08-08-2020 12:14 - Ghazouani à la recherche de l’oiseau rare : Nebghouha Mint Mohamed Vall pressentie pour le MEN !

Ghazouani à la recherche de l’oiseau rare : Nebghouha Mint Mohamed Vall pressentie pour le MEN !

Le Rénovateur Quotidien - L’ancienne ministre et dame de fer de l’éducation nationale du temps de Sidi Ould Cheikh Abdallahi est pressentie pour occuper le poste de ministre de l’éducation nationale.

Selon une source l’ex-ministre qui officiait comme experte en sciences de l’éducation auprès de la banque mondiale ferait son comeback dans le prochain gouvernement pour conduire la reforme de la grosse machine éducative du pays.

Un secteur qui a du mal à redécoller après une série de réformes mal en point qui ont dégradé le système et produit des générations d’analphabètes. La nouvelle configuration consacrerait une énième fusion des départements du fondamental et du secondaire.

Le séjour qu’elle a fait dans ce secteur clé et anarchique avait permis d’entamer une série de mesures structurelles et institutionnelles qui avaient commencé à avoir des impacts positifs tant sur la maitrise de la carte scolaire que sur la gestion efficiente des ressources humaines qui auront raison de son départ.

Une campagne acharnée avait été déclenchée contre elle par des lobbies hostiles à la remise à niveau du secteur éducatif notamment les milieux chauvins qui ne voudraient pas d’un enseignement scientifique et pédagogique rationalisant les compétences et la qualité au détriment de l’anarchie et de l’incurie ambiante.

Si ce retour est confirmé dans le prochain gouvernement ce serait un nouveau départ pour l’assainissement du premier pilier du développement d’autant plus qu’il constitue une priorité dans les engagements du Président Ghazouani.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 12
Lus : 7048

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (12)

  • Marrakech (F) 09/08/2020 09:21 X

    Il faut du sang neuf, pas de recyclage !

  • pyranha (H) 08/08/2020 20:09 X

    hayerim, moi je donne plus ou moins de crédibilité à ce que disent les crédimiens sur telle ou telle personnalité ,c'est en quelque sorte un petit paramètre de sondage.Aussi ,si bcp de commentaires convergent positivement sur une personnalité ,souvent c'est ce qui se reflète dans l,action finale .Ceci est conforté sur le choix par ses confrères de maître Brahim Ebety ,tous les credimiens étaient unanimes sur l'opportunité de son choix .cela s'est confirmé.En plus dans l'anonymat c'est encore plus independant aucune influence possible.

  • Dembunajo (H) 08/08/2020 18:44 X

    Le problème de l'éducation ne s'agit point d'un problème d'homme, loin s'en faut. Le malheur de ce secteur, c'est sa politisation.

  • Baalel (H) 08/08/2020 17:03 X

    C'est une femme qui était en phase de redonner de l'espoir dans le système éducatif mauritanien car elle avait à son acquis quelques résultats mais dans ce milieu éducatif l'ingérence du monde politique fait que cette education connaît d'innombrables problèmes dont le fait de vouloir imposer ou bien d'obliger les mauritaniens à apprendre des langues dont les visées sont seulement politiciennes. La venue de cette dame de fer peut changer la donne à conditions que les choses se fassent en prenant compte les volontés de chaque communauté linguistiques sans cela toute réforme est vouée à l'échec éducatif.

  • hayerim (H) 08/08/2020 16:26 X

    ça y est, la pub commence! Sinon, citez votre source, quotidien! pourquoi pas moi, par exemple? Candidats ministrables, louez les services des fake news et des influenceurs de la presse et réseaux sociaux. Vite au quotidien

  • chos (H) 08/08/2020 15:16 X

    La problématique de l'enseignement n'est pas une question d'Hommes ou de femmes mais de systéme éducatif destructeur de 95% de l'avenir de nos jeunes depuis 1960. Le pays peut engager dés 2020 un enseignement gratuit modulaire anglo-saxon et asiatique de 2700h/an multiplicateur de la croissance par 100, objet de l'étude du 15 Mars 2020 garante du bac trilingue à l'âge de 16ans et de 60 milliards UM aux Régions ou secteur privé. Nous risquons de piétiner et reculer. cheikhany_ouldsidina@yahoo.fr .

  • Ksaleh (H) 08/08/2020 13:57 X

    Certes, elle a des capacités mais avant qu'elle ne dépose ses valises, il lui faut une feuille de route, UNE VRAIE. Le préalable est d'abord quelle Enseignement allons nous adopter ? Est celui batti sur des ruines de la mal gouvernance dont nous assistons ? L'enseignement doit être profondément repensé avec le retour dun enseignement bilingue dans une école moderne.

  • habousse (H) 08/08/2020 13:18 X

    Comme si Ghazouani voulait un quelconque developpement de ce pays! il a fait parti du système politico-militaire qui a sacrifié ce pays! Tant que nos intellectuels ne prendront pas leur courage à deux mains aucune reforme n’aboutira dans ce pays où les nominations se font sur des critères de poids electoral

  • douddou (H) 08/08/2020 13:06 X

    Cette sommité est effectivement très bien indiquée pour redresser l'éducation car son profil et son expérience dans la gestion des projets éducatifs et sa spécialisation dans la planification des politiques educatives aupres de la banque mondiale et dans d autres organismes à vocation pédagogiques font d elle aujourd'hui l'une des rares compétences en la matière. Elle a bien fait ses preuves comme cet article l'a si bien dit sans complaisance je trouve!

  • Salem Vall (H) 08/08/2020 12:50 X

    « Qui officiait comme experte en science de l’éducation auprès de la Banque mondiale »! Ah bon? Et puis quoi encore

  • mdmdlemine (H) 08/08/2020 12:39 X

    Je vous rejoint dans votre appréciation mais je dirai qu'elle n'est pas l'unique parce qu'il y des dizaines d'autres compétences dont Idoumou Mohamed Lemine, Mohamed Bigué, Bamba Soueid'Ahmed, Chaah et bien d'autres qui cumulent un grand bagage et qui sont titulaires de diplomés académiques

  • fournaise (H) 08/08/2020 12:39 X

    on veut du sang neuf !notre situation ne va pas s'améliorer avec les recyclés comme le nouveau PM mohamed ould bilal .on veut du sang neuf, on veut du sang neuf,on veut du sang neuf.POINT FINAL