20-10-2014 13:56 - Festival de poésie "Paroles d’écrits" 2014 : Tahra Mint Hembara en concert à l’IFM [Vidéo & Photo Reportage]

Festival de poésie

Le public est sorti heureux du spectacle de Tahra Mint Hembara qui était en concert, ce jeudi 16 octobre, à l’Institut Français de Mauritanie, en ce deuxième soir de la deuxième édition du Festival de poésie "Paroles d’écrits" 2014, initiée par Manuel Bengoéchéa.

Quand Tahra Mint Hembara monte sur la scène, il y’a trois sortes de spectateurs : ceux qui viennent écouter sa belle et chaude voix, ceux qui viennent tendre l’oreille aux retentissements de son ardine et ceux qui sont là pour les deux.

Avec Tahra Mint Hembara, un ardine et un Tbal suffisent pour tenir en haleine un public. "J’aime sa voix. Ses chansons sont magnifiques, sublimes", témoigne un admirateur.

Entourée de deux musiciens (percussionnistes), Tahra Mint Hembara, toute pétillante sur la scène, passe d’une chanson à l’autre, les doigts pétrifiant les cordes de son ardine, avec toujours la même profondeur musicale dans les textes colorés de sentiment, d’amour et de tendresse, aux timbres nostalgiques.

Tahra Mint Hembara est l’une des rares chanteuses mauritaniennes qui savent chanter et jouer en même temps l’ardine. Son ardine avait été surnommé par feu Seymali Hemed Vall "Lebrih" qui veut dire l’inimitable, en hassanya. Ce n’est pas par hasard qu’elle ait décroché le suprême titre de "la virtuose de l’ardine".

Sur scène, lorsqu’elle joue, elle se confond avec son ardine, s’efface derrière elle pour n’être qu’une seule osmose, comme en témoignent ses duos avec les poètes Amadou Lamine Sall (Sénégal), Moha Souag (Maroc), Maro Diagana, femme poète soninké, Alassane Sarr (poular), Aboubakrine El Mamy (arabe) et Ciré Camara (français).

Des moments intenses qui font surgir l’immense talent d’adaptation artistique de Tahra Mint Hembara.

Le concert va durer un tour d’horloge. On n’a pas senti le temps passer. Avec Tahra Mint Hembara, le défi est toujours relevé, et le public, conquis, à l’arrivée. Un résultat qui a fait oublier la "galère" en début de soirée lorsque l’une des cordes du milieu de son ardine lâcha.

Texte & Photos : Babacar Baye Ndiaye



Avec Cridem, comme si vous y étiez...






































































Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 3194

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)