18-06-2010 00:38 - Appel pour des raisons humanitaires

Appel pour des raisons humanitaires

Mon enfant, handicapé physique depuis sa naissance, est interné dans une prison au Maroc depuis juillet 2007. Les conditions de détention sont particulièrement sévères ; il est périodiquement brutalisé physiquement en contradiction avec les droits internationaux des prisonniers.

Dans la nuit du 16 au 17 juin 2010, les gardiens de sa prison ont mis le feu dans sa chambre et le 17 au matin, ils l'ont copieusement battu après l'avoir arrosé par des sceaux d'eau.

Actuellement il se trouve enfermé dans une petite chambre ou l'odeur des urines l'empêche de respirer.

Je viens donc pour la deuxième fois demander à tous les chefs d'Etat qui ont des relations particulières avec le Roi du Maroc d'intervenir auprès d lui afin de renvoyer mon enfant dans son pays ou tout simplement de le libérer.

Mohamed Khouna Ould Haidalla
Ancien chef d'Etat Mauritanien


Commentaires : 13
Lus : 4029

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (13)

  • sidi33 (H) 22/06/2010 12:19 X

    Mr Tweyvenda

    Allah vous punira, sans doute, pour ce mensonge, cette mauvaise foi et cette méchanceté gratuite sur le compte d'un Grand Homme qui a présidé au destinées de ce pays avec courage, honnêteté, patriotisme incontesté, en appliquant la Charia et en mettant en œuvre toutes les ressources de l'État, au service du Peuple, en particulier, les plus démunis.

  • tweyvenda (H) 22/06/2010 10:14 X

    Mr le president,

    avant 30 ans des milliers de peres mauritaniens ont etes dans la meme situation que toi, avec leurs fils prisionnes dans leurs pays sous ta dictature exceptionnelle, pourquoi tu ne les pas entendu ou parceque c`est ton fils tout a change, a la difference que ton fils est presume trafiquant de drogue alorsque nos fils sont presumes nationaux anti-dictature haidalla, nos fils ont ete abattu sur leur propore pays alorque ton fils est detenu hors des frontieres, c`est peu de ce que vous merites cher president, patientz ce n`est pas fini ce n`est que le prix d`un seul jour de votre dictature

  • mdwessat (H) 20/06/2010 11:11 X

    Le Président Heidalla d'une piété et d'un courage rare, a servi patriotiquement ce Pays, comme l'a si bien dit Ould Mohamed Ahmed, ci-dessous.

    Il nous revient, à nous tous, de le soutenir et demander à nos autorités de réagir favorablement à son coup de cœur. Ce qu'elles ont, très certainement, déjà fait dans la discrétion...et c'est mieux.

    Cela fait terriblement mal de voir un homme d'une telle envergure, qui a toujours essayé d'être juste, d'être obligé d'en arriver la...

  • egaleur (H) 19/06/2010 14:54 X

    Ce cri du coeur est un cri de raison ,compte tenu des multiples raisons humanitaires qui le soutendent.

    Il revient à la société civile mauritanienne responsable d'apporter immediatement une forte dose de mobilisation pour facilter le déploiement des marges de manoeuvres de son excellence le Président de la République Islamiques de Mauritanie et sa Majesté le Roi Mohamed VI ,qui sont connus pour être pourvoyeurs de droits de l'homme dans leurs pays respectifs (Reconciliation Nationale en Mauritanie ,Commission Vérité & reconciliation au Maroc).

    A noter que le geste espagnol en faveur de notre compatriote qui a été autorisé à purger sa peine en Mauritanie constitue une jurisprudence en la matière favorable à notre compatriote détenu au Maroc.

    Mobilsons nous pour répondre à cet appel foncièrement humanitaire !

