29-10-2011 18:08 - Les raisons non résonnantes de la vraie guerre contre Kadhafi.

Les raisons non résonnantes de la vraie guerre contre Kadhafi.

Le guide libyen, Mouamar Kadhafi ou le tyran de la cyrénaïque ou appelez le comme il vous plaira ; symbolisait deux visages dont nos ne connaissons que celui véhiculé par ce que nous voyons et entendons de lui et qui sûrement ne venait pas de lui et pourtant…

1- Satellite Africain RASCOM.

L’Afrique s’est dotée depuis le 26 décembre 2007 de son tout premier satellite de communication de son histoire au coût de 400 000 000 de dollars financé à soixante quinze pour cent par la Lybie faisant à l’occasion passer les coûts de communication dans le continent du plus cher au moins cher au monde.

En effet au paravent pour téléphoner de l’Afrique et vers l’Afrique, l’Europe nous imposait 500 millions de dollars par an et encaissait à nos dépens et par an sur les conversations téléphoniques même à l’intérieur du même pays africain, pour le transit des voix sur les satellites européens comme Intelsat.

Mais come disait Jean-Paul Pougala « l’équation la plus difficile à résoudre était : comment l’esclave peut-il s’affranchir de l’exploitation servile de son maître en sollicitant l’aide de ce dernier pour y parvenir? »

Ainsi, la Banque Mondiale, le FMI, les USA, l’Union Européenne ont fait miroiter inutilement ces pays pendant plus de 14 ans. C’est en 2006 que Kadhafi met fin au supplice de l’inutile mendicité aux prétendus bienfaiteurs occidentaux pratiquant des prêts à un taux usuraire; le guide Libyen a ainsi mis sur la table 300 millions de dollars et a fait perdre à l’Occident, non seulement 500 millions de dollars par an mais aussi et surtout les milliards de dollars de dettes et d’intérêts que cette même dette permettait de générer à l’infini et de façon exponentielle, contribuant ainsi à entretenir le système occulte pour dépouiller l’Afrique.

2- Fond Monétaire Africain, Banque Centrale Africaine, Banque Africaine Des Investissements

Les milliards de dollars saisis par M. Obama, UE, la Suisse et plusieurs banques un peu partout dans le monde appartiennent à la Banque Centrale Libyenne et prévu pour la contribution libyenne à la finalisation de la fédération africaine à travers 3 projets chers à l’Afrique à savoir : la Banque Africaine d’Investissement à Syrte en Libye, la création dès ce 2011 du Fond Monétaire Africain avec un capital de 42 milliards de dollars avec Yaoundé pour siège, la Banque Centrale Africaine avec le siège à Abuja au Nigeria dont la première émission de la monnaie africaine signera la fin du Franc CFA grâce par lequel la France a la main mise sur certains pays africains depuis 50 ans.

On comprend alors et encore une fois beaucoup mieux la rage de Paris contre Kadhafi. Le Fond Monétaire Africain doit remplacer en tout et pour tout les activités sur le sol africain du Fond Monétaire International qui avec seulement 25 milliards de dollars de capital a pu mettre à genoux tout un continent avec des privatisations discutables, des ajustements structurelles comme le fait d’obliger les pays africains à passer d’un monopole publique vers un monopole privé faisant du coup disparaître du marché les banques africaines.

Ce sont les mêmes pays occidentaux qui les premiers ont cherché à être eux aussi membres du Fond Monétaire africain et c’est à l’unanimité que le 16-17 décembre 2010 à Yaoundé les Africains ont repoussé cette convoitise, instituant que seuls les pays africains seront membres de ce FMA.

Il est donc évident qu’en Libye la coalition occidentale haineuse et décidée ne cherchait que le cash et qu’après elle, elle déclarera la prochaine guerre à l’Algérie, qui possède des ressources énergétiques énormes, et une réserve monétaire estimée à plus 150 milliards d’Euros.

Ce qui devient la convoitise de tous les pays qui bombardent la Libye et qui ont tous quelque chose en commun, ils sont tous financièrement en quasi faillite, les USA à eux seuls ont 14.000 Milliards de dollars de dettes, La France, la Grande Bretagne et l’Italie ont chacun environ 2.000 milliards de dettes publiques alors que les 46 pays d’Afrique Noire ont au total moins de 400 milliards de dollars de dettes publiques.

