13-06-2015 10:12 - Relations Sénégal-Mauritanie : Qui a intérêt à raviver les dissensions ?

Relations Sénégal-Mauritanie : Qui a intérêt à raviver les dissensions ?

L'Authentique - A Nouakchott, plusieurs ressortissants sénégalais ont protesté devant leur ambassade contre ce qu’ils considèrent être des exactions humiliantes qu’ils subiraient de la part des forces de l’ordre mauritaniennes.

A Dakar, ce sont des Mauritaniens résidant au Sénégal qui ont élevé le ton devant la représentation diplomatique de leur pays pour dire « Stop à l’escalade contre les Sénégalais en Mauritanie ». Surfant sur cette vague de tensions qui sourd des frontières sud, certains sites de la place à Nouakchott se sont mis à accuser le Sénégal de fomenter une révolution sociale en Mauritanie.

Une crise latente, tout juste sortie de l’imaginaire de ceux qui oeuvrent pour la détérioration des relations entre les deux pays, selon plusieurs observateurs avertis, qui se demandent in fine « à qui profite le crime ? Et qui a intérêt à raviver les flammes de la dissension éteintes depuis les années 90 ? »

Après le Maroc, l’Algérie, et un certain temps avec le Mali, certains manipulateurs seraient-ils entrain de créer une crise diplomatique entre la Mauritanie et le Sénégal ? Cette question, une bonne partie de l’opinion mauritanienne se la pose aujourd’hui.

Sous couvert d’une lutte contre la situation irrégulière des étrangers en Mauritanie, les autorités mauritaniennes procèdent depuis quelques jours à des expulsions massives d’étrangers, surtout ouest-africains. Un élan qui prendrait, selon certaines sources, des allures parfois racistes et xénophobes où même des nationaux négro-mauritaniens seraient ciblés, d’après de nombreux témoignages.

Le sujet serait ainsi aujourd’hui au cœur des débats au sein de certaines rédactions et cercles politiques au Sénégal comme en Mauritanie. Si l’ambassadeur du Sénégal à Nouakchott a exhorté ses compatriotes à se conformer à la règlementation mauritanienne en matière de séjour, des voix de plus en plus révoltées s’élèvent au Sénégal pour réclamer la réciproque.

Gênés par cette situation qui risque de déborder, des ressortissants mauritaniens résidant au Sénégal en toute quiétude auraient pris à partie leur ambassade à Dakar pour demander aux autorités mauritaniennes d’arrêter « la provocation ».

Ce qui fait dire à certains observateurs que des milieux particulièrement hostiles à la présence de plus en plus nombreuse d’étrangers noirs en Mauritanie, seraient derrière cette vague d’expulsion qui touchent en particulier les Sénégalais et les Ivoiriens, étant entendu que la Mauritanie et la Côte d’Ivoire avaient signé récemment des accords relatifs à la libre circulation des biens et des personnes entre les deux pays.

Par ailleurs, des sites électroniques en Mauritanie sont en train d’attiser le feu de la discorde en accusant le Sénégal de fomenter une révolution dans le pays sur commande des autorités marocaines. Une affabulation qui prendrait comme prétexte, selon les analystes, le dernier congrès organisé par de jeunes activistes Harratines à Dakar, ceux que ces sites accusent d’être à la solde de forces étrangères pour semer la discorde en Mauritanie.

Et ces mêmes sources de surfer sur une prétendue situation de calme qui précède la tempête dans les relations entre les deux pays, pour procéder dans leur imaginaire, une théorie du complot, affabulant sur une prétendue crise inter-état. Ils vont jusqu’à prétendre que la caravane pour l’esclavage foncier pour laquelle le président d’IRA et son vice-président ainsi que le président de Kawtal, respectivement Birame Dah Abeid, Brahim Bilal et Djiby Sow, serait directement organisée et financée par le Sénégal.

Des voix s’élèvent ainsi de part et d’autre, pour appeler à l’apaisement, exhortant les autorités des deux pays à faire taire leurs va-t-en crise nationaux qui, par leurs mensonges et manipulations, risquent de faire éclater l’harmonie qui a toujours marqué les relations sénégalo-mauritaniennes.

JOB



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 8
Lus : 3925

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (8)

  • a.bennan (H) 14/06/2015 02:47 X

    Le senegal est le frere de 3 tribus sur 292...ns ns autorisons de refouler lrs etrangers irreguliers.Tous les pays feront de meme.Alors ,motus.

  • mohamed w.l (H) 14/06/2015 00:58 X

    JOB répond toi même car vs ete la pointe de a lance de ce complot orchestre par maki et les rêveur du walo une chose tout les mauritaniensont vigilants et dite a maki que le Sénégal et et restera dépendant de la Mauritanie et restera marginalisé dan la région tant que la Mauritanie le veut demandé a toumani toure ce que nous sommes capable

  • foutaanke (H) 13/06/2015 14:26 X

    bertrand vous qui parlez d'adversaire vous vous croyez en guerre?ou etes vous au courant d'un complot visant un conflit armé avec le senegal?le senegal est un pays frére,ca ni les pseudomauritaniens comme tu le dis ni les pseudosahraouis n'y peuvent NIX les sengalais ne sont pas les sources de notre malheur car notre probléme ce sont des personnes qui refusent de voir une mauritanie multiraciale tout en sachant que ce scenario est impossible mon cher qu'allah nous sauve plutot de racistes qui divisent ce pays.

