27-12-2013 13:03 - Les Soninkés de Kaédi dans la politique locale et nationale

Les Soninkés de Kaédi dans la politique locale et nationale

Les Soninkés de Kaédi sont caractérisés d’abord et de tout temps de minorité, dans une région ou la majorité du département est Hal Poularen. Historiquement ils ont été accueillis dans cette vielle ville, et il était déjà étonnant qu’ils occupèrent la chefferie traditionnelle (chef de village) de la ville, à cause justement de cette qualité de minoritaire qui fût un élément d’équilibre (ciment) entre deux grands ensembles Hal Poularen :

Thiédo-Thioubalo d’une part et l’ensemble du ‘’clergé’’ religieux constitué par les Torodo, avant que l’ensemble maure ne vienne compléter cette population particulièrement harmonieuse de la ville de Kaédi.

De la chefferie traditionnelle on aboutit à la gestion communale moderne de la ville avec feu Youssouf Koita qui occupa la mairie de Kaédi pendant plusieurs années avant que ne prennent sa suite feu Chouaibou Diagana et Tijane Koita. C’est dire le rôle modérateur social assumé de cette communauté.

Sur le plan national, ils avaient droit à chaque fois, à l’issu des dosages tribaux-ethniques un ministre au temps de Moctar Ould Daddah, puis peu à peu ils perdirent cette place de ministre avec Ould Taya puis définitivement de la période de transition à nos jours.

Peu encline à se mettre en avant, cette communauté garda son leitmotiv permanent, à savoir ne jamais être en opposition frontale avec le dirigeant à la Tête du pays. Bien que cette sage attitude n’a pas souvent été payée en retour. Elle souffre aussi de l’inexistence d’une stratégie de lobbying auprès des dirigeants, la preuve après presque 6 ans au pouvoir, le Président Mohamed ould Abdel Aziz n’a reçu aucun notable soninké de la vile de Kaédi. Et, pourtant Allah sait comment le grand Iman de la grande mosquée de Kaédi s’est investi dans la prière aux morts effectuée par devoir et respect en présence du chef de l’Etat.

Cette absence d’engouement aux portes de la Présidence de la République est même prise en argumentation par les adversaires politiques de cette communauté en l’interprétant comme un désintéressement à l’égard du chef de l’Etat, ce qui n’est pas totalement faux, par ce que l’absence de perspectives a fini par décourager une jeunesse instruite et éduquée qui ne trouvait plus sa place ni dans la fonction publique ni dans le semi-privé et privé. Cette jeunesse qui a fini par répondre aux sirènes de l’immigration européenne et outre atlantique à l’instar de son versant du Guidimakha.

Il est à noter que dans la tradition de cette communauté, ce qui prime c’est la fidélité au gouvernant, dans le silence et le discernement quelque soit la situation, dans la recherche de solutions idoines avec respect. C’est une communauté peu portée à se montrer en avant par la recherche de postes non mérités ou jouant au laudateur bruyant pour un retour d’ascenseur. Elle est très pudique.

Depuis l’arrivée au pouvoir du Président Mohamed Abdel Aziz, nous avons attendu comme tout le monde un signal sur les retombés de notre engagement qui n’a jamais fléchi depuis le mouvement de Rectification; aucun des membres de cette communauté n’a fait parti des organismes d’opposition radicale après le coup d’état, aussi aucun membre de cette communauté n’a fait parti de la COD ou participer à une manifestation, à part sa jeunesse qui prit part aux manifestations ‘’touche pas à ma Nationalité’’ de l’été 2012, comme toute la jeunesse de Kaédi. Car pour nous, notre engagement auprès de Mohamed Abdel Aziz était clair depuis les présidentielles post accords de Dakar.

Concernant les nominations, elles sont insignifiantes pour ne pas dire politiquement inexistantes, car seulement techniques. Nous avons un secrétaire général, trois directeurs (des ingénieurs) occupant des postes techniques dans leur ministère respectif et un médecin de santé publique directeur de l’Ecole de Santé publique de Kiffa qui est peut être considérée comme la seule EPA dirigée par un natif de la communauté soninké Kaédi. C’est bien maigre !

