31-07-2020 15:35 - Le vol éhonté de la richesse et le pillage sans scrupules de nos richesses

Le vol éhonté de la richesse et le pillage sans scrupules de nos richesses

Nana Mint Cheikhna - Hier matin, au sein de cette chambre à laquelle l'usage attribue l'à-priori d'une honorabilité bien souvent gratuite, pendant qu'à tour de rôle chacun s'écoutait parler dans un micro et qu'au dehors les supputations des uns et des autres s'entremêlaient à travers l'envahissante toile qui a définitivement supplanté notre arbre à palabres, une émotion puissante m'a prise à la gorge.

Une émotion, me diriez-vous, crédule, d'un optimisme béat dont la naiveté, ne sachant faire que cela, se prend pour la réalité. Tant-pis ! Cette émotion, je l'ai ressentie et vous la livre risquant ainsi d'éssuyer quelques moqueries de la part des incrédules impudents, ceux dont l'incrédulité a eu légitimement de quoi se nourrir tout le long de notre parcours de malheur.

Hier, juste en milieu de journée, à la veille de notre Sainte fête d'El Id, comme si par la main d'Allah le destin se faisait soudain artiste, j'ai vu, entendu sous la voûte de cette chambre, pour cette-fois si honorable, des femmes et des hommes,tous bords politiques confondus, prendre sur eux, quelles que soient par ailleurs les visées ou les enjeux qui stimulent les uns et les autres, prendre sur eux, dis-je, de reconnaître, d'affronter, de disséquer l'une des plus abjectes pourritures qui menacent depuis des lustres notre monde.

Puanteur qui se trouve à l'origine de notre misère collective, de la misére singulière de chaque jeune chômeur, de chaque famille sans subsides, de chaque malade à défaut de soins, et de chacun de nos enfants contraint à l'aventure mortifère de l'exil maintenant perçu comme une délivrance.

Oui, pour en avoir côtoyé les effets partout et tous les jours, vous l'avez bien reconnue.

Il s'agit en effet du vol éhonté de la richesse, décrit à travers certains gros dossiers puants par la commission d'enquête parlementaire que je salue au passage. Au grand jour, le pillage sans scrupules de nos richesses est étalé et reconnu par tous. Le pillage de ressources immenses mis en rapport le nombre de notre population à peine égal à celui d'une ville moyenne du monde.

L'Omerta est désormais rompue. Le pillage constaté dans ses facettes les plus sordides doit nécéssairement aboutir à la reddition des comptes au niveau des tribunaux.

Accompagnons ce mouvement pour aider notre pays à s'en sortir et lui éviter de s'écrouler sous sa propre pourriture ! Rien ne doit s'interposer entre les tribunaux et les présumés coupables ! Et surtout pas cette Assabiya, survivante de la Jahiliya qui a toujours prévalu chez nous au détriment du Droit et de la justice.

Dénonçons ceux qui voudront se mettre en travers des procédures qui devront être justes, impartiales et sans interférences de nulle part.

Certes d'autres pourritures tout aussi nauséabondes demeurent tapies dans l'ombre. Elles devront, elles aussi être déterrées, reconnues et assainies. Continuons nos combats pacifiques afin d'en venir à bout.

Pour ma part, j'ai toujours crû en cette belle maxime qui veut qu'aucun droit n'est perdu tant qu'il est réclamé par un ayant-droit.

Nana mint Cheikhna




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 7
Lus : 6084

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (7)

  • wakhty (H) 05/08/2020 12:22 X

    Oumar el Haj Je me demande vraiment de qwa tu as peur pour toi ou pour la justice , si non ce que moi j' ai lu dans les déclaration de tout ce qui concerne cette histoire personne n'a prononcer une sentance pour Azize . seulement tout les gens interrogés l'ont cameme accusé . Et jusqu’à preuve de contraire personne ne l'a condamné . Tout le monde demande la même chose justice , justice et justice . beaucoup de gens sont sale et même des anciens présidents , seulement son cas fait figure d'exception vu les ampleurs . Alors frère qui se sens se mouche !