  • Bertrand (H) 13/06/2015 11:31 X

    Essalamou aleikoum, Toujours le même scénario avec des citoyens sénégalais, de pseudo citoyen mauritanien, plus sénégalais dans leur positionnement. Parmi les policiers qui arrêtent ceux qui sont en situation irrégulière sont pour bon nombre d.entre eux des negros mauritaniens dont certains sont d.anciens sénégalais naturalisés. Le degré de citoyenneté se mesure par l'élan naturelle de prendre la défense de son pays et non de le condamner et de se placer du côté de l'adversaire, en toute circonstance. Pour ceux qui rêvent de voir se payer sombrer dans les guerres civiles ils seront déçu, nous sommes tous musulmans, nous sommes conscients de enjeux. Et si à Allah ne plaise des problèmes éclatent, ils y aurait beaucoup de gens qui creuseront un trou pour s'y terrer ou se déclareront citoyens d'ailleurs. LEnfer les attendra, cependant, parce qu'ils ont la haine et la hargne dans le sang. Sauf si le venin qui les ronge ne finisse d'avoir raison d'eux. Qu'Allah préserve la Mauritanie et tous les musulmans du monde de la fitna

  • Bertrand (H) 13/06/2015 11:30 X

    Essalamou aleikoum, Toujours le même scénario avec des citoyens sénégalais, de pseudo citoyen mauritanien, plus sénégalais dans leur positionnement. Parmi les policiers qui arrêtent ceux qui sont en situation irrégulière sont pour bon nombre d.entre eux des negros mauritaniens dont certains sont d.anciens sénégalais naturalisés. Le degré de citoyenneté se mesure par l'élan naturelle de prendre la défense de son pays et non de le condamner et de se placer du côté de l'adversaire, en toute circonstance. Pour ceux qui rêvent de voir se payer sombrer dans les guerres civiles ils seront déçu, nous sommes tous musulmans, nous sommes conscients de enjeux. Et si à Allah ne plaise des problèmes éclatent, ils y aurait beaucoup de gens qui creuseront un trou pour s'y terrer ou se déclareront citoyens d'ailleurs. LEnfer les attendra, cependant, parce qu'ils ont la haine et la hargne dans le sang. Sauf si le venin qui les ronge ne finisse d'avoir raison d'eux. Qu'Allah préserve la Mauritanie et tous les musulmans du monde de la fitna

  • triste78 (H) 13/06/2015 11:22 X

    Le Sénégal et la Mauritanie sont des pays voisins, condamnés à vivre ensemble. le comportement des forces de l'ordre de la Mauritanie sont révoltants et orientés aux noirs et même dans les véhicules de transport, il n y a qu'eux qu'on demande les pièces.

  • pyranha (H) 13/06/2015 11:07 X

    Le jour de la résurrection, l’enfer se retrouverait en Mauritanie .Dieu que cette façon d’être musulman à la Mauritanienne est dégueulasse .Des personnes qui n'ont que la "Fitna" le racisme ,la xénophobie et l’intolérance dans le sang. Ici c'est exactement le contraire de ce que prône l'islam que nous pratiquons.(aime ton prochain, porte secours et aide le musulman comme toi ,uni les cœurs en conflit de ceux qui vivent ensemble, aide même ton ennemi) voila quelques unes des milliers de vertus que véhicule l'islam mais qu'on piétine quotidiennement. Nous sommes ici loin de cette religion .Mais toute la responsabilité retombe sur celui qui est le 1er dirigeant de ce pays ou supposé l’être ,car ces dérapages ,impolitesses et manque de civilité et de civisme ne peuvent se propager qu'avec son aval, comme quoi, notre "président 'a rien retenu de l'histoire récente du destin de celui qui fut son patron et qui se trouve banni honteusement banni de son propre pays. Mais bientôt la vérité se verra. J’exhorte le peu de musulman qui existe dans ce pays à écraser la vermine de cheitanes qui tend ses tentacules pour télescoper des musulmans et citoyens paisibles que Dieu rapproche sur tous les plans. Evitez de vous taire comme d’habitude en hypocrites, car le sort des hypocrites est un chapitre horrible réservé dans le coran. Que Dieu nous préserve de ceux qui se parent du masque de musulmans pour opérer en athée.

  • hitman (H) 13/06/2015 10:23 X

    Balivernes. Se conformer a la loi est une chose. Humilier des frères en est une autre. Un jour les choses éclateront et les mauritaniens n'auront mm plus de yeux pour pleurer.