On peut évaluer la frustration et le désenchantement de cette communauté à l’aune de ses caractères majeures suivants : une communauté qui brille dans tous les domaines ; à elle seule elle a le plus grand nombre de cadres de tous les soninkés de la Mauritanie ; elle participe depuis à la construction du pays par son apport économique dans une grande ville comme Kaédi, politiquement peu ou pas du tout à l’opposition ; mais au retour elle n’a absolument rien à montrer comme l’occupation d’un poste régalien de l’Etat mauritanien……

Dans les échéances politiques en cours cette communauté fut oubliée sinon complètement ignorée dans les choix du parti, avec leur absence sur les rangs éligibles dans les listes du parti UPR au niveau local, encore moins au niveau national. Même le poste de 3ème député sur la liste du département de Kaédi a été attribué par défaut, après le désistement du Fédéral monsieur Mamadou Amadou.

De ce qui précède, rien n’a ramolli pourtant l'ardeur et l’engagement de la communauté pour se mettre dans la situation à ce que le parti UPR gagne aussi bien les législatives que les communales à Kaédi, la preuve le travail de sape de ses cadres qui se relayent sur le terrain depuis le début du RAVEL 2013 et depuis le début de la campagne, malgré l’absence de moyens. Avec le résultat palpable de l’élection comme député de Mr Ba Yahya Bocar avec le plein de voies qu'on connait de Gattaga et l’occupation du terrain par ses cadres pour une victoire éclatante de l’UPR aux élections communales reportées.

AG



'Libre Expression' est une rubrique où nos lecteurs peuvent s'exprimer en toute liberté dans le respect de la CHARTE affichée.

Les articles, commentaires et propos sont la propriété 
de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur responsabilité


Source : avocatgeneral
Commentaires : 14
Lus : 5901

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (14)

  • najoorebonde (F) 28/12/2013 21:04 X

    Avocat du général,
    tu mens effrontément! Dans ton titre tu n'as pas utilisé le mot "communauté"! Le titre de ce que tu as griffonné ici, je te rafraichis ta mémoire (puis que celle-ci est défaillante à ce point) est "Les Soninkés de Kaédi dans la politique locale et nationale"! Le mot "communauté n'y figure donc point! Et même si j'admets que tu es un "Avocat" du diable, je suis consterné de constater que tu n'as pas pu te défendre ici! Mais au-delà de ça, ce que je te reproche et ce que les mauritaniens conscients te reprochent c'est justement le fait pour toi de vouloir t'acharner à parler d'une "communauté", au moment où la demande pressante et constructive est de parler et défendre la Mauritanie dans sa pluralité et sa multi-culturalité qui sont LA richesse et LA possibilité d'un progrès réel. Mais on a déjà démasqué votre démarche nouvelle, c'est-à-dire post-mascarade électorale: réveiller ce qu'il y a plus puant en l'homme, à savoir les démons de la division que vous et votre mentor Aziz aviez tus un temps, vous replaçant à nouveau dans votre fuite en avant du "diviser pour régner", car vous estimez que le moment est venu pour vous de vous atteler à faire rempiler votre mentor putschiste Aziz dont le péché originel, pour nous démocrates légalistes ne courbant pas l'échine, demeurera à jamais impardonnables! Ce qui explique d'ailleurs pourquoi nous continuons à toujours tenir notre gros MARTEAU et à taper sur ce fossoyeur de notre démocratie agonisante!