Créer des fausses guerres en Afrique dans l’espoir de trouver de l’oxygène pour continuer leur apnée économique qui ne fait que s’empirer ne fera qu’enfoncer les Occidentaux dans leur déclin qui a pris son envol en 1884, lors de la fameuse Conférence de Berlin qui institua le partage de l’Afrique. Car comme l’avait prédit l’économiste Américain Adams Smith en 1865, dans son soutient à Abraham Lincoln pour l’abolition de l’esclavage, «l’économie de tout pays qui pratique l’esclavage des noirs est en train d’amorcer une descente vers l’enfer qui sera rude le jour où les autres nations vont se réveiller », la Mauritanie est de passage avertie.

Union pour la méditerranée comme frein à l’union africaine.  Pour déstabiliser l’Afrique qui s’achemine vers une union parfaite et réussir d’un coup là où l’Europe millénaire a échoué, l’union européenne mais d’abord et sans succès l’union pour la méditerranée, pour selon les initiateurs « mettre un fossé entre l’Afrique des idées et l’Afrique des idées et des dollars » Cela a échoué parce que Kadhafi a refusé d’y aller comprenant très vite le jeu à partir du moment où on parlait de la Méditerranée en associant quelques pays africains sans en informer l’Union Africaine, mais en y invitant tous les 27 pays de l’Union Européenne.

L’UPM sans le principal moteur de la fédération africaine était foirée avant même de commencer, un mort – né avec Sarkozy comme Président et Mubarack, le vice-président. Ce que les dirigeants Africains ne comprennent pas est que tant que ce sera l’Union Européennes qui financera l’Union Africaine, on sera toujours au point de départ, car dans ces conditions, il n’y aura pas d’indépendance effective. C’est dans le même sens que l’Union Européenne a encouragé et financé les regroupements régionaux en Afrique.

Il était évident que la CEDEAO qui a une Ambassade à Bruxelles et qui tire l’essentiel de son financement de l’UE, est un obstacle majeur contre la fédération africaine. C’est ce que Lincoln avait combattu dans la guerre de sécession aux Etats-Unis, parce qu’à partir du moment où un groupe de pays se retrouvent autour d’une organisation politique régionale, cela ne peut que fragiliser l’organe central.

C’est ce que l’Europe voulait et c’est ce que les Africains n’ont pas compris en créant coup sur coup, la COMESA , l’UDEAC, la SADC et le Grand Maghreb qui n’a jamais fonctionné encore une fois grâce à Kadhafi qui lui l’avait très bien compris.

Comme tout homme il incarnait quelque chose et il nos appartenait tout simplement de gérer et canaliser ces tares.




"Libre Expression" est une rubrique où nos lecteurs peuvent s'exprimer en toute liberté dans le respect de la CHARTE affichée.

Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Source : Mamoudou Tall
Commentaires : 1
Lus : 812

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • habouss (H) 29/10/2011 19:58 X

    Mr Tall, vous pouvez encore allonger votre article par du verbiage en parlant d'agriculture, de pêche, du social, en fin de tout ce que vous voulez, vous ne serez que quelqu'un qui pleure sur son sort !

    Le problème est ailleurs, c'est à dire en chacun de nous damnés d’Afrique qui comme le disait Sarkosy dans son joli discours de Dakar, regardons les saisons passer et n'avons pas encore fait l'histoire.

    Vous devrez arrêter cette divagation dès lors que vous savez que les capacités du Nigéria dépassent très loin celles de la Libye, sans parler de l'Afrique du Sud de l'Angola, de l'Algérie......

    Khadafi s'est transformé en bête de cirque et n'avait de l'estime de ses homologues que parce qu'il dépensait sans réfléchir.

    Tu as oublié de parler du retard qu'a causé Khadafi dans les pays du Sahel, où, il a attisé le feu en provoquant des divisons et des guerres interminables de la Mauritanie au Tchad.

    Le Roi des Rois est mort vive le roi !