14-09-2020 21:00 - Mauritanie : Rosso, ville sinistrée

Mauritanie : Rosso, ville sinistrée

L'Authentique - Rosso, la capitale du Trarza se noie. Rosso est sous les eaux et ses quartiers jadis animés et pleins de joie ne sont plus que des ilots de désolation. Pour sauver la ville de la furie déchainée des éléments, le président Mohamed Cheikh Ghazwani, occupé à visiter les villes encore plus sinistrées de Bassiknou, Amourj et Adel Bagrou à l’extrême Est du pays, y a dépêché son ministre de la Défense et son homologue de l’Hydraulique et de l’Assainissement.

Le Général Hanana Ould Sidi, ministre de la Défense et Abdessalam Ould Mohamed Saleh, ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement sont depuis quelques jours à Rosso, capitale du Trarza, ville coincée entre le Fleuve Sénégal qui menace à tout instant de déborder et la clémence du ciel qui y a déversé plusieurs averses qui ont fini par noyer la cité phare du sud mauritanien.

Sur place, les deux ministres flanqués des autorités administratives et municipales se sont rendus compte de l’ampleur des dégâts et des moyens dérisoires mobilisés pour faire face aux intempéries. Les dégâts matériels ne sont pas encore évalués mais des centaines de maisons et de commerce ont été envahies par les eaux, chassant plusieurs familles à l’extérieur de la ville.

Le marché central de Rosso visité par la délégation a livré ainsi ses difficultés, vivement exprimés par ses occupants qui se sont plaints de la situation causés par les dernières pluies.

La clientèle a quasiment déserté les lieux, pourtant grouillant de monde en temps normal. Les véhicules et les charrettes tirés par les chevaux ont du mal à se rendre dans le marché jadis bondé de monde à tout instant.

Mêmes complaintes des populations recluses dans les quartiers fermés de la ville, comme Satara, Ndiourbel, Médina.

Partout, le ministre de la Défense a tenté de rassurer les populations, soulignant que les autorités publiques font tout pour régler les problèmes posés par les pluies et que les services compétents de l’Etat s’y attèlent nuit et jour.

Ces rencontres et visites de terrain s’achèvent par des réunions à huis clos entre les ministres et les autorités administratives et communales.

Dans une ville de Rosso déclarée « zone sinistrée » par son premier responsable, le Maire de la commune, Bamba Ould Dramane, ne s’élèvent que le bruit des engins de l’Office national de l’Assainissement et les ronrons ininterrompus des citernes des sapeurs-pompiers qui ont entrepris depuis plusieurs jours à pomper l’eau pour le dégager hors de la cité.

Plusieurs jeunes bénévoles s’activent également pour soulager leurs quartiers et les maisons inondées.

Mohamed Sakho
Correspondant à Rosso



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 1767

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • mystere1 (F) 15/09/2020 09:33 X

    Alors, c'est de l'urgence comme aide au rosso Mauritanie, et les autorités de cette région, doivent interpeller le président en urgence, pour compléter sa mission de visite, sinon, elle ne serait pas accomplie ! c'est le devoir du Chef de l'Etat, de le faire, il serait maladroit de visiter toutes les autres régions sinistrées et laisser celle de la sortie du sud du pays monsieur le président !

  • mauritanievive (H) 14/09/2020 21:24 X

    C'est dommage pour Rosso et ses populations. Mais la vraie solutions est de demenager la ville au PK 7. Ni l'etat , ni les populations ne peuvent se permettre des pertes à chaque saison de pluie et compte tenu des changements climatiques ca arrivera chaque année avec une intensité croissante.