  • Oumar EL HAJ (H) 04/08/2020 17:17 X

    Oui vous avez raison chère madame et vous l'avez bien dit. Ce qu'il faut craindre c'est que la couardise de beaucoup de ceux qui sont au sommet ne transforme ce rêve en cauchemar. La pourriture c'est tellement généralisée que personne au sommet n'en ressent plus l'odeur. Trouveront nous des juges, des avocats et des fonctionnaires publics qui n'auraient pas de raison de figurer dans la liste des accusés?

  • le rat du coin (H) 04/08/2020 01:50 X

    Point de vue bien exprimées et certes vous répondez à une raison qui converge avec vos références politiques. C’est maintenant, la porte ouverte au procès avant le procès. Personnellement, en tant qu’un de vos proches, qui d’ailleurs vous estime avec une constance qui tend vers l’admiration, je ne suis pas d’accord. Le problème est beaucoup plus simple, je ne suis pas un partisan d’Aziz, ni de qui que ce soit d’ailleurs. Je suis partisan de la raison et de la logique. Ce n’est pas que je n’aime pas mon pays, c’est juste qu’en tant que patriote de ma bonne conscience, nos représentants ont tous un passé sombre et ne sont pas digne de s’attaquer à quelqu’un avant un procès. (Que Dieu me pardonne) Vous n’êtes pas Dieu et la présomption d’innocence existe. Ce que je trouve dangereux, c’est de diaboliser quelqu’un en le pointant du doigt, le voici, c’est lui, le Madoff de la République, il a les cornes de Satan, les dents de Dracula et la queue du malin avant même qu’il y ait un procès. Tout cela dans le but de verser de l’essence sur la flamme de l’opinion publique. Avant de dire Aziz Président, il faut savoir que c’est un homme quelconque, essayez de commencer à partir de cette approche pour ensuite arrivez à Aziz Président. Le faire apparaitre dans sa complexité, pour pouvoir ensuite comprendre ce qui s’est passé. Je ne dis pas qu’Aziz est innocent, je dis seulement qu’il faut attendre qu’il réponde de ses actes avant d’en faire un monstre populaire, et ainsi essayer de comprendre qu’elle est le chemin qu’il a emprunté pour arriver aux faits qui lui sont reprochés avant même de le juger. Mais bon bref, c’est du ressors des magistrats et je n’ai pas les qualités qu’il faut. Peu importe nos agissements, cela ne doit pas influencer la justice sur ses décisions. Les magistrats de notre République ont la compétence qu’il faut, laissons-les faire leur travail avec bon sens et respect des textes. Pour terminer, notre parlement Tartuffe n’a que deux parties, une qui sème la zizanie et une autre qui fait que courtiser et défendre le gouvernement. En effet impossible d’avancer, même si cette commission représente un petit pas vers l’avant. Dans un monde ou les pays sont entrain de courir, nous avançons nonchalamment comme une tortue.

  • bleil (H) 01/08/2020 23:24 X

    Excellente comme à l'accoutumé, une belle plume ...Maintenant la JUSTICE SE DOIT DE TRAVAILLER AVEC LA CELERITE QUI S'IMPOSE dans ce cas de corruption, de vol éhonté du patrimoine national et du déshonneur fait à la Mauritanie !

  • Cri cri (H) 01/08/2020 12:40 X

    Je partage entièrement votre point de vue sur toute la ligne. Malheureusement chez nous plus personne ne croit à la justice vu les pratiques et usages de complicité et connivences de tous les jours de la part de ceux qui sont chargés de son application.

  • Marrakech (F) 01/08/2020 12:14 X

    Bravo Madame, excellente prose !

  • hachmi (H) 31/07/2020 21:08 X

    Fière vous êtes, parce vous avez de tout temps refuser la compromission et vous avez dénoncer ici même pendant que d'autres se taisaient.