20-10-2012 13:23 - En Allemagne aussi, on l’ignore souvent, des Noirs y ont connu l’ascension - [Photoreportage]

En Allemagne aussi, on l’ignore souvent, des Noirs y ont connu l’ascension - [Photoreportage]

L’Institut Français de Mauritanie (IFM) a consacré du 14 au 18 d’octobre une exposition consacrée aux Noirs d’Allemagne. Arts, sport, médecine, science, histoire, comédie, sculpture, musique, littérature, enseignement, poésie, administration : cette exposition présente 24 portraits de personnalités noires, à travers une rétrospective intitulée "Homestory Deutschland, Biographies Noires d’hier et d’aujourd’hui".

De l’Allemagne, on connaissait l’existence de Engels Friedrich, Tappert Horst plus connu sous le nom d’Inspecteur Derrick, Goethe, Ludwig van Beethoven ou encore celle Alzheimer Aloïs. Mais, en Allemagne aussi, on l’ignore souvent, des Noirs ont eu une ascension dans les domaines politiques, historiques, littéraires, artistiques et musicaux.

"Cette exposition itinérante revient sur l’histoire méconnue de la communauté noire en Allemagne sous forme de témoignages, explique l’ambassadeur d’Allemagne en Mauritanie Dietmar Blaas. Les différentes personnalités photographiées parlent de leur réussite, de leur lutte, de leur insertion dans la société allemande".

Ils s’appelaient entre autres El Loko, Henriette Alexander, Theodore Wonga Michel, Fasia Jansen, Stephen Lawson, Gabriela Wilbold, Jean-Pierre Félix-Eyoum. A côté d’eux, on peut aussi citer Peggy Piesche, Martin Dibobe, le premier Noir conducteur de métro ou encore Hans Hauck qui fut un employé des Chemins de fer allemand.

"Nous retenons de ces biographies qu’on peut réussir et vivre en Allemagne en étant Noir malgré notre couleur de peau. Toutes ces personnalités ont vécu des expériences formidables, chacune dans son domaine, qui peuvent inspirer les Africains", confie un visiteur, devant le portrait de Sunday E. Omwenyeke, nigérian d’origine, devenu célèbre défenseur des droits de l’Homme en Allemagne.

Comme tant d’autres de la communauté noire en Allemagne, Sunday E. Omwenyeke a enrichi par ses œuvres et son vécu la vie culturelle en Allemagne.

Babacar Baye Ndiaye


Avec Cridem, comme si vous y étiez...

































Commentaires : 2
Lus : 3020

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • abraham (H) 20/10/2012 14:21 X

    Ce genre de pseudo-manifestations culturelles servent plus à cacher la réalité de la vie rendue difficile des étrangers qu'à une manifestation de la vérité.

    Les non blancs sont toujours considerés comme des étrangers indignes de confiance. Si tout allait de soi,on ne verrait pas la nécessité de montrer les noirs comme une curiosité.

  • revolutionnaire (H) 20/10/2012 13:50 X

    Vraiment aucune importance... On est au 21ème siècle et on en est encore à prouver ou montrer que les Noirs ont réussi dans tel ou tel pays, dans tel ou tel domaine.

    Fondateurs de la plus grande civilisation de l'Histoire (la civilisation égyptienne), l'Humanité entière doit son progrès au génie créateur de nos ancêtres nègres. Wa salam