  • escplose (H) 28/12/2013 10:08 X

    Si les soninké n aillent pas taper a la porte de la présidence , c est que c est une communauté digne, fière et qui n applaudit pas un pouvoir minable et raciste pour un poste, ou des niets. Ils préfèrent s entre-aides entre eux et se construire un pouvoir économique halal

  • avocatgeneral (H) 27/12/2013 22:33 X

    najoorebonde,
    Avec ton pseudo évoquant le venin d’extrémiste en mal de combat et de cause, je te savais diminué à cause de tes sorties toujours à l’emporte pièce finissant toujours dans des vomissements sur Aziz, mais pas con à tel point. Dans le titre de mon article, je parle déjà de "communauté" Soninké , tu veux que je disserte sur quoi d’autre ? Mais ais la patience tu liras d’autres sorties sur d’autres sujets.

    wonibiihe
    Gattaga n’a pas dérogé à la règle qui consiste à sanctionner les choix aberrants du parti, c’est pourquoi on a voté pour le Sursaut, sinon de ces mêmes chiffres de la CENI tu peux vérifier la mobilisation au profit de Ba Yahya Bocar qui sauva sa tête.

  • wonibiihe (H) 27/12/2013 19:58 X

    Nous voulons bien croire que les soninkes de Kaedi, sont toujours avec le gouvernement alors pourquoi l'UPR a été battu dans tous les bureaux ou les soninkes sont majoritaires? Cf : résultat sur www.ceni.mr

  • najoorebonde (F) 27/12/2013 19:20 X

    « Les Soninkés de Kaédi » ; « le rôle modérateur social assumé de cette communauté.» ; « cette communauté garda son leitmotiv permanent… » ; « notable soninké de la vile de Kaédi » ; « les adversaires politiques de cette communauté » ; « Cette jeunesse … à l’instar de son versant du Guidimakha. » ; « la tradition de cette communauté » ; « C’est une communauté peu portée à se montrer » ; « aucun des membres de cette communauté n’a fait parti des organismes d’opposition radicale après le coup d’état, aussi aucun membre de cette communauté n’a fait parti de la COD » ; « sa jeunesse » ; « pour nous » ; « Nous avons un secrétaire général, trois directeurs (des ingénieurs) occupant des postes techniques dans leur ministère respectif et un médecin de santé publique directeur de l’Ecole de Santé publique de Kiffa qui est peut être considérée comme la seule EPA dirigée par un natif de la communauté soninké Kaédi. » ; « On peut évaluer la frustration et le désenchantement de cette communauté » ; « une communauté qui brille dans tous les domaines » ; « à elle seule elle a le plus grand nombre de cadres de tous les soninkés de la Mauritanie » ; « elle participe » ; « mais au retour elle n’a absolument rien à montrer comme l’occupation d’un poste régalien de l’Etat mauritanien » ; « cette communauté fut oubliée » ; « l'ardeur et l’engagement de la communauté » [.. soninké de Kaédi] !!!

    Hallucinant et renversant, n’est-ce pas ? Pauvre Avocat du Général, te rends-tu compte qu’il est quasi-impossible de trouver sur cette terre plus COMMUNAUTARISTE que toi ? Dans cette brève mais mauvaise sortie, tu as utilisé 12 fois le seul mot « communauté », sans compter les autres déclinaisons de celui-ci, ses synonymes ou ses reprises pronominales ! Et avec ça, tu veux nous faire croire que l’homme dont tu soutiens, par « un engagement qui n’a jamais fléchi », dis-tu, « le mouvement de rectification » , ton général de salon, puis que, dans ton fort intérieur, tu le sais capable de réceptionner, de ta part, et en y voyant que du feu, de telle insanités radotées et débitées sous la forme d’une « lettre ouverte » mais qui ne dit pas son nom, tu veux nous faire croire donc que ce récipiendaire-là n’est pas un homme intellectuellement limité ? Tu veux nous faire gober que tu n’es pas entrain de lui manquer du respect?

    Malheureusement, ce sont des gens comme toi, des opportunistes communautaristes cireurs de pompes qui vont toujours « œuvrer » à couler la Mauritanie, notre patrie meurtrie par des incapables qui se sont imposés à son sommet, avec brutalité et sous la menace des armes !

