21-02-2020 17:00 - Bechir Babana : Liberez Youssouf des prisons Saoudiennes

Bechir Babana : Liberez Youssouf des prisons Saoudiennes

Adrar-Info - Quand Mokhtar Ould Daddah, que Dieu lui fasse miséricorde, se rendait en visite dans un pays, il demandait des informations sur les conditions de la communauté mauritanienne dans ce pays. Il faisait un grand, pour résoudre les problèmes de chacun d’entre eux. Beaucoup d’histoires et de preuves sont citées dans ce domaine.

C’est, tout aussi, une pratique courante chez les dirigeants et les rois, lorsqu’ils visitent des pays où résident leurs sujets. ils orientent, conseillent et écoutent tout le monde.

Mais le plus important, c’est qu’ils se tiennent aux côtés de chaque citoyen qui a une épreuve et qu’ils demandent aux autorités du pays hôte, de régler les problèmes de leurs citoyens, dans le cadre des normes diplomatiques coutumières auxquelles les pays répondent et comprennent.

J’adresse cette introduction à Son Excellence le Président Mohamed Ould Cheikh El-Ghazwany, qui se prépare à se rendre, la semaine prochaine, au Royaume d’Arabie saoudite, lors d’une visite importante, sur laquelle les Mauritaniens comptent beaucoup, car l’Arabie saoudite a toujours eu les mains blanches concernant la Mauritanie et les Mauritaniens, et notre communauté dans ce pays témoigne sa générosité, son appréciation et les bonnes conduites de ses rois.

Au cours des quelques mois qui se sont écoulés, depuis votre prise de fonction, Excellence, Monsieur le Président, vous avez montré que vous vous préoccupez par tout ce qui touche aux préoccupations des citoyens, avec tous leurs spectres, segments, races et leurs diversités intellectuelles et politiques.

Une caractéristique qui distingue les hauts dirigeants qui se hissent au-dessus des différences ,parce qu’ils occupent une position haute et sublime, et portent une lourde responsabilité.

Lorsque j’ai appris votre visite, Monsieur le Président, en Arabie saoudite, je me suis souvenu de votre citoyen Youssouf Ould Horma Ould Bebana, qui vit , depuis plus d’un an, en détresse là-bas, malgré que de grands efforts ont été déployés pour le faire sortir de là.

J’ai réalisé que vous êtes le seul – après Dieu Tout-Puissant – à pouvoir mettre fin à cette épreuve qui affecte l’une des familles les plus importantes et les plus anciennes de Mauritanie, et qui frappe quelqu’un qui a été actif dans l’arène politique et médiatique, l’une des jeunes figures nationales qui ont fortement émergé en Mauritanie ces dernières années.

Votre Excellence, j’ai un souhait, partagé par un grand nombre de Mauritaniens: Que vous retournez en Mauritanié accompagné de Youssef mettant ainsi fin à son calvaire.

Vous rendrez, par cela, le sourire à ses fils, ses frères et sa famille en particulier, et à votre peuple en général.

Mon espérance en vous, Votre Excellence, est grande, et Dieu est Grand.

Bechir Ould Babana

Source : http://zahraa.mr/node/22807

Traduit par Adrar.info



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 1462

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • lass77 (H) 23/02/2020 15:27 X

    Si notre compatriote a commis des faits delecteux ou des crimes, l'affaire est inconfortable. A vous lire , donc il doit etre systématique dés que le RAIS est en visite dans un pays étranger, on le soumet le cas d'un compatriote emprisonné. Et d'ailleurs pourquoi pour ce compatriote spécifiquement ? Est -il le seul mauritanien en prison en Saoudite ? Le chef de l'Etat était au Congo Brazzaville il y'a quelques semaines et pourtant il y'a des mauritaniens dans les prisons congolaises , on ne voit pas la meme demande ? Quand on est à l'étranger, on respecte les loirs et les regles du pays d'accueil, ce gazra courant en Mauritanien ne peut étre exporté ailleurs.

  • medmedelmaouloud (H) 21/02/2020 23:34 X

    lass77 (H) Quelque soit la ou les causes de la détention de compatriote en A.S., le président peut et doit le ramener dans son avion à l'instar de plusieurs cas vecu chez et ailleurs quitte à lui faire faire purger sa période de détention ici. Pour ne citer que l'exemple de feu S.M.A. je rappelle qu'au début des années 70 du siècle dernier, feu le Président Moctar s’était rendu en visite au Nigeria où se trouvait un compatriote en attente d’être exécuté, condamné à mort. un jeune membre du personnel de l'ambassade Mauritanie a informé le protocole qui, à son tour, informe le président. Le Président Moctar demanda à son collègue et hôte Yakoub Gowone de gracier le jeune Mauritanien qu'il amena avec lui pour devenir avec le temps à la tète d'un empire colossale d'affaires diverses qui marche toujours après lui et qui emploie des centaines de mauritaniens.

  • lass77 (H) 21/02/2020 20:37 X

    Bien qu'il faut s’enquérir du sort d'un concitoyen mais force est de rappeler à l'endroit des lecteurs pourquoi notre compatriote se trouve en calvaire certainement dans les geôles Saoudiennes ? Je doute fort notre excellence puisse faire quoi ce soit à l'endroit de BMS, le roi bis. Bien que l'Arabie Saoudite est décriée, le Gazraa habitué aux mauritaniens ne peut etre pratiqué partout ailleurs.