01-08-2015 08:45 - Toile de fond : Trafic d’enfants en Arabie-Saoudite, le silence des oulémas

Toile de fond : Trafic d’enfants en Arabie-Saoudite, le silence des oulémas

« Quand la grandeur s’effondre, c’est l’unité qui se dissout ». Maurice Druon. Dans une république islamique, comme la Mauritanie, avec le cas de ces jeunes mauritaniennes réduites en esclavage en Arabie-Saoudite, on note un effondrement irrémédiable de la grandeur de notre nation. Des « esclavagistes », réduits en esclaves par des arabes qui dépensent sans compter pour satisfaire leur caprice.

Ce phénomène illégal qui a pris de l’ampleur, qui est dénoncé avec vigueur par « la mère des enfants mauritaniens », Madame Achétou, nous met en face d’une équation. Il s’agit du rôle et de la fonction de nos guides religieux face à ce fait sociétal dans une république qui se targue d’être islamique.

Pour donner un point de vue intéressant face à cette interrogation, il nous semble utile de s’interroger d’abord, avec certains théologiens, sur la notion de guide religieux en relation avec la réalité de ce « commerce ». Certains de ces théologiens font une subtile distinction pleine de sens entre les deux notions de guide et de chefs religieux.

Selon leur point de vue ; « le guide religieux met le disciple sur le droit chemin, en lui enseignant la parole de Dieu ; en l’éduquant et en orientant sa vie spirituelle dans le sens indiqué par son dogme ». Il l’aide à s’intégrer dans la société, en l’amenant à y trouver ses marques, à conduire son destin, en sachant distinguer parfaitement, le bien du mal, en se socialisant dans une spiritualité assumée et accomplie.

En revanche, le chef religieux n’est qu’un intermédiaire qui gère la relation du disciple avec le temporel, et au besoin, lui arrache des faveurs auprès de l’autorité politique. Le chef religieux et le disciple entretiennent une relation d’intérêts assumée, en fonction des postures des uns et des autres.

En Mauritanie ; les guides religieux qui sont des Oulémas, des érudits maitrisant parfaitement ordonnent le bien, et interdissent le mal gagneraient à aider la société à être à l’abri d’un trafic humain, sécurisé et entretenu au vu et au su de tous. Ils donnent l’apparence de porter la parole de Dieu quand ils portent plus la parole Satan au sens du verset 112 de la Sourate (le bétail).

ADN

Copyright © 2015 Cridem





Commentaires : 3
Lus : 2245

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • Ould Yarg (H) 01/08/2015 10:29 X

    nos sois disant Ulemas ne vont jamais reagir face au trafic de filles vers l'arabie saoudite car ils sont les beneficiaires et les sponsors, maisvous les verrez demain entrain de manifester parceque la celebration de ElId Mawlud va coincider avec le 24 decembre un autre anniversaire du Nebi Issa Aleyhi Salam. Nous savons que nous avons des Oumemas Usurpateurs des biens d'autrui, des Ulemas qui preferent aider les pipulations de Gaza et ignorer leurs voisins Kowri ou Hartani, des Ulemas qui sont tous paye par des fonds occultes et qui ne repondant jamais ce que Allah a dit mais ce que le chef veut. La race race des imams honetes et pieux se comptent au bout des doigts, Imam Budah Bussayri, n'a pas attendu l'Etat pour dennoncer les discrimination mais celui qui occupe la place aujourdhui ne va jamais vous dire qu il y a eu une injustice. Ce que on se demande est ce que s'est permis meme de prier derriere un Imam injuste ????

  • a.bennan (H) 01/08/2015 09:40 X

    Bla,bla,bla:Article bidon et raciste...

  • Symaodo (H) 01/08/2015 09:33 X

    OULEMAS banave comme disait l' autre,la société mauritanienne,la plus permissive,jouissive,immorale,rétrograde;faut remarquer dans ce pays plus que partout en Afrique,y'a que des chiens errants et des ânes même devant la présidence,et ça c'est un malheur.