  • Ksaleh (H) 27/12/2013 17:38 X

    Un plaidoyer tombé pique mais ll'embouteillage est tel que il faut patienter avec le soldat Aziz qui prend trèsau sérieux sa réélection dans une jungle de laudateurs versatiles, ce qui est sûr vous êtes fidèles à la parole donnée! Est ce un ppetit défaut en ces temps qui courent.......

  • dykrim (H) 27/12/2013 16:54 X

    @avocageneral,
    carrément avec vous ! Mais la ou le babelasse de nos jour dans ce pays quand tu éveilles les consciences pour dire unissions nous pour bâtir une nation sur des bases saines, nos dirigeants eux pensent que tu es entrain de les tromper, car eux ont déjà trouvé leurs bons comptes dans le cape de l’inadvertance qu’ils ont choisi et aussi bien muri.

    Qu’Allah nous guide vers le droit chemin, et que Satan arrêt d’embellir les œuvres de nos égarés!

  • foutaanke (H) 27/12/2013 16:11 X

    vous etes loin d'etre un avocat general, vous etes surement une taupe glissé expres pour saper les doleances du gorgol en general et kaedi en particulier. ce sont des personnes comme vous au temps de TAYA cultivaient les demons de la division entre les poulaars et les soninkés de kaedi qui ont tjrs étés une meme personne ,pour preuve nombreux sont les enfants de halpoularens qui portent le nom du regretté YOUSSOUF KOITA le premier maire de la ville de kaedi

    de grace epargnes nous ton sarcasme et ne rejettes ta perte de vitesse sur deux communautés qui vivent les memes problemes. que dieu nous sauve de la division

  • sraghaa (H) 27/12/2013 16:07 X

    la communauté SONINKE est l'une des communautés les plus travailleuses, les plus nationalistes de ce pays et ce, malgré lés pressions de certains radicaux hallpullarens qui essaient de l'entrainer vers le radicalisme et le racisme (TPMN; FLAM ...etc)

  • Ksaleh (H) 27/12/2013 16:04 X

    Un bon plaidoyer d'AG et de bonne guerre car c'est le moment de distribution, mais il y a un embouteillage chez Ould Aziz qu'il faut être déterminantce qui le preoccupe de plus en cette phase sa réélection prochaine dont la bataille sera très rude.

  • Ibadou (H) 27/12/2013 15:56 X

    Jouer davantage ce rôle de ciment, en cultivant l'aspect argentier que nous rrêvons pour la Mauritanie, et ayez à l'esprit aussi que les postes que vous réclamez seront bien au dépend d'autres groupesr alors qu'il y a de la place pour tous dans votre belle cité, comme le montre la grandiose Silka quariana de ce matin qui était sublime.

  • abdyo (H) 27/12/2013 14:43 X

    AG le soninké de Kaédi est très vaillant pour pleurnicher ,désolé

  • loupe (H) 27/12/2013 13:28 X

    Cher Avocat Général
    Qui que tu sois, ta plaidoirie pour ton client "la communauté Soninké de Kaédi" est vraiment molle et foncièrement teintée de communautarisme. Les vaillants et respectables soninkés de Kaédi ont beaucoup d'atouts à mettre en avant mais pas par opposition à leurs frères des autres communautés. Kaédi a réussi une alchimie sociale "érigeable" en modèle dans toutes les contrées du pays.
    Wa Salam

  • maham68 (H) 27/12/2013 13:23 X

    C'est dommage que A G ne peut signer qu'avec ses initiales .Il se contredit car il dit que sa communauté est minoritaire et qu'en ces veilles d'élections le pouvoir quelque soit il cherche des voix .Où Mr avait rangé et range BA MARIAM KOITA ancien président de la CNDH et actuel membre du conseil constitutionnel .Si on parle de soninkés en termes numéraires c'est bien au Guidimakha à part kaédi et Djéol où sont ils au Gorgol .

    Arrêtez ces diversions indignes des descendants des empereurs du Ghana .Quémandez quelque chose sans porter l'opprobre sur les autres ,car c'est votre droit .Un véritable soninké ne quémande jamais.