05-02-2012 22:18 - Ministère du Commerce, de l’Industrie, de l’Artisanat et du Tourisme : Communiqué

Ministère du Commerce, de l’Industrie, de l’Artisanat et du Tourisme : Communiqué

L’Etat mauritanien, à travers le Ministère du Commerce, de l’Industrie, de l’Artisanat et du Tourisme, continue de s’impliquer pour lever les interdictions émises par les autorités de certains pays à leurs ressortissants de venir en Mauritanie.

Cette interdiction, liée à des circonstances qui ont aujourd’hui très fortement changé vers une plus grande maîtrise de l’espace mauritanien par les services sécuritaires et les autorités administratives, qui font un quadrillage strict du territoire et des zones de parcours, n’a plus raison d’être pour la plupart des acteurs professionnels du secteur touristique.

Elle est d’autant plus caduque qu’en plus des efforts notoires et efficaces des autorités du pays, l’implication consciente et active des populations locales est de plus en plus expresse pour garantir la sécurité et le développement du tourisme dans ces régions, tous convaincus de son lien intime avec la sécurité des parcours et des espaces de déplacement des touristes.

Pour briser ce blocus qui a totalement cassé l’économie dans les régions du nord, en particulier dans l’Adrar, le ministère chargé du tourisme a organisé un charter qui viendra à Atar le dimanche 5 février 2012 avec à son bord plus de 150 personnes, dont 90% des opérateurs du secteur venus de leur propre gré pour appuyer cette opération, des organisations de solidarité internationales et des médias francophones.

Ces invités de la Mauritanie viendront constater par eux-mêmes le niveau des efforts fournis pour leur assurer le meilleur séjour dans le désert, avec les conditions les plus optimales possibles et vont faire le parcours traditionnel Atar – Chinguitti, avec un bonus d’une nuitée à Ouadane à l’occasion du festival.

En effet, le ministère du Tourisme a fait coïncider l’arrivée de l’avion avec le festival des villes anciennes pour faire profiter au maximum ses invités de leur séjour dans notre pays.

Parmi les personnalités les plus en vue qui feront le déplacement on peut citer :

Festival des villes anciennes - Groupe VIP

1MonsieurSavariauBernardVision du MondeDirecteur de Production
2MadameRattierEvelyneRoute du SaharaDirectrice
3MadameAllibertSimoneAllibertPDG
4MonsieurBalianEricTerres d'AventureDirecteur Général
5MonsieurGirardKévinPoint-AfriqueChef de Production
6MadameCoumetChristineLa BalaguèreDirectrice de Prduction
7MonsieurFonvieilleVincentLa BalaguèrePDG
8MonsieurFreundMauricePoint-Afrique PDG
9MonsieurFreundPhilippePoint-AfriqueEx-chef d'escale/Photographe
10MonsieurGiroirFrédéricAtalanteDirecteur
11MonsieurGodotYvesATRPrésident
12MonsieurGuerrierGérardAllibertDirecteur Général
13MonsieurPfaffliMarcClub-AventureDirecteur Général
14MadameGerandiAnne-MarieHeroes LegendsDirectrice de Production


Note d’information sur certaines personnalités qui participent au charter de levée de l’embargo sur le tourisme en Mauritanie

0_chevallet.jpgMonsieur SAVARIAU Bernard, de l’organisation Vision du Monde, qui se veut pionnier du tourisme solidaire et équitable. C’est depuis 2003 qu’ils ont entamé la mise en place des voyages en Mauritanie.

Savariau : « Retraité EDF, passionné de voyages et de sport (j'ai encadré de nombreuses randonnées au sein du club de randonnée d'EDF), j'ai été actif dans de nombreuses associations dont Electriciens Sans Frontières pour laquelle j’ai piloté depuis 1999 les projets de développement en Mauritanie, dans le village de Thilla. C'est par mon intermédiaire que Vision du Monde a tissé des liens en Mauritanie.

J’ai rejoint le Conseil d’Administration de Vision du Monde en 2004 avant d’occuper le poste de président de fin 2007 à 2011. Depuis le passage en SCOP, je suis salarié associé (à temps partiel) et m’occupe des projets de développement mis en place grâce à notre fonds de développement
»

0_chevallet.jpgSimone Allibert, PDG d'Allibert Trekking, 35 ans de voyage passion

Epouse de Feu Philippe ALLIBERT et cofondatrice d’Allibert.
Parcours : En 1975, Philippe Allibert, 25 ans, guide de haute montagne, renonce à son métier de mécanicien pour vivre, avec son épouse Simone, 21 ans, de ses deux passions: la montagne et les voyages. Simone Allibert assure le secrétariat, d’abord dans l’appartement de Grenoble, où l’aventure débute, puis dans la maison familiale de Chapareillan, un bourg de l’Isère où, aujourd’hui encore, la société Allibert a son siège, dans d’étonnants locaux en forme de tonneaux.

Au début des années 80, Philippe et Simone Allibert lancent la mode des voyages dans l’Atlas marocain et le Sahara algérien. Qu’il s’agisse des Alpes, de l’Atlas ou du Sahara, l’idée est la même: voyager à pied et gravir des sommets avec une formule "tout compris" (vol, hébergement, repas).

En 1999, Philippe disparaît dans un accident de moto. Aux obsèques, ni fleurs, ni couronnes, mais des dons versés à une fondation d’aide aux populations des pays en voie de développement. Depuis, la fondation a multiplié les réalisations: restauration de fresques au Rajasthan, construction d’une école dans une haute vallée du Népal, d’équipements solaires pour le séchage d’abricots au Ladakh

Aujourd’hui, une équipe d’organisateurs, de logisticiens et de plusieurs centaines de guides accompagnateurs conçoivent et organisent des voyages à pied sur les cinq continents.

En 2008, Allibert est devenu le premier tour-opérateur à obtenir de l'organisme Afaq-Afnor la certification ATR (Agir pour un tourisme responsable, association dont Allibert est membre fondateur) et Simone Allibert a reçu le premier trophée "Personnalité de l’année" décerné par l’Association des journalistes de tourisme.

0_chevallet.jpgVincent FONVIELLE, PDG de LABALAGUERE











Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)