01-04-2020 12:37 - Le Sénégal arrête des Mauritaniens à la frontière

Le Sénégal arrête des Mauritaniens à la frontière

Senalioune - Selon Alakhbar, une unité de gendarmerie sénégalaise a arrêté mardi 7 Mauritaniens à la frontière, alors qu’ils tentaient d’entrer en territoire mauritanien.

Parmi les détenus par la gendarmerie sénégalaise se trouvent deux personnes âgées souffrant de plusieurs maladies, selon l’un des citoyens arrêtés. Les Mauritaniens bloqués à la frontière sénégalaise ont exigé que les autorités interviennent pour libérer les détenus, et permettre à tous de rentrer en Mauritanie.

Selon toujours le citoyen mauritanien, la gendarmerie sénégalaise les maltraitent, indiquant qu’ils sont dans des conditions difficiles.

Rappelons que la frontière entre la Mauritanie et le Sénégal est fermée dans le cadre des deux pays pour la lutter contre la propagation de la pandémie covid-19.

Par Moustapha Sidiya





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Senalioune
Commentaires : 3
Lus : 6860

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • NDIEWO (H) 01/04/2020 18:19 X

    Qu’il soit jeune ou vieux’, ils doivent respecter les consignes. Les vieux doivent être sages au lieu de frauder. Ces vieux ne méritent aucun respect, pas des vrais musulmans ( qu’ils se réfèrent à l’islam)

  • mystere1 (F) 01/04/2020 14:55 X

    Bravo, bonne attitude à ces gendarmes sénégalais, mais parlant de maltraitance, c'est sûr que la presse exagère, ces autorités de la loi, ne font que leur travail pour empêcher à ces concitoyens mauritaniens venant du sénégal de porter atteinte à la santé des autres.

  • netali (H) 01/04/2020 13:48 X

    ⁰comment on peut se proteger de cette pendemie si l etat n est pas stricte et severe dans ces decisions. tous les cas de contamination c eat du aux gens venant de l exterieur donc pourquoi negliger de telle chose. la mauritanie n a pas la capicitè technique et humaine a venir au bout de cette maladie a part restez chez vous. donc ceux qui s entetent pour rwntrer par force dans le territoire que le president prenne sa responsabilitè pourquoi instaurèr un couvre feu si les gens ne le respectent pas pour mettre en danger la vie d autres citoyens? N ouvrez la frontiere a personne et tout celui qui insiste que l armee ouvre le feu. et s il les arrete qu ils les foutent en prison faut etre stricte et decisif et si vous en etes pas capable laissez la population eux meme se proteger