08-11-2013 12:21 - Discours de la ministre de la Culture, de la jeunesse et des sports, Mme Lalla Mint Chrif, à l’Unesco...

Discours de la ministre de la Culture, de la jeunesse et des sports, Mme Lalla Mint Chrif, à l’Unesco...

...ce jeudi 7 novembre 2013.

Monsieur le Président, Excellence Madame la Directrice de l’Organisation mondiale pour l’Education, de la Culture et des sciences (UNESCO), Irina Bokova, Messieurs les Ministres et chefs de délégations, Excellences les ambassadeurs des pays membres de l’UNESCO, Messieurs les experts, Auguste assemblée.

Permettez-moi tout d’abord d’exprimer ma joie d’être aujourd’hui parmi vous sous la coupole de l’Organisation mondiale pour l’Education, de la Culture et des sciences (UNESCO), cette honorable organisation qui symbolise la maturité humaine et concrétise la plus éloquente expression de la noblesse du message perpétuel de l’homme sur terre.

Permettez-moi aussi, en cette grande occasion, de présenter mes félicitations à Madame la Directrice Générale et à l’ensemble de ses collaborateurs pour l’excellence du travail qu’ils ont réalisé pour la diffusion du message de paix et de fraternité dans le monde.

Ainsi, l’UNESCO, notre auguste organisation, a brillé partout dans le monde, par la défense des valeurs unificatrices qui véhiculent la confiance à travers le monde, réhabilitent l’espoir au sein des âmes éprouvées, rassurent les identités culturelles menacées et préservent la diversité des modes de vie des peuples.

C’est bien là un message qui mérite les efforts que vous déployez, surtout en ces temps où plusieurs peuples et plusieurs cultures subissent les affres de la guerre, des conflits, de l’oppression et du refus de l’Autre.

Monsieur le Président, Excellence Madame la Directrice Générale, Honorable assemblée,

Notre pays adopte une politique générale qui vise à revaloriser l’homme à travers des programmes cohérents qui garantissent la prise en charge des libertés générales, individuelles et collectives et qui encouragent le développement, la lutte contre la pauvreté, l’élargissement de base de la production nationale et surtout dans les domaines liés à la culture et à la jeunesse.

Ces orientations sont de nature à asseoir la paix et la tranquillité dans notre pays et permettent ainsi d’organiser des échéances électorales transparentes tout en mettant en place d’ambitieux programmes pour le bien-être de la jeunesse.

Dois-je dire que notre présente assemblée coïncide avec l’organisation d’élections municipales et législatives qui, au terme d’un dialogue national, ont convaincu les partis politiques et les organisations de la société civile qui constituent les forces vives du pays à y prendre part.

C’est le lieu, aussi, de souligner que l’engagement des femmes et l’intérêt que ces élections suscitent en elles sont de nature à leur garantir un taux de participation considérable dans l’œuvre de construction et de modernisation du pays.

Monsieur le Président, Excellence Madame la Directrice Générale,

Notre pays a connu plusieurs appellations dont celle de ‘’Pays au million de poètes’’.

La poésie, qui constitue le symbole le plus éclatant du rayonnement culturel, joue un rôle capital dans l’instauration de la paix dans le monde. Car elle humanise les sentiments, diffuse des valeurs nobles et met en exergue les potentialités de bonheur et de quiétude enfouies dans les âmes humaines.

Comme par le passé, la Mauritanie, pays géographiquement situé entre deux mondes différents mais complémentaires, est aujourd’hui un viaduc sur lequel passent les civilisations humaines dans la partie Ouest du continent africain. Les Mauritaniens ont, ainsi, savamment su profiter de cette position enviable pour porter le flambeau du savoir, de la paix et de la concorde vers les autres peuples de la région.

Ainsi, dans un contexte sensible et à travers une politique centriste, notre pays œuvre au renforcement de son rôle dans les milieux arabe, africain, islamique et international, pour faire triompher les causes justes, tout en œuvrant à réduire les conflits et trouver des solutions justes aux crises qui minent le monde.

Afin d’encourager la diffusion du savoir, notre pays a créé cette année une université des sciences exactes sans réduire pour autant ses efforts sur le développement des établissements scolaires universitaires, secondaires et primaires. D’importantes ressources ont été mobilisées dans les secteurs de l’enseignement, de la formation et de la lutte contre l’analphabétisme des adultes au sein des couches précaires.

Dans le domaine culturel, la Mauritanie a mis en place une politique équilibrée qui garantit la sauvegarde et la diffusion des différentes formes matérielles et morales de notre patrimoine, en instituant la diplomatie culturelle comme choix stratégique. C’est bien sous cette optique que le festival des villes anciennes classées patrimoine universel par l’UNESCO se tiendra conformément à son calendrier habituel au début de l’année 2014 à Walata.

Le festival des villes anciennes est un événement annuel dont le but est de jeter la lumière sur le rayonnement spirituel, culturel et scientifique que ces villes ont connu durant plusieurs siècles. Il vise aussi à limiter l’exode des populations de ces villes à travers la création de projets générateurs de revenus.

Excellence Madame la Directrice Générale

Je serais heureuse et honorée de vous recevoir à Walata à l’occasion de cette 4ème édition du festival qui sera présidé par le Président de la République. D’autre part, la Mauritanie a fait un bond spectaculaire dans le domaine du droit à l’information. Fait qui se concrétise par la libéralisation de l’espace audiovisuel et la promulgation de lois qui davantage les journalistes.

A côté de ces mesures, une stratégie homogène qui vise à préserver l’environnement et le patrimoine naturel a été mise sur pied ainsi qu’un vaste programme spécial contre l’avancée du désert.

Je tiens à renouveler notre soutien aux efforts engagés par l’UNESCO en vue de développer l’humanité à travers la promotion de l’éducation, de la culture et des sciences. C’est également le lieu de dire que nous comptons sur la coopération bilatérale et multilatérale pour parvenir à l’instauration des valeurs humaines communes au service de l’humanité entière.

Je vous remercie.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité

Source : MCJS
Commentaires : 2
Lus : 2556

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • Enemaoui (H) 08/11/2013 20:58 X

    Juste une coquille,
    Lire: promulgation de lois qui avantagent les journalistes
    Au lieu de:
    Promulgation de lois qui davantage les journalistes

    Espérons que l Unesco ne s est pas rendue compte car un Ministre n à pas droit à l erreur surtout si...

  • zelimkhan (H) 08/11/2013 17:29 X

    Pays au million de poètes, vous avez dit Madame Le Ministre ?! Mon œil ! Au million d’a......, oui !

    Vos propos sur la poésie ne reflète en rien les agissements des différents gouvernements qui se succèdent depuis l’indépendance.

    Si ce que vous dites est sincère, pourquoi refusez-vous l’expression des langues nationales à leur juste valeur ? L’accès à l’information des citoyens, les temps d’antennes, l’apprentissage des langues nationales à l’école, leur officialisation, etc. vous en faites quoi.

    Sachez que l’UNESCO est sur la même planète que la Mauritanie et il est très facile de vérifier vos propos qui, somme toute, sont à des millénaires de la réalité.