  • edah (H) 19/06/2010 10:51 X

    Chers compatriotes, on peut être d'accord ou pas avec le président HAIDALLA, mais on n'a pas le droit d'ignorer les souffrances d'un compatriotes en détresse aux mains d'un pays étranger .

    le propre d'un bon citoyen, d’un bon musulman c'est de venir en aide a son voisin quand il a besoin de lui ,les comptes on les règle plus tard, le linge sale se lave en famille pas chez l'étranger .

    c'est pourquoi je joins ma parole a celle de ce père affligé et vous demande tous d'oublier nos divergences et nos querelles quand il s'agit d'un citoyen qui a besoin de notre aide quel qu’il soit et où qu'il soit.

    EDAH

  • BLAKGEND (H) 18/06/2010 20:58 X

    Mon Lt-Colonel vous avez du vous faire beaucoup de violences pour lancer cet appel en faveur de votre fils. Ayant guerroyé à vos cotés au Sahara accidental, je sais que vous n'etes pas un homme qui demande, mais certaines circonstances de la vie nous amènent parfois à déroger à nos principes.

    Courage CHEF je vous soutiens et vous admire sans limite.

  • lemtina (F) 18/06/2010 16:46 X

    Président,

    Il n y a ni honte ni faiblesse a parler avec son cœur surtout quand cela vient d un Homme noble et juste comme vous et quand il demande justice pour quelqu un qui est a fortiori son propre fils!!!

    Cette triste histoire a au moins le mérite de dévoiler aux yeux du monde, pour ceux qui en doutent encore, le visage cynique du Maghzen marocain et ravive au souvenir de tous les crimes contre l humanité dont il a été coupable a l égard de ses propres citoyens ( prisonniers de tazmamart et autres)et dont il n arrive pas a se départir malgré la comédie du repentir et de la réconciliation nationale (rappelez vous le cas d aminetou haidar)

    Le fils de Haidalla, fut il un délinquant. a des droits dont les moindres sont d une part de ne pas être torture et d autre part d être extrade chez lui pour y purger sa peine

    Les hommes politiques, les associations des droits de l Homme, la société civile doivent protester devant ce comportement ignoble d un royaume en declin qui a un vernis démocratique mais dont le comportement de tous les jours rappelle qu il s agit d une dictature parmi les plus abjectes!

  • (H) 18/06/2010 12:26 X

    Nous compatissons à ta douleur, mais sortir maintenant cette histoire de handicapé physique n’est pas humainement admissible, car la terre, surtout l’Afrique, sont peuplées de handicapés physiques humbles, vertueux.

    ould Mohamed Ahmed, intitule de sortir la grosse artillerie pour cette banale affaire de droit commun. Tu t’évertues à rappeler ces paroles qui sont connues de tous et qui n’empêchent pas les mauritaniens en général de demeurer dans le délit, d’où il faut peut être changer de stratégie en revenant à la justice humaine, certes, plus terre à terre mais efficace, et laisser à Dieu la justice divine.

  • Abdi Menave (H) 18/06/2010 12:01 X

    A ould Mohamed Ahmed
    Votre introduction et votre conclusion ne collent tout simplement pas. je n'ai aucun sentiment de revanche par rapport à Haidalla bien que je fasse partie de ces citoyens qu'il pietinés mais je vous dis qu'il est l'un de ces hommes qui ont causé le plus de dégâts à ce pays.

    je ne dirai qu'il est "MOUZABBI" mais en tout cas Allah met les musulmans dans des épreuves pour qu'on puisse les juger et votre homme a échoué sur toute la ligne et votre conseil précieux le prouve. Al Hamdoulillah "Al JAZAOU MIN JINSSI AL AMAL.

  • ould Mohamed Ahmed (H) 18/06/2010 09:09 X

    Mon frère aîné, mon président

    J'ai toujours eu beaucoup d'estime pour toi, je ne suis pas seul et tu le mérites.

