24-04-2015 21:16 - Ces enfants qui escaladent des tas d’ordures pour un bout de ferraille

Ces enfants qui escaladent des tas d’ordures pour un bout de ferraille

Ganiado - Dans les grandes villes, les enfants issus des familles déshéritées trouvent une manière de bénéficier de l’argent en fouillant les ordures ménagères à la recherche des bouts de ferrailles qu’ils vont vendre à d’autres personnes. Ce sont des mineurs de 12, 10 voire même 7 ou 6 ans pour les plus jeunes, qui portent des sacs plein de métaux sur leurs épaules ou sur la tête.

Ils applaudissent l'arrivée des camions de ramassage d'ordures lorsqu’ils arrivent à la décharge, ils récupèrent tout ce qu’ils peuvent, puis ils viennent vendre leur butin dans les lieux ouvert uniquement pour acheter ces bouts de ferrailles à fin de les recycler.

En plus des odeurs nauséabondes et des maladies ou infections qu’ils peuvent attraper, ils escaladent souvent des tas d’ordures sans aucune protection et prennent des risques inconsidérés pour retrouver des bouts de ferraille.

Ce phénomène prend de l’ampleur dans la capitale Nouakchott ou les quartiers précaires ne cessent de s’accroitre et les tas d’ordures inondent la ville. Nombreux sont les enfants qui font l’école buissonnière et se retrouvent dans les poubelles de la ville à la recherche du ferraille pour gagner de l’argent.

« Ma mère est divorcée et je suis avec ma grand –mère qui part chaque matin pour mendier dans les rond-points et moi j’étais à l’école et un jour mon ami m’a demandé de l’accompagner pour vendre ces ferrailles et j’ai vu qu’il à gagner beaucoup d’argent depuis lors je l’accompagne à dans les poubelles, je gagne de l’argent et je donne quelque chose à ma grand-mère » nous laisse entendre Mika, un enfant qui ramasse le ferraille dans le quartier de Marbatt.

Les parents pour la plus part pauvres, n’ont pas la possibilité d’encadrer et de retenir les enfants dans les écoles et surtout que le travail de ces derniers apporte de l’argent pour subvenir au besoin de la famille. Une preuve de la démission des parents devant la misère économique et surtout celle des organisations de défense des droits des enfants qui connaissent bien le problème mais ne sont pas très présentes sur le terrain.

La majorité de ses enfants sont des orphelins ou dont les parents sont en conflits. Pourtant, aucune mesure efficace n’est prise pour les empêcher de faire ce type de commerce.

Ba Abou




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.


Source : Ganiado
Commentaires : 0
Lus : 1797

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)