02-07-2015 23:30 - Arrestation de 5 personnes par la brigade chargée de la lutte contre les crimes financiers et économiques (Sources)

Arrestation de 5 personnes par la brigade chargée de la lutte contre les crimes financiers et économiques (Sources)

Tawary - La police mauritanienne chargée de la répression des crimes financiers et économiques a arrêté à Nouakchott, ce jeudi 2 juillet, cinq jeunes diplômés chômeurs suite une plainte qui serait déposée par la Caisse de dépôts et de développement (CDD) pour non paiement des crédits qu’ils avaient contractés auprès de ladite institution, nous apprend des sources concordantes.

Ces créanciers de la caisse avaient déclaré il y a quelques mois leur incapacité de respecter leurs engagements suite à la faillite de leurs projets de vente de lait,qu'ils avaient monté avec l'argent emprunté, précisent les mêmes sources.

Et selon une source, cela fait trois mois que ces 5 diplômés chômeurs n’ont pas versé au trésor public les montants des échéances. Cette institution financière a été créée par la pouvoir en place pour lutte contre le chômage des jeunes et le financement des microprojets et des activités génératrices de revenues.

La CDD comptait ouvrir des représentations dans les grandes villes du pays.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 3559

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • Walaxdiane (H) 03/07/2015 09:35 X

    Nous pensons que la CDD devraient avoir autres choses a financer que de rabaisser a financer des micro-projets. Dans les autres pays, de telles institution se positionne sur des plus gros investissement ou font ce qu'on appelle , le refinancement. Très souvent on se rend compte de la complicité des décideurs de financement et des bénéficiaires dont le seul objectif et de tout faire pour ne pas rembourser l'argent de l'Etat. Ce sont ces mêmes faits qui ont coulé l'ANAPEJ. Quel pays!

  • boubou_kibili (H) 02/07/2015 23:52 X

    La CDD ne se tirera pas comme cela. Ces projets étaient financirement et economiquement viables? ou étaient-ils des cadeaux. Moi je veux connaître l'identité de ces gars là car cela en dira longtemps sachant comment les credits sont octroyés par cette administration qui n'est nouvelle que par la magouille et les passe passe. Mr le DG méfiez vous avant de signer car vous êtes entourés de...... A bon entendeur salut.