07-02-2012 21:03 - Mauritanie : les TO sur le terrain pour 'lever le blocus'.

Mauritanie : les TO sur le terrain pour 'lever le blocus'.

Dimanche 5 février, un vol de Point Afrique avec quelque 200 personnes à bord a atterri à Atar, en Mauritanie. A son bord, des représentants de TO (Nomade, Terres d'Aventure, Atalante, Allibert…) et des clients d'Atalante, La Balaguère et Point Afrique.

Un vol organisé, selon un communiqué du ministère du Tourisme mauritanien cité par l'AFP, "pour briser ce blocus qui a totalement cassé l'économie dans les régions du Nord, en particulier dans l'Adrar".

Maurice Freund, patron de Point Afrique, était à bord. "Notre but est de relancer l'activité touristique en Mauritanie, a-t-il expliqué cet après-midi à Tour Hebdo. Nous avons saisi l'occasion du Festival des villes anciennes, à Ouadane, pour organiser cette opération."

"Le vol s'est vendu en 36 heures, notamment grâce à un buzz sur Facebook", raconte Maurice Freund. "Au-delà de certaines zones, comme les frontières avec le Mali et l'Algérie, les conditions de sécurité permettent une reprise du tourisme". "Mon souhait est que ces opérateurs qui étaient sur notre vol reprennent la production de la Mauritanie pour la saison 2012-2013", conclut Maurice Freund.

De son côté, le ministère mauritanien assure que "l'Etat mauritanien continue de s'impliquer pour lever les interdictions émises par les autorités de certains pays à leurs ressortissants de venir en Mauritanie", en lien avec des "circonstances (sécuritaires) qui ont aujourd'hui très fortement changé".

Car aujourd'hui, la zone d'Atar et tout le nord du pays est en zone rouge sur les Conseils aux Voyageurs du Quai d'Orsay. "L'ambassadeur de France en Mauritanie était à Ouadane dimanche, en pleine zone rouge", glisse Maurice Freund.

C.R.

Commentaires : 1
Lus : 1732

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • kouzou (H) 08/02/2012 07:38 X

    Ce Monsieur Freund devra être décoré par Le Président de La République Mohamed Ould Abdel Aziz, pour son courage et les risques qu’il choisit de courir pour ramener les touristes chez nous.

    Nous devrions l’aider, lui et tous ces Tours Operators, qui sont des héros, nous les Mauritaniens, notre administration, les étrangers qui habitent en Mauritanie et qui peuvent témoigner de la sécurité qu’ils vivent chez nous, de Son Excellence Monsieur L’Ambassadeur de France, qui voyage sans problème à l’intérieur du pays….

    Nous devrions tous nous y mettre pour ne pas laisser une bande de trafiquants, d’assassins, d’hors la loi, faire sa loi dans cette partie du monde. N’est terrorisé que celui qui le veut ! Il faut se battre pour se défendre, puisque nous avons décidé de vivre.

    Le secteur du tourisme doit reprendre, et les touristes doivent revenir, ces TO ont fait un premier pas, à nous de faire le reste.