01-07-2013 01:28 - Conférence: 'Essai pour une lecture critique de l’histoire du « Djihad » en « Ardh El Bidhane »'.

Conférence: 'Essai pour une lecture critique de l’histoire du « Djihad » en « Ardh El Bidhane »'.

L'Association Nationale pour la Commémoration des Oeuvres Héroïques de la Résistance Nationale a organisé hier samedi 29 juin 2013 A l'Hotel Wissal, une conférence portant sur un 'Essai pour une lecture critique de l’histoire du « Djihad » en « Ardh El Bidhane »'.

Cette conférence qui a été animée par l'imminent chercheur Mohamed Lemine Ould Arafa, s'inscrit dans le cadre de activités de l'Association ''devoir de mémoire'' aux combats mémorables et héroïques menés par de valeureux, pieux et insoumis combattants face à une occupation française suréquipées et fort motivée.

On notait la présence à cette manifestation culturelle et historique de teneur la présence d'éminents universitaires, chercheurs et spécialistes de la communication.

Ce devoir de mémoire a dit Mohamed Lemine Ould Arafa, contribuera aucun doute, à une évocation publique de certains aspects de notre histoire, ayant fait jusqu’à ce jour, l’objet d’un mutisme parfait de la part du colon et du système néo-colonial.

Dans son mot d'ouverture, le Président de L'Association Nationale pour la Commémoration des Oeuvres Héroïques de la Résistance Nationale Saad Bouh Ould El moustapha, a salué la mémoire Moudjahidines « Résistants » et rappelé qu'il est du devoir de tous les mauritaniens de rendre leur rendre et de commémorer leurs farouches batailles livrées contre l'occupant.

La conférence qui a duré plus de 3 heures s'était achevée par un important débat intellectuel riche en enseignements, auquel ont pris part les invités issus de l'intelligentsia.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité



Commentaires : 6
Lus : 1938

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (6)

  • mohamed hanefi (H) 01/07/2013 14:32 X

    S'il y-a quelque chose de positif, sortons-le tout de suite. Sinon arrêtons de nous venter avec des choses qui ont éventuellement été à l'actif de communautés disparues dans les nuits de l'histoire.

    Et puis il faut avoir honte d'être les mauvais successeurs d'excellents prédécesseurs.

  • lepauvre (H) 01/07/2013 11:21 X

    Pige que dalle!

  • Adiekodda (H) 01/07/2013 09:52 X

    Al bidans n'avaient pas de terres à la base mais ils les ont spoliés.

  • cheikh tourad (H) 01/07/2013 09:31 X

    Cette résistance dont vous parlé s'est arrêtée bien avant l'indépendance par une capitulation totale et n'était pas motivée par des considérations nationalistes; car la Mauritanie a été créée par Capolani; quant à "ard elbidhan" je ne sais pas trop ce que cela veut dire si c'est la zone "hassaniphone" elle regroupe une partie de la RIM, le sahara occidental jusqu'à Ouad noune, avec une partie de l'Algérie, du Mali et même du Niger! et cette expression prouve que les organisateurs vivent encore dans l'air d'avant l'Etat......

  • larou larou (H) 01/07/2013 02:52 X

    Toute cette noria hypocrite, c'est pour faire passer le message d'une résistance culturelle qui n'a jamais éxisté. La résistance est connue de tous. Elle a été armée et personne ne peut changer la donne. Comme l'a si bien dit Med Ould Ahmed El Meidah, quelqu'un qui entes siffler n'est pas comparable à celui qui tranquillement fait une prose soi disant de résistance.

  • esnd83 (H) 01/07/2013 01:33 X

    Ardh El Bidhane et quoi d'autre? Comment dans un pays créé de toutes pièces par le colon français on peut parler d’héroïques résistances? Soyons sérieux et occupez vous d'autres choses si vous avez du temps libre.