29-06-2020 22:30 - A SEM. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani : Saisir l’opportunité ….pour une presse professionnelle

A SEM. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani : Saisir l’opportunité ….pour une presse professionnelle

L'Eveil Hebdo - Depuis son investiture, le président de la République M. Mohamed Ould Cheikh El-​ Ghazwani n’a cessé d’exprimer son soutien à la promotion de la presse mauritanienne et à l’instauration d’un climat de liberté pleine et entière.

En témoignent les messages de félicitation qu’il a adressés à la presse à l'occasion de la journée internationale de la liberté de la presse, alors qu’il était en campagne en 2019 et dès la première année de son magistère en 2020.

Cette volonté ​ pour un renouveau des médias privés en Mauritanie s’est aussi exprimée à travers le diner débat auquel Son Excellence le Président de la République a bien voulu convier la Presse nationale et lors des audiences qu’il a accordées aux professionnels de presse et aux organisations syndicales.

​ Cette disponibilité affichée et cet attachement fort au soutien à la presse de la part de la plus haute Autorité nationale, viennent au moment propice. En effet, la presse mauritanienne vit les pires moments d’une douloureuse existence, in fine, exacerbée par le covid 19​ : retard dans l’engagement d’une réforme, rétention de l’information érigée en règle de conduite administrative, mode de traitement des journalistes privés, notamment ces derniers mois, absence de promotion des acteurs de la presse privée, suppression de la régie publicitaire et des abonnements par Arrêté ministériel, discrimination passive, dégradation des conditions matérielles des journalistes…

Clé de voute de la liberté d’expression et d’information dans le pays, la presse privée mauritanienne est connue de tous les combats pour la défense des idéaux nationaux, la promotion de la démocratie et l’établissement d’un Etat de droit.

Pour que la presse​ réussisse davantage sa mission d’information, d’éducation et d’éveil civique, une refonte du secteur s’impose au plus tôt.

Aussi nous sollicitons votre appui pour un plan urgent de sauvetage des entreprises de presse et pour le métier de journaliste.

Ce plan consistera à​ :

-​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ Un appui direct aux entreprises de presse

-​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ Un toilettage des textes juridiques organisant le secteur pour les adapter aux nouvelles réalités

-​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ La réorganisation du secteur pour éviter les amalgames et les dérives enregistrés ces dernières années

-​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ La facilitation de l’accès à l’information

-​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ Permettre aux journalistes de couvrir dans les meilleures conditions les activités officielles

-​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ Mettre fin aux effets de la circulaire illégale interdisant aux entreprises du secteur public et parapublique, toute forme de collaboration avec la presse privée

-​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ Mettre en place une régie publicitaire permettant de recueillir les annonces légales et les repartir de manière juste et équitable entre les médias.

-​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ Mettre en place un haut conseil de la presse qui serait l’interlocuteur unique du gouvernement pour toutes les questions liées à la presse

-​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ Créer une maison de la presse

-​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ Initier un processus permettant aux journalistes de la presse privée de bénéficier de prestations sociales comme l’Assurance Maladie et les pensions de retraite

-​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ Accompagner la presse dans un process de formation continue​ qui permettrait aux journalistes de se familiariser et d’adopter les NTIC et toutes les nouvelles pratiques du métier de journaliste

-​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ Aider à l’émergence de véritables entreprises de presse, viables, crédibles, indépendantes et autonomes.

​ Nouakchott, le 26 juin 2020

Les signataires

Pour les institutions de presse signataires :

1. Dr. Abderrahmane Babana – Essahiva,

2. Sy Mamoudy - "L’Eveil Hebdo"

3. Moussa Ould Hamed- Biladi

4. Hussein Ould Mahand – El Emel El Jedid

5. Hacen Ould Moulaye Ely - Radio Tenwir

6. Mohamed Abderramane Zoueine – Essevir

7. Cheikh Tidiane Dia – Le Rénovateur,

8. Mohamed Ali Abbadi – El moustaghbel

9. Ahmed Cheikh – Le Calame

10. Abdel Weddoud Jeilany - Alikhbari

11. Omar Moctar - L’Authentique

12. Cheikh Mohamed Horma -Saharamedias

13. Sidi Mohamed Bellamech -Mourassiloun,

14. Ahmedou Tleimidi - Essahraa,

15. Tag Ahmed - El Watan,

16. Moussa Samba Sy – Le Quotidien de Nouakchott

17. Sid’Ahmed Baba – Zahraa Chinguetti

18. Haiba Cheikh Sidati - Agence Alakhbar

19. Aziz Souvi - Essaha

20. Cheikh El Arbi – Bellewarmedia

21. Riyad Ahmed El-Hadi _ Aqlame

22. Babacar Baye NDIAYE - Cridem

23. Mariem Baba Ahmed - Tawatur

24. Yahya Houmoud - Meyadin

25. Hanevi Dehah - Taqadoumy

26. Chenouf Maloukif – Tawary

27. Vefhi mahphoud- 28 novembre

28. Jedna Deida – Mauriweb

29. Mohamed Yahya Ould Ebeye - Essirage

30. Eby Mohamed Bouna - Atlas

31. Ahmedou Nebbach – Rimtoday

32. Ahmed Baba Ould Elaty - Mauritanides

33. Camara Seydou Moussa – La Nouvelle Expression

34. Mohamed Salem Ould Haiba ​​- Atlantic

35. Abdel Vettah Ould Abeidna - Al-Aqsa

36. Moustapha Mahmoud Mahmoud – Maraabi

37. Kissima Diagana - La Tribune

38. Ismail Rabani – Al Wiam

39. M’Rabih Deide – Sahivetou Nouachott

40. Mohamed Salem Ould Mohamedou - Rimafric

41. Mohamed Mahmoud Ould Bakar - Elalem

42.Mohamed EL Mokhtar Abougue - sahelnews

43. Ba Bokar Amadou - Foyre Bamtare





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1158

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)