26-06-2010 11:13 - Hamada Ould Derwish le Marocain

Hamada Ould Derwish le Marocain

Né en 1960 à Néma, capitale du Hodh Charghi où son père exerçait la profession de soldat, Hamada Ould Derwish occupera de grandes fonctions et dirigera pendant sept ans le Port Autonome de Nouadhibou. Il a été aussi représentant de la Société Mauritanienne de Commercialisation du Poisson (SMCP) à Tokyo avant d’être son directeur commercial.

Personnalité incontournable de la tribu Rgeïbatt de Mauritanie, Hammada Ould Derwish briguera sans succès le poste de sénateur de Bir-Mogreïn aux élections sénatoriales de 2006.

En novembre 2007, il devient marocain et déclare être « fier dans ma patrie pour m’engager à travers une implication totale sans condition, dans l’application du projet d’autonomie du Sahara, proposé par sa majesté le roi, que Dieu le glorifie ».

Presque trois ans après cette décision, Hamada Ould Derwish revient cette semaine dans une longue interview à notre confrère marocain « Al Watan al an » sur sa conception pour un règlement définitif du problème du Sahara occidental.

Il évoque dans la même interview avoir expliqué en 2007 à l’ancien premier ministre Sidi Mohamed Ould Boubacar et au président de la république Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdellahi, « dans l’enceinte du palais présidentiel » son intention de regagner sa mère patrie le Maroc.

« Le président a respecté mon choix personnel tandis que Ould Boubacar s’est dit consterné par pareille nouvelle » a précisé Ould Derwish pour qui « l’écrasante majorité des personnes adhère à la décision que nous avons prise à savoir le retour à la patrie, et l’acceptation sans conditions du projet d’autonomie comme étant une solution durable, juste, qui va permettre aux Sahraouis de s’épanouir et de gérer leurs affaires sous la souveraineté du Maroc ».

Depuis le ralliement de Hamada Ould Derwish, de plus en plus de mauritaniens ont renoncé à leur nationalité pour acquérir la nationalité marocaine tout en annonçant leur “retour à la mère patrie”.

Source : Mauritanie 24
Commentaires : 5
Lus : 3061

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (5)

  • tweyvenda (H) 27/06/2010 12:36 X

    La mauritanie est un pays multiraciale ou le changement de l`equilibre racial pourrait constituer beacoup de probleme comme au liban, on doit interdire de donner la nationalite aux africains et aux arabes pour ne pas favoriser l`une des couches sociales, comme nos citoyens doivent rester mauritaniens pour la meme raison, cette fuite des bidanes au maroc peut nuire a cet equilibre, surtout avec la nouvelle loi de nationalite ces bidanes doivent au moins garder leur nationalite mauritanienne

  • fallalioune (H) 27/06/2010 01:41 X

    lisez la declaration des droits de l'homme, Article 1

    (1) Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l'intérieur d'un État.

    (2) Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien et de revenir dans son pays.

  • marlon (H) 26/06/2010 13:56 X

    Triste fin pour quelqu'un qui a tout perdu: crédibilité, confiance et honneur.

    Après avoir trahi la Mauritanie qui lui a tout donné, Hamada "traine" au Maroc sans aucune considération. Triste fin.

  • ArdoOusmane (H) 26/06/2010 12:27 X

    Ce qui est valable pour Hamada ne l'est peut_être pas pour Mohamed.

  • Ibadou (H) 26/06/2010 11:23 X

    Qu'est ce qu'il y a de nouveau sinon de surprenant dans cette article ? N'est ce pas que nous sommes tous Marocains, Algériens, Sénégalais, Maliens, même Palestiniens par moment et selon les intérêts du moment?

    Mais, nous restons pour toujours mauritaniens, heureusement qu'une mère n'étouffe jamais sous le poids de sa progéniture et hommage à cette maman qui n'a jamais renié aucun de ses fils!

    Vive la Mauritanie.