ensemble (CVE, mouvance négro-africaine), qui a soutenu la candidature de Kane Hamidou Baba à l’élection présidentielle mauritanienne du 18 juin 2019, alertant contre la multiplication des signaux et mesures d’exclusion visant les ressortissants de la vallée du fleuve.

La coalition parle «de facteurs de ressentiment d’exclusion et de rabaissement au statut de citoyens de seconde zone, qui se multiplient à l’encontre d’une certaine catégorie des Mauritaniens.

En effet, à peine enterrée l’affaire du recrutement d’une centaine d’officiers de l’armée, tous issus de la même ethnie, une autre pointe le nez du côté des douanes, donnant l’impression que dans les corps constitués, existerait une loi voulant qu’au père succèdent les fils, comme si ces corps étaient une chasse gardée ou un héritage».

La déclaration rappelle également «les mauvais relents» dégagés par l’épisode récent de la polémique sur l’usage du français à l’Assemblée nationale qui se sont à peine dissipés, et voilà qu’une autre affaire de recrutement de personnes de la même ethnie vient au-devant de la scène: la société British Petroleum (BP) accordant des bourses à des étudiants tous issus d’une même composante nationale».

BP est associée à Kosmos Energy pour l’exploitation du gaz du gisement transfrontalier offshore Grand Tortue/Ahmeyim (GTA), commun à la Mauritanie et au Sénégal, prévue à partir de 2022.

Les jeunes bénéficiaires de ces bourses seront envoyés pour une période de 4 ans en France, au Maroc et en Tunisie.

La déclaration rappelle également que toutes les grandes institutions du pays «Présidence de la République, Assemblée nationale, primature… sont dirigées par des individus issus de la même composante ethnique. Ce qui constitue «une rupture du semblant de consensus qui a prévalu jusque-là».

A signaler que l’affaire de BP enflamme actuellement les réseaux sociaux, dont de nombreux utilisateurs estiment qu’elle donne un avant-goût de ce que sera la répartition des revenus qui seront tirés de ces nouvelles richesses. Beaucoup se demandent sur quelle base ces jeunes ont-ils été choisis?

Face à la gravité et à l’ampleur de l’exclusion, la CVE annonce qu’elle organisera une marche contre l’exclusion en avril prochain. Une marche qui viendra s’ajouter à celle organisée par les haratines depuis quelques années pour dénoncer l’esclavage et l’exclusion de leur communauté.

Par notre correspondant à Nouakchott
Cheikh Sidya




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 8
Lus : 3537

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (8)

  • Amer2020 (H) 15/02/2020 14:22 X

    Cet exclusion subit toute la population pauvre de notre pays independement de leur race, ce qu on doit reclamer c est l instauration de la justice et la trznsparence dans la gestion des choses publiques

  • insoumis (H) 15/02/2020 12:57 X

    Des marches, des marches et encore des marches, tout ça pour un résultat au final nul. Le problème de la Mauritanie qui est exclusivement un problème negro-mauritanien, qui, dans son propre pays n’arrive plus à vivre correctement, à scolariser ses enfants, à accéder aux soins et à l’emploi. Tous ces facteurs majeurs mettent en handicap les negro-mauritaniens pour participer au développement social et économique de leur propre pays dont ils sont héritiers au même titre que les maures, qui a leur tour continuent progressivement à piller les biens de l’Etat via un parti politique féodal, dont plusieurs membres corrompus jusqu’à l’os. Des pillages des ressources pour consolider la corruption et la gabegie au sein même des fonctions les plus hautes de l’état. L’arabisation vue comme un filtre anti-noirs qui met à l’écart certains hommes politiques et fonctionnaires noirs mauritaniens de l’espace politique. Toutes ces manœuvres politiques liées au système qui gouverne la Mauritanie depuis des décennies ont pour but de rayer ces communautés victimes de toutes les injustices. Quand dans un pays, des Haratines, des Peuls, Wolofs et des Soninkés représentant la quasi totalité de la population mauritanienne continuent exhaustivement à dénoncer avec unanimité des injustices de l’état, c’est vraiment grave. La Mauritanie revit après l’indépendance, une seconde colonisation ethnique maure!! D’après certains députés, tant que le système continuera à exister, les mauritaniens feront toujours face aux mêmes problèmes!

  • hayerim (H) 15/02/2020 00:09 X

    Infos approximatives et amalgames sur l'exclusion. Noirs, roux ou basanés toutes les ethnies ont leurs exclus ( ignorants, les pauvres) dans le système. L'exclusion n'attzend pas la couleur de la peau. C'est de la subversion, cette déclaration, de politicien et ne sert pas le pays en ce moment.

  • lass77 (H) 14/02/2020 17:25 X

    L'exclusion des autochtones continuent et s'enpirent meme avec Ghouazani. Les nominations monoclores s'accelerent et les methodes d'exclusion se renforcent et avec tout ça les negromauritaniens sont spectateurs et ça continue. C'est triste comme réalité. Une manifestation oui mais l'attentisme doit avoir ses limites. Déja , les demons du Gaz et du petrole sont posés avec cette selection recente de la part de BP. Voilà pourquoi les negres de servics doivent penser à l'interet generale au lieu des interets personnels et hypocrites voire égoistes.

  • duroowo (H) 14/02/2020 16:28 X

    ce n'est pas pour rien que BP a inplanter la bas au lieu d'Exxon ou Chevron Je sais toute les companies ne sont pas si transparant mais BP c'est parmi les compagnies petroliere les plus corompue au monde ce pour quoi elle trouverra un air super-propice pour faire ce qu'elle connait bien ce pour quoi elle a ete taxe de payer 20 billion dollars apres l'explosion du puit a Louisiana USA. Si La Mauritanie et le Senegal ne font pas attention avec cette corompue elle gater la peche et faire polluer tous nos oceans.

  • CHANOUMI (H) 14/02/2020 14:55 X

    Mr Kane, j’ai honte pour vous et pour la CVE. Il y a quelques jours vous faisiez un clin d’œil à Ghazwani pour un fauteuil ministériel. Mais que Diable ! Vous faites une analyse opportuniste de la situation politique de notre pays. Vous avez échoué en vous séparant de la crème des des dirigeants politiques négro africains.

  • diargua (H) 14/02/2020 13:02 X

    L¡'enseignement de Mr Sarr : ```dans 6 ans il n'y aura plus de negros africains dans l'administration mauritanienne ´´se concretise. Personne n'y doute !

  • zelimkhan2 (H) 14/02/2020 12:24 X

    arrêtez de nous saouler. Si vous ne pouvez vous battre, alors dégagez. fiche way