09-08-2020 18:31 - [VIDEO] Mauritanie, annonce de la composition du gouvernement dirigé par Mohamed Ould Bilal

[VIDEO] Mauritanie, annonce de la composition du gouvernement dirigé par Mohamed Ould Bilal

Le nouveau gouvernement dirigé par Mohamed Ould Bilal a été dévoilé ce dimanche 09 août, dans l’après-midi.

La composition du nouveau Gouvernement a été annoncée par le Ministre Secrétaire Général de la Présidence de la République, Adama Bocar Soko. Il comprend 23 ministres, avec 8 nouvelles entrées dans le Gouvernement. L'on note le départ de Haimoud Ramadan qui occupait le poste de Ministre de la Justice ou encore le maintien du Ministre de l'Intérieur, Mohamed Salem Ould Merzoug.

La Présidence de la République a annoncé jeudi 06 août la nomination de Mohamed Ould Bilal au poste de Premier ministre, succédant à Ismael O. Bedde O. Cheikh Sidiya qui avait remis la démission de son gouvernement au président de la République, qui l’a acceptée.

La liste du Gouvernement :


- Ministre de la Justice, Mohamed Mahmoud Ould Cheikh Abdoullah Ould Boya


- Ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et des Mauritaniens à l'étranger, Ismaël Ould Cheikh Ahmed


- Ministre de la Défense nationale, Hanenna Ould Sidi


- Ministre de l'Intérieur et de la Décentralisation, Dr. Ahmed Salem Ould Merzoug


- Ministre de l'Économie, de l'Industrie et de la Promotion des secteurs productifs, M. Ousmane Mamoudou Kane


- Ministre des Finances, Mohamed Lemine Ould Dhéhbi


- Ministre des Affaires islamiques et de l'Enseignement originel, Dah Ould Sidi Ould Amar Taleb


- Ministre de l'Éducation nationale, de la Réforme, de la Formation technique et de la Réforme, Aïnina Ould Eyih


- Ministre du Pétrole, des Mines et de l'Energie, Abdessalem Ould Mohamed Saleh


- Ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Modernisation de l'administration, Dr.Camara Mohamed Saloum


- Ministre de la Santé, Nédhirou Ould Ahmed


- Ministre des Pêches et de l'Economie maritime, Abdel Aziz Ould Dahi


- Ministre du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme, Naha Mint Hamdy Ould Mouknass


- Ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de l'Aménagement du Territoire, Khadijettou Mint Bouka


- Ministre du Développement rural, Dy Ould Zein


- Ministre de l'Equipement et des Transports, Mohamedou Ould M’Haïmid


- Ministre de l'Hydraulique et de l'Assainissement, Sidi Ahmed Ould Ahmed


- Ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et des Technologies de l'information et de la Communication, porte-parole du gouvernement, Dr. Sidi Ould Salem


- Ministre de la Culture, de l'Artisanat et des Relations avec le Parlement, Lemrabott Ould Bennahi


- Ministre de l'Emploi, de la Jeunesse et des Sports, Taleb Ould Sid’Ahmed


- Ministre des Affaires sociales, de l'Enfance et de la Famille, Naha Mint Haroune Ould Cheikh Sidiya


- Ministre de l'Environnement et du Développement durable, Mariem Bekaye


- Ministre secrétaire général du gouvernement, Ahmedou Tdjane Thiam.


Par La rédaction de Cridem

Commentaires : 6
Lus : 12738

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (6)

  • CLNMYN (H) 12/08/2020 13:15 X

    Lemrabott Ould Bennahi a eu sa gratification suite a l’enquête de ces dix dernières années du pouvoir de mohamed abdel aziz

  • boubou_kibili (H) 10/08/2020 07:14 X

    Ce que j'ai apprécié dans ce nouveau gouvernement c'est l'arrivée de deux Ministres connus et reconnus pour leur compétence, expérience et professionnalisme et enfin leur probité y compris éthique et morale. Il s'agit des ministres Kane ousmane et Abdesssalam Ahmed. Le grand problème pour le premier c'est qu'il hérite d'un ministère où il n' y a pas d'économistes et un coup de balai doit être fait et rapidement dans le cadre d’un nouvel organigramme bien pensé et cette fois pas toujours fait par ceux-là même qui en deux jours lui proposeront un avec les incohérence vécues dans les organigrammes successifs du MAED et du MEF avec une multiplication des DGs et un over lapping de compétences… s'il veut réussir et il ne doit surtout pas se laisser influencer par qui ce soit. Les Ministres précédents (Sidi Ould Tah, Ould Jay surtout ont fait de ce fleuron dans le temps un ministère de magouilles et ont fait des nominations à l’emporte pièces de personnes que tout le monde connait et qui ne sont pas à leur place. Mr Kane faites SVP un coup de balai pour votre passage et mettant les hommes et les femmes à leurs place et pour l’histoire car ce n’est pas d’un ministère de l’économie que vous héritez mais d’un nid de crabes et de gens recommandés. Vous avez je l’ai dit de l’expérience de ces structures alors agissait ici et maintenant …. Plusieurs des anciens ministres ont été reconduits (MS, MF, emploi, éducation etc pour ne citer que ceux-là ) et c’est bien. Ce que je n’ai pas apprécié c’est le maintien d’autres et aller je vais directement en prendre un qui est le prototype de ce que je veux dire en citant le MDR actuel qui est cité dans le rapport de la CEP, il devra aller répondre comme les autres et se blanchir. Depuis son arrivée au MDR les magouilles et les mauvaises méthodes sont revenues de plus belles avec des réunions à longueur de journées et réception des gens qui n’ont rien à faire dans ce lieu de travail, ce qui qui montre bien qu’il ne sait pas ce qu’il doit faire et où il va. Suivez mon regard sur l’exécution de certain marchés, la mise à l’écart des rares compétences de ce département meurtri par une mauvaise gouvernance à tous les niveaux et la duplicité avec des coordonnateurs de projets pour des raisons évidentes que tous peuvent deviner, des sorties à la télé et sur le terrain qui sont de véritables mises en scènes … le MDR est un département de haute portée stratégique et ne peut et ne devra être laissé dans les mains des néophytes ou des politiciens professionnels qui n’ont rien à y faire.. Wa salam

  • Khoumoul (H) 10/08/2020 01:20 X

    Mr Kane Ousmane et Mme Naha Mint Mouknass sont tous les deux ministres de L'INDUSTRIE ???

  • karidena (H) 09/08/2020 21:53 X

    Un gouvernement des grandes familles mystico-religieuse, associé à de grands Noms Ahmed Tisane et Cheikh Ma à Le Ai ni ne et autres qualificatifs appropriés tel que Lemrabott et Taleb.J'en déduis que seule la Baraka peut permettre la la réalisation du programme Tahaoudatis et les promesses seront liées aux tours des grains de chapelets de nos saints ministres

  • fournaise (H) 09/08/2020 21:44 X

    un changement, pour que rien ne change ou déshabiller Pierre pour habiller Paul

  • mdmdlemine (H) 09/08/2020 18:57 X

    bravo le changement est bien parti et le message du président est plein de tolérance associée à la rigueur les limogés n'ont qu'à prouver leur innocence pour être recyclés ou aller au diable C'est un grand pas en avant pour la Mauritanie vers l'Etat de droit