19-04-2013 19:35 - Mauritanie: Les Américains inculpent l'ancien hôte d’Aziz, Antonio Indjai, pour trafic de drogue

Mauritanie: Les Américains inculpent l'ancien hôte d’Aziz, Antonio Indjai, pour trafic de drogue

Le chef d'état major des armées de Guinée Bissau, Antonio Indjai, reçu le 15 décembre 2010, par le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, avec qui il a parlé du sort de trafiquants de drogue détenus en Mauritanie, selon l’hebdomadaire Alakhbar Info, est accusé, par le Département d'Etat américain à la justice, de trafic de drogue et de vente d'armes aux rebelles colombiens des FARC.

Avant cette visite d’Antonio Indjai, Alakhbar avait reçu une correspondance qui détaillait que le chef d’état-major de l’armée Bissau guinéenne"discutera avec Ould Abdel Aziz du sort de 42 détenus en Mauritanie pour trafic de drogue".

Ces détenus ont été, par la suite, relaxés ou ont bénéficié d’une remise de peine comme le français Eric Walter Amigan dont la peine a été réduite de 15 à 10 ans avec un transfèrement vers son pays. Le dernier du groupe, Seydou Kane, a été libéré il y a quelques mois, selon l'hebdomadaire.



L’homme d’affaires espagnol d’origine sahraouie, Hamadi Ould Bouchraia (Hamadi Busarai Emhamed dans ses documents espagnols), consul honoraire de la Mauritanie en Guinée Bissau (où il a aussi été consul honoraire d’Espagne) a lui aussi obtenu de Ould Abdel Aziz, en novembre 2008, la disculpation et la libération de son neveu qui était détenu par Nouakchott pour trafic de drogue, ajoutait Alakhbar Info.

À noter que l'inculpation américaine de Antonio Indjai fait suite à l’arrestation, il y deux semaines, de Bubo Na Tchuto, ancien chef d'état major de la marine bissau-guinéenne.

Déjà le député français, Noël Mamère, a accusé Ould Abdel Aziz, le 21 janvier dernier, de parrainage de trafic de drogue entre l’Amérique, l’Afrique et l’Europe via l’Afrique de l’Ouest. L’Afrique de l’Ouest qui n’est plus seulement un lieu de transit, mais une destination finale pour la revente et la consommation de stupéfiants, selon un rapport de l’ONUDC, Office des Nations Unies pour la drogue et le crime, publié, lundi 15 février 2013.

L’ONUDC a également précisé que l’essentiel de la cocaïne passe par la Guinée-Bissau et le Ghana, ce dernier pays qui a été plusieurs fois cité ces derniers jours dans la presse mauritanienne laquelle évoque des enregistrements audio, révélés par les sites mauritaniens d'information en ligne, Taqadoumy.com et Essirage.net, qui font état d'une "transaction douteuse" entre le président Ould Abdel Aziz et un ressortissant irakien, Alawi, établi au Ghana.






Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Commentaires : 9
Lus : 3470

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (9)

  • RIMPARK (H) 20/04/2013 20:05 X

    BLAKGEND,
    je suis d'accord avec toi de ne pas juger mais nous avons le devoir de soutenir notre président jusqu'à ce qu'ils avancent des preuves irréfutablement. Pour les occidentaux tous les moyens sont bons pour discréditer les dirigeants africains et rendre nos pays plus fragile pour une dépendance pérenne. Eux ils sont derrière quoi?

  • BLAKGEND (H) 20/04/2013 19:13 X

    Rimpark.Je pense plutot qu'il ne faut ni juger ni soutenir en attendant que la vérité éclate.

  • rajoul (H) 20/04/2013 15:57 X

    Nos journaux braquent leurs armes de diffamation et de dénigrements contre le président Aziz qui reste malgré l'acharnement lui même. Il ignore cette campagne médiatique munitieusement orchestrée contre lui depuis Marrrakch. Les instigateurs de cette campagne ne récolteront que la déception et la honte. Ils répondront demain devant Dieu pour le préjudice qu'ils pourraient causer au président et au peuple.

  • RIMPARK (H) 20/04/2013 15:49 X

    jusqu'à la preuve du contraire, par patriotisme tout mauritanien devrait soutenir son president dans cette calomnie. on ne devait pas accepter que des personnes porte atteintes à notre president par diffamation. notre president est un homme intégre.

  • mine-you (H) 20/04/2013 09:58 X

    El farouk,
    c'est pitoyable, je suis sûre tu ne crois une seule seconde ce que tu dis. Où vois-tu la manipulation tout ce qui est dit est vérifié. c'est un pays ami, mais un chef d'Etat-major connu depuis plus d'une décennie comme un narcotrafiquant, n'est pas un ami, aucun dirigeant qui se respecte ne le reçoit. Surtout c'est pour libérer après des trafiquants par la suite.

  • El Farouk (H) 19/04/2013 23:46 X

    Quelle mauvais foie! La photo montre une audience officielle faite à un Chef d’Etat major d’un pays souverain en présence de son homologue mauritanien le Général Ghazouani en décembre 2010. On avance que 3 année plus tard, le Département d’Etat américain soupçonne l’implication du Chef d’Etat major de ce pays ami de la Mauritanie d’être impliqué dans le trafic de drogue.

    Si on suit le raisonnement du site islamiste repris par Cridem, le Président de la République aurait dû ne pas le recevoir ce responsable. Pour donner du crédit à une thèse qui ne tient pas la route, on cite une série d’information en rapport avec la drogue (accusation non fondée de Monsieur Bouchraya, la fameuse sortie maladroite de Mamer, etc).

    La manipulation est tout simplement grossière. Les temps ont changé, on ne peut plus manipuler l’opinion et les pays étrangers. Certains milieux sont dérangés par la réussite politique du Président Aziz. Ils feraient mieux de se concentrer sur les prochaines élections et essayer de gagner la confiance des mauritaniens autrement que par ces méthodes mesquines.

  • sndioro (H) 19/04/2013 22:14 X

    Son Excellence MOAA n'est pas honnete avec les Mauritaniens. MOAA croit qu'etre president est un jeu. Il oublie qu'il est responsable de tous les Mauritaniens et qu'il est l'image du pays. Helas!

    Les militaires en general sont tres disciplines, mais MOAA fait l'exception a la regle.

  • Le Pacificateur (H) 19/04/2013 21:08 X

    C'est l'ouverture de la boîte de Pandore.

  • Regenmacher (H) 19/04/2013 20:18 X

    Sérieusement parlé, notre président commence a m'inquiéter....