30-06-2020 09:00 - Covid-19: la Mauritanie passe à nouveau commande d’équipements pour pallier au manque de tests

Covid-19: la Mauritanie passe à nouveau commande d’équipements pour pallier au manque de tests

Financial Afrik - Après l’acquisition en mars dernier d’ambulances, des lits de réanimation de matériels de détection et de désinfection d’un montant de 5 millions $, les autorités mauritaniennes viennent de passer à nouveau commande d’équipements médicaux dans le cadre de la lutte anti- Covid-19.

Le marché d’un montant de 4,3 millions $ profite aux entreprises privées basées à Nouakchott en l’occurrence l’Etablissement El Kheir, Dircoma, GLP, GCS, CMD SA et SEL SARL et s’inscrit dans le cadre du projet régional de Renforcement des systèmes de surveillance des maladies en Mauritanie (REDISSE-Mauritanie) financé par un prêt de la Banque mondiale à hauteur de 20 millions $.

Les autorités qui souhaitent renforcer les capacités des hôpitaux et centres de soins de l’intérieur de la Mauritanie face au coronavirus attendent une livraison d’ambulances, d’appareils de radiologie mobile, d’équipements et consommables de diagnostic et d’équipements de réanimation, cela dans les plus brefs délais car il y a urgence.

La Mauritanie affiche ce lundi 29 juin 4 237 cas; 128 décès; 1 479 guéris et 2 612 cas actifs dont 21 cas graves et fait face à un manque de tests de dépistage lesquels sont décisifs dans la lutte contre le coronavirus.

Le pays est passé de 2 045 tests diagnostics le 25 juin dernier à 449 tests diagnostics ce lundi 29 juin. Le président Ghazouani avait rappelons-le, affecté en mars dernier une enveloppe de 25 millions $ à l’acquisition des médicaments et d’équipements médicaux destinés à la lutte contre le coronavirus.

Par Samba Camara





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 2793

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • Marouane (H) 30/06/2020 12:10 X

    Juste pour information le verbe pallier est un verbe transitif direct. Autrement dit,il introduit toujours un complément d'objet direct. Ainsi donc "pallier au manque de tests" est incorrect; il faudrait plutôt écrire "pallier le manque de tests". Et surtout retenez bien la leçon !

  • mokhtarmed117 (H) 30/06/2020 09:31 X

    multiplier les tests le max possible , selon les experts est un facteur primordial de la lutte contre le code-19.