    Toi qui ne pouvais pas supporter les plaintes d'un soldat mis aux arrêts pour indiscipline et dans le cadre de la vie militaire.
    Toi qui arrêtais tout pour faire la prière réglementaire à son heure.
    Toi qui a combattu tes cousins, armes à la main, sans complaisance et courageusement parce que ton pays était, à tort ou à raison, engagé dans une guerre contre eux.
    Toi qui as refusé d'être décoré par Feu Hassane II (rahimehou Allah ) pour ta bravoure dans la guerre que le Maroc et la Mauritanie menait ensemble contre tes frères, estimant que tu n’as fait que ton devoir et pour ton pays.
    Toi qui a appliqué la Charia d'Allah sur la terre d'Allah.
    Toi qui a préféré de revenir pour être jeté en prison par ton tombeur, plutôt que de mener une vie paisible et d'orée d'exilé.

    Un homme comme toi doit:
    - savoir que rien de peut l'atteindre si ce n'est accepté et et autorisé par Allah.
    - que "ma essabekoum min moussibetin vebimakessebette eydikoum we yafou ankethir"
    Dans ce dernier cas, je dois vous rappeler que "latizirou waziratene wizra oukhra" veut dire personne ne sera châtié pour les pêchés d'un autre mais également que vos vertus ne peuvent pas servir à Sidi Mohamed, s'il n'en fait pas siennes.

    A ce sujet rappelez vous ce qu'a dit le poète arabe: "we elibnou inhaza ma ghade kana haîzouhou mina elmaâli ebouhou ghade haghagha ennesseba": le fils s'il suit son père dans ses bons comportements, non seulement il met en évidence sa filiation mais également peut prétendre aux droits auxquels son père peut s'attendre.

    Il n y a d'ailleurs pas meilleurs exemple que le cas de NOUH ou NOE aleihi esselam qui, n'ayant pas pu convaincre son fils de monter dans l'Arche pour être sauvé du Déluge, a rappeler à Allah son engagement vis à vis de lui de sauver sa famille. Allah lui a répondu séance tenante que ce garçon là, bien que fils biologique, n'est pas des siens parce qu'il n'est pas bon.

    Les exemples ne manquent pas depuis Brahim Aleihi essalam qui n'a rien pu pour sauver son père à Mohammad aleîhi evdalou essalati we esselam qui fut dissuadé par Allah de continuer à chercher du bien pour son oncle et tuteur.
    Ce que je te conseille, c'est de continuer de prier et t'adresser à Allah quand les gens dorment pour:

    - pardonner ton fils des pêchés qui l'ont conduit à la situation où il se trouve.
    - de le sortir de sa prison.
    - de guider ses pas, une fois libre, dans le sentier d'Allah.

    Tout le reste ce n'est que des paroles qu'un homme comme toi ne devait pas faire ni dire. Maintenant que c'est fait, il faut t'en repentir devant Allah et faire ce que je t'ai conseillé.

    Mohamed ould MOHAMED AHMED
    E-mail: conseillerbenevol@gmail.com

  • ahmed isselmou (H) 18/06/2010 03:39 X

    Haidalla toi qui a mis tant de pères de familles en prison pour des années à jreida les privant ainsi de leurs femmes et leurs enfants . Tout simplement parce qu'ils ne partageaient pas tes idées de dictateur .

    Dis-moi ce que tu ressens quand tu te trouves privé de ton fils ainé emprisonné cette fois-ci pour une affaire de drogue et dans un autre pays. Allah n'a jamais tort.

  • doum (H) 18/06/2010 01:51 X

    handicapé! on aura tout attendu dans cette affaire. Il est vrai que certain se satant protégé en mauritanie ont commis des délits oucrimes de drogues.

    Mais le maroc a ses lois: fils d'un ex président ce n'est pas un statut pour ne pas faire de prison

  • BAKARY WAIGA (H) 18/06/2010 01:45 X

    Voila un monsieur qui ne merite pas tout ce qui lui tombe sur la tete depuis un certain temps. C'est bien dommage pour quelqu'un d'aussi religieux, croyant et devoue de Dieu, sociable et humain.

    Monsieur le President, je partage votre amertume et compatis a votre peine. Je souhaite qu'une issue heureuse soit trouvee a ce probleme et que vous retrouvez votre enfant dans les meill;